36-15 code Père Noël
Genre: Horreur
Année: 1990
Pays d'origine: France
Réalisateur: René Manzor
Casting:
Alain Musy, Louis Ducreux, Patrick Floersheim, Brigitte Fossey, François-Eric Gendron, Franck Capillery...
 

Il a neuf ans. Il s'appelle Thomas. Il croit au Père Noël et a deux passions : l'informatique et les super-héros. Au grand désespoir de sa mère, il a transformé le manoir familial en terrain de jeux. 24 décembre, minuit. Caché sous la table de la salle à manger, Thomas attend l'arrivée du Père Noël. Mais ce qu'il ignore, c'est qu'il s'apprête à vivre la nuit la plus terrifiante de sa vie : un duel sans merci va l'opposer à un psychopathe...

 

 

Tout d'abord, notons que le film a une une particularité assez intéressante : est-ce le fait que 36-15 code Père Noël traite d'un Père Noël psychopathe ? Non, le sujet ayant déjà été traité des années auparavant en 1980 avec "Christmas evil", puis un peu plus tard avec la série des "Douce nuit, sanglante nuit". Sa particularité se situerait plus dans le fait qu'il représente la deuxième incursion de René Manzor dans le cinéma de genre et par la même occasion, le cinéma de genre français. Un détail à souligner au vu des rares incursions réussies de nos cinéastes dans ce domaine.
Quatre années après "Le passage", René Manzor exploite de nouveau l'idée de l'enfance face à la cruauté ; dans le premier c'est la mort en personne qui venait tourmenter le jeune garçon, dans 36-15 code Père Noël c'est carrément le Père Noël. Un enfant perturbé dans ses repères et dans les deux films remarquablement interprété par Alain Musy.
Il n'y a aucune scène de violence gratuite, tous les meurtres sont suggérés et seul l'assassinat du chien nous est montré. Manzor se concentre plus sur l'ambiance, l'opposition entre la féerie de ce jour et la folie du psychopathe et surtout les réactions de Thomas : au début effrayé, puis en quête de vengeance, pour finir à jamais traumatisé par la soirée qu'il vient de passer. Ce traitement est très important car il permet d'apporter une crédibilité à l'histoire.

 

 

A mon goût, le réalisateur signe ici son meilleur film en puisant son inspiration essentiellement dans le cinéma américain. C'est "Maman j'ai raté l'avion" côtoyant le slasher avec un zest de "Die hard" et le tout enrobé d'une noirceur indéniable. Une véritable réussite qui n'a malheureusement pas eu le succès escompté lors de sa sortie.

 

Note : 8/10

 

gregore

 

A propos du film :

# 36-15 code Père Noël est une histoire de famille, celle des frères Lalanne, Francis présente, Jean-Félix compose la musique et René (Manzor mais c'est aussi un Lalanne) réalise.

Vote:
 
6.32/10 ( 19 Votes )
Clics: 6310
0
Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...