Au-delà du réel
Titre original: Altered states
Genre: Science fiction
Année: 1981
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Ken Russel
Casting:
William Hurt, Blair Brown, Bob Balaban, Charles Haid...
 

1967. Le professeur Eddie Jessup, chercheur à l'université, travaille sur les schizophrènes et se passionne particulièrement pour les visions mystiques et religieuses qu'ils peuvent avoir. Lui-même a longtemps eu des visions christiques jusqu'au jour où il perdit la foi.
Aujourd'hui encore cependant, il arrive à en avoir, en s'enfermant dans un caisson vertical de l'université modifiant les perceptions sensorielles, mais sans trop savoir ce qu'il recherche. Au cours d'une soirée chez son collègue Arthur, il rencontre Emily qui l'accepte tel qu'il est, c'est-à-dire habité par une volonté constante de recherche d'une vérité ultime sur l'être humain et sa mémoire antérieure, et victime d'hallucinations mystiques lors de leurs accouplements.
Patiente et éperdument amoureuse, elle devient rapidement sa femme.

 

 

Les années 70 : Jessup, toujours aussi entier et à la recherche de ce que peut recèler le cerveau humain sur les origines de l'homme, reprend ses recherches après avoir testé auprès d'une tribu indienne des champignons hallucinogènes plus que puissants.
Pour pousser l'expérience plus loin et la faire dépasser le stade du trip psychédélique, il ingère des quantités plus importantes de champignons tout en s'enfermant à nouveau dans un caisson, sous le contrôle tout relatif d'Arthur. Et là, dépassant le stade premier des hallucinations à base d'enfers, de bouc égorgé ou d'explosions multicolores, dépassant même les autres stades de perception qui le rendent spectateur de temps originels et de la vie des premiers hommes, il connaît une régression physique et une transformation à un stade proto-humain.
Enthousiasmé par l'expérience, et malgré l'effroi qu'elle provoque chez Emily, Arthur et Mason (un autre chercheur, cartésien et rationaliste), il la renouvelle jusqu'à un niveau extrême, au risque d'atteindre un point de non-retour et de disparaître totalement...
Métaphysique et existentialiste, Au-delà du réel est un film de science-fiction contemporaine basé sur des thèmes à la mode dans les années 70, à savoir les régressions et le souvenir de vies antérieures d'une part, et l'utilisation sous contrôle scientifique de substances hallucinogènes pour découvrir de nouvelles perceptions sensorielles et ouvrir son esprit sur de nouveaux champs de connaissance d'autre part.
Traversé de bout en bout d'images d'hallucinations visuellement superbes et parfois inspirées de peintures classiques (comme ces images rougeoyantes de damnés se jetant dans des enfers de lave), il est aussi l'occasion de belles séquences de régression partielles ou totales du Pr. Jessup au stade d'homme préhistorique, avec des actions en conséquence dans une ville des 70's, comme la recherche de nourriture.
Une expérience filmique particulièrement réussie, passionnante et riche.

 

 

Note : 9/10

 

Bigbonn
Vote:
 
7.67/10 ( 9 Votes )
Clics: 4761

1 commentaire(s) pour cette critique


Autres films Au hasard...