Liquidateur, Le (Mister Deathman)
Titre original: Mister Deathman
Genre: Blaxploitation , Action , Espionnage
Année: 1977
Pays d'origine: États-Unis
Réalisateur: Michael D. Moore (alias Michael Moore)
Casting:
David Broadnax, Stella Stevens, Arthur Brauss, Brian O'Shaughnessy, Lena Farugia (alias Lena Nicols), Ian Hamilton...
Aka: Sharpies (Afrique du Sud - titre anglophone)
 

L'agent secret Graves est envoyé en Afrique du Sud pour retrouver un ingénieur kidnappé avant qu'il ne révèle des secrets gouvernementaux. En effet, ce dernier semble envoyer des lettres de chantage à propos de la NASA...

 

 

Film d'action sans grande envergure de prime abord, Mister Deathman s'avère contre toute attente pas mal divertissant. On y trouve des contre-espions qui prennent des photos en douce dans un restaurant, quasi à la vue de tous, à peine cachés par un demi-rideau ; des méchants d'opérette chargés d'intercepter notre Deathman qui se retrouvent bloqués à un étage, sans ascenseur, appuyant sur le bouton d'alarme dans la panique ; le héros menacé par une seringue censée provoquer une mort naturelle par crise cardiaque et qui, résistant, se voit menacé d'un pistolet et d'un couteau ; un révérend qui picole presque autant qu'un élu vole les citoyens ; des meurtres au poison dont les verres n'arrivent pas au bon destinataire ; un culturiste de plage qui a à peine le temps d'en placer une avant de se prendre un fatal coup de pompe dans les balloches pour finir étendu pour le compte ; un pacson de garces pour une misogynie autant lucide que bienvenue, ainsi que des cigares explosifs ! Fichtre, même si une bonne pipe ne se refuse pas, fumer est décidément dangereux pour la santé !

 

 

Tenez-le-vous pour dit, le premier Bond noir a déjà existé, il s'appelait Môssieur Deathman !

La musique funky n'est pas extraordinaire mais ponctue de manière sympa ces aventures où les gens sont ce qu'ils sont. Les femmes sont des garces (mais ça, je l'ai déjà dit, je le souligne donc en noir) et les hommes aiment les voitures. Les blacks, c'est bien connu, aiment quant à eux les garces, les voitures et la frime. Une petite Lamborghini en cadeau ne se refuse pas ! Devoir la lourder ensuite pour passer pour mort est un vrai sacrifice (de poulet) !

La personnalité la plus connue de ce Liquidateur crépu (rien à voir avec le film de Jack Cardiff) demeure Stella Stevens (Les Brutes dans la ville, "Slaughter", "Cleopatra Jones and the Casino of Gold", ...).

David Broadnax en Monsieur Deathman, super héros du film à l'origine même de celui-ci en tant qu'auteur (très inspiré, j'insiste !) de l'histoire originale, est l'un de ses deux seuls rôles avant un retour en 1984 pour jouer dans une autre bobine imaginée par ses bons soins : "Zombie Island Massacre", qu'il produira pour le coup. Le reste du casting est surtout composé de bonnes grosses gueules, à l'instar de l'excellent Arthur Brauss (Jonathan, "Croix de fer" de Peckinpah).

 

 

Le Liquidateur fait partie de la petite poignée de films réalisés par Michael D. Moore pour le grand écran et du reste, son dernier. On recroisera son nom quelques années après, entre autres comme producteur associé en charge des scènes d'action animalières sur "La Guerre du feu" de Annaud.

Et puis pour en revenir à Mister Deathman, ce n'est pas tous les jours qu'on voit un type cadenassé puis déposé ainsi dans une cascade, se débarrasser de ses chaînes avec ses dents !

Bref, un petit blax qui, à défaut d'être mémorable, demeure assez bas du front, foutraque et fantaisiste pour forcer la sympathie.

 

 

Mallox

 

 

* Bonus :

 

 

 

 

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 1356
0

Autres films Au hasard...