Dernière Chevalerie, La
Titre original: Hao xia
Genre: Wu Xia Pian
Année: 1979
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: John Woo
Casting:
Wei Pai, Damian Lau, Ngai Chau Wah, Kong Lau, Lee Hoi San, Hark-On Fung...
Aka: "Last Hurrah for Chivalry"
 

Lors de son mariage, le seigneur est poignardé par sa future femme engagée par Pak Chung-tong, l'ennemi juré du clan. Ivre de vengeance, Kao imagine un plan diabolique pour contraindre le chevalier Chang à affronter et vaincre Pak Chung-to. Un étrange sabreur alcoolique "Habit Vert" fera très vite son apparition dans cette machination qui ne pourra finir que dans un bain de sang...

 

 

John Woo signe ici un hommage à Chang Cheh (dont il fut assistant) mais également une sorte de transition entre ce cinéma et celui de la nouvelle vague de réalisateurs. Last Hurrah for Chivalry est filmé à l'ancienne, les plans sont larges, la caméra assez fixe et les séquences longues, mais Woo ne se limite pas à ça : son film exprime en lui-même, et surtout au niveau des chorégraphies, l'évolution du cinéma HK. Les premiers combats sont vraiment très lents, peu originaux et petit à petit, à mesure que l'histoire se développe, les mouvements s'accélèrent et se diversifient, la manière de filmer évolue également avec notamment quelques ralentis et au final quelques plans en vue subjective des plus réussis.
Le film exprime également une régression, celle de Kao Pun. Ce seigneur cultivé et fils d'un héros va sombrer à cause de son impatience et de son impuissance ; il va être capable des pires bassesses pour assouvir sa vengeance et se transformer en un être sans vie, blême et muni d'une cape noire, un sosie asiatique du comte Dracula ayant acquéri la faculté de voler pour un final surréaliste.
La Dernière Chevalerie est une oeuvre nostalgique comportant les grands thèmes du réalisateur à savoir l'amitié, la trahison, l'honneur, la rédemption, le tout imbriqué dans un scénario assez complexe en particulier dans la première partie du métrage, parfois confuse.

 

 

Ces thèmes et le ton résolument sérieux sont contrebalancés par une petite pointe d'humour dont on retiendra l'affrontement hilarant avec le combattant endormi, un des hommes de main de Pak Chung-to...
Une excellente intro à l'univers du cinéaste.

 

 

Toxicavenger
Vote:
 
7.00/10 ( 9 Votes )
Clics: 3328
0

Autres films Au hasard...