Quartier Haute Sécurité pour femmes
Titre original: Caged - Le prede umane
Genre: Women In Prison
Année: 1992
Pays d'origine: Italie / Espagne
Réalisateur: Leandro Lucchetti
Casting:
Pilar Orive, Isabel Libossart, Elena Wiedermann, Christian Lorenz, Gaetano Russo, Catia Castello Branco...
 

Film de Women In Prison relativement récent, ce Quartier Haute Sécurité Pour femmes (QHS pour les intimes) ne possède d'emblée rien pour le distinguer. Pas d'actrices réputées, un réalisateur dont le summum de la carrière reste d'avoir participé au scénario du "Nosferatu à Venise" avec Klaus Kinski... Bref, tout est là pour que ce QHS s'inscrive comme un film de plus au sein du genre auquel il appartient.
Un genre très codifié, dont il ne tente d'ailleurs même pas à première vue de s'affranchir (ce qui est logique). Ainsi, l'héroïne, Janet, est une touriste américaine de passage en Amazonie, qui se retrouve incriminée à tort pour trafic de drogue par un flic pourri, vexé de ne pas avoir vu ses avances porter leurs fruits. Elle se retrouvera dans un pénitencier en pleine forêt, pénitencier dirigé par un gardien peu scrupuleux des droits de la femme, secondé par une lesbienne des plus sadiques.

 

 

Bref, pas de quoi fouetter une chatte, si je puis me permettre. Les scènes lesbiennes sont bien entendu les plus prisées, et ont souvent pour excuse un vague enjeu scénaristique (genre, dans une cellule en plein soleil, pour prévenir toute déshydratation, on a droit à un "Humecte-toi les lèvres avec ma sueur"). Filmées systématiquement en très gros plan, elles sont plutôt soft et ne descendent jamais sous la ceinture. De plus, elles ne sont pas forcément aussi nombreuses qu'on pourrait le croire.
Pour les compléter, et bien pas grand chose non plus à se mettre sous la dent. Les gardes ne profitent pratiquement pas de leur détenues, pas plus que les visiteurs de passage. La seule scène de douche du film... et bien ça reste une douche relativement normale. Les scènes d'humiliation et de tortures sont également réduites, tant en nombre qu'en intensité.

 


On taquine un peu une vierge, mais celle-ci ne sera finalement même pas déflorée. On fouette quelques fois, mais ce n'est pas bien méchant (d'ailleurs le fouet ne laisse aucune trace). On accroche Janet à une croix, on lui promet l'enfer, pour finalement qu'elle ne subisse que les vains assauts de la gardienne lesbienne. On expose deux énervées au soleil, et elles en sortent dans le même état qu'en y entrant (mais c'est normal, vous allez dire, puisqu'elles se sont humectées les lèvres avec leurs sueurs respectives)... Enfin, on finit par lâcher quelques détenues dans les marais environnants, afin de pouvoir organiser une chasse où violence et sexe doivent culminer... Ce qui bien entendu n'arrivera pas.
Dans le même temps, un bellâtre ami de Janet découvrira le secret de ce pénitencier et tâchera d'aller au secours de sa belle (qui elle-même se rebelle tout au long du film). Ce qui donne un côté assez axé "aventures" à l'ensemble, côté qui trouvera son paroxysme au final pour finalement aboutir à un dénouement anticipé une heure avant qu'il n'arrive, et qui évitera au réalisateur assez prude d'avoir à montrer l'orgie qui était prévue...

 


Un film gentillet, peut-être trop, mais qui par contre évite le sensationnalisme et qui ne souhaite pas devenir gratuitement malsain. Il y substitue une légèreté de ton qui évite l'ennui. Cela dit, quitte à faire cela, davantage d'humour n'aurait pas été superflu (encore qu'il y en ai un peu, involontairement). En l'état, il reste un Women In Prison très soft, où les corps nus sont privilégiés à toute pornographie ou violence.

 

Note : 4/10

 

Walter Paisley
Vote:
 
5.08/10 ( 48 Votes )
Clics: 20582
0
Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...