Rendez-vous de Satan, Les
Titre original: Perché quelle strane gocce di sangue sul corpo di Jennifer ?
Genre: Giallo
Année: 1971
Pays d'origine: Italie
Réalisateur: Giuliano Carnimeo
Casting:
Edwige Fenech, George Hilton, Giampiero Albertini, Paola Quattrini, Franco Agostini, Annabella Incontrera...
 

En moins de 24 heures, deux jeunes femmes sont retrouvées mortes dans le même immeuble. Peu après, Andrea Barto (George Hilton), le propriétaire des lieux, invite Jennifer (Edwige Fenech) et Marylin (Paola Quattrini), deux mannequins, à y emménager, souhaitant en retour qu'elles posent pour une campagne de publicité. La vague de crimes se poursuit, tous les soupçons se portent sur Andrea tandis que Jennifer subit les visites de plus en plus pressantes de l'assassin...

 

 

Pour le seul giallo de sa carrière, on peut dire que Giuliano Carnimeo (plus connu pour ses nombreux westerns à la réputation solide) a su très bien s'entourer. Ernesto Gastaldi au scénario, Bruno Nicolai à la musique, Stelvio Massi à la photographie, tandis que devant les projecteurs, on se régalera de la présence de la divine Edwige Fenech, ainsi que, pourquoi pas, de George Hilton et de Gianpiero Albertini.
Mais malgré la réunion de tout ces talents du cinéma bis italien, "Les Rendez-vous de Satan" (on lui préférera son titre original, nettement plus charmeur et évocateur) ne dépasse que très rarement le statut de "bon" giallo.
Bien que correctement ficelé, le scénario concocté par Gastaldi ne surprendra pas les habitués du genre. L'enquête patine, les interrogatoires se succèdent, les fausses pistes abondent (l'architecte campé par George Hilton que tout accuse, en passant par l'étrange voisine de palier et la vieille femme dissimulant un lourd secret) et l'amateur reste en terrain connu. On pourra également regretter la trop grande pudeur de l'ensemble, le genre nous ayant déjà habitué à davantage de nudité et de perversité.

 

 

A signaler en revanche l'effort apporté à la réalisation qui, bien que souvent maladroite, possède le mérite de vouloir dynamiser l'action, quand elle ne donne pas tout simplement lieu a de très bonnes séquences, tel le premier meurtre dans l'ascenseur (le plus efficace), ou cette image multipliée d'une Edwige Fenech nue, le corps recouvert d'iris blanches.
En somme, un giallo dans la bonne moyenne, sans éclat mais jamais ennuyeux, dont on aurait cependant espéré davantage, au vu des différents noms impliqués.

 

 

Toxicavenger
Vote:
 
6.36/10 ( 11 Votes )
Clics: 5455
0

Autres films Au hasard...