Cette crédille qui nous ronge
Genre: Thriller-Polar , Extraterrestres , Space-Opéra , Science-fiction
Année: 2008
Editeur: ActuSF
Collection: Les trois souhaits
 

Le 5 août dernier, Roland C. Wagner nous quittait dans un tragique accident. Chroniqueur dans Casus Belli, Traducteur de Norman Spinrad et Stephen Baxter, grand défenseur de la SF, il était également un auteur important de ce genre qu'il aimait tant et dont il avait exploré les multiples facettes depuis la publication de son premier roman dans la collection Anticipation au Fleuve Noir avec Serpent d'angoisse.
Passant par le space-opéra avec "Le Chant du Cosmos" et le "Temps du Voyage", l'anticipation policière avec "Les Futurs Mystères de Paris" ou encore la satire avec "L.G.M." et "La saison de la sorcière", Roland C. Wagner fait partie de ces auteurs qui ont fait la SF française. Avec son dernier roman "Rêves de Gloire", il avait même revisité la guerre d'Algérie avec cet humanisme et ce goût du rock qui le caractérisaient tant.

"Cette crédille qui nous ronge" fait partie de ses premiers romans publié dans la collection Anticipation qui a été réédité chez ActuSF après avoir été revu par l'auteur lui-même. On y trouve en tout cas tout ce qui faisait l'univers et les romans de cet auteur. Alors c'est certes un roman très court, mais il contient beaucoup d'idée et de talent ainsi que de sympathiques illustrations de bébêtes signées Philippe Caza.
Alors qu'il se réveille dans un hôpital, Quartz B. apprend que le diplomate qu'il devait protéger est mort, mais également qu'il a perdu son bras durant son voyage. Ni une, ni deux et le voilà affublé d'un bras bionique et obligé de reprendre la mission de son défunt protégé. Seulement, il ne connait rien à la diplomatie et il a l'impression que tout le monde veut l'entuber ! Il va débarquer dans un conflit dont l'enjeu est l'écosystème d'Océan.
On retrouve donc dans ce roman un exotisme à la Jack Vance, notamment avec les nombreuses créatures vivant sur la planète, d'autant plus pour le personnage principal qu'elles ont disparues de la Terre et sont devenues source de conflit entre les amateurs de Vraiviande qui constitue leur principale prédateur et les végétares qui rêvent d'un régime sans viande. Le dépaysement sert donc autant de décor que de ressource d'intrigue.
Le personnage de Quartz renvoie lui à celui de Tem, le détective des Futures Mystères de Paris : enquêteur un brin désabusé qui va se trouver bien malgré lui au centre d'un conflit qu'il ne comprend pas et va tenter d'aborder avec tout son humanisme, afin d'en saisir les tenants et les aboutissant et ainsi éviter de prendre la mauvaise décision, celle qui coûterait sa faune à la planète Océan.
S'ensuit donc une enquête où il croisera des personnages rocambolesques, d'autres plus manipulateurs et certains carrément immondes. Il trouvera même sur son chemin un tueur alors que ceux-ci sont supposés disparu ou en tout cas de moins en moins présent. De quoi choquer le pacifisme de Quartz, lui dont le métier l'amène justement à sauver des vies et à être plein d'empathie pour ceux qu'il croise.
Cette crédille est donc un mélange de polar et de planet-opéra réussi s'intéressant à un sujet d'actualité avec son conflit entre végétarien et carnivore, mais s'il lance des piques au second clan, Roland C. Wagner ne fait jamais de didactisme ou de prosélytisme. Bien au contraire, il donne son point de vue tout en comprenant l'autre et nous rappelle tristement le sort qui attend la terre si on ni fait pas plus attention.
Une réussite donc où on retrouve une grande partie de ce qui fait le charme des romans de Wagner, une plume drôle sans être humoristique, un personnage principal sympathique, une vision anticipatrice du monde avec un brin de science qui rend le tout incroyablement crédible et surtout un pacifisme unique dans la littérature, rejetant toutes forme de violence ou de haine afin de promettre un monde nouveau.

Malheureusement, ce monde nouveau, Roland C. Wagner n'aura pas l'occasion de le connaître et l'on devra construire sans lui cette société utopiste et solidaire qu'il a rêvée à travers ses romans. En attendant, on pourra lire et relire ses romans en écoutant des morceaux de Brain Damage où il officiait en tant que chanteur ou ceux des groupes de rock psyché qu'il affectionnait tant, et surtout de continuer à faire découvrir ses romans.
C'est donc un grand écrivain et un sacré personnage qui nous a quittés en ce mois d'août 2012, une sacré perte pour la SF française. Ce roman sympathique constitue en tout cas une bonne porte d'entrée dans son univers et une lecture qui redonne le sourire et nous donne un peu de la bonne humeur que l'auteur partageait à travers ses écrits, qui nous rappelle qu'il était quelqu'un d'unique et qu'il va sacrément manquer.


Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.noosfere.org/heberg/rcw/

- Site de l'éditeur : http://www.editions-actusf.fr/


Vote:
 
9.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 2490
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Divergent Divergent
Dans ce Chicago futuriste la grande majorité de la population est divisée en cinq factions : les Altruistes qui dirigent la cité, les Audacieux qui en assu...
Skin Trade Skin Trade
George RR Martin devrait faire partie des écrivains qu'on ne présente plus, surtout depuis le succès du Trône de Fer et de son adaptation télé, mais don...
Darksiders - Le caveau des abominations Darksiders - Le caveau des abominations
Connaissez-vous le jeu video "Darksiders" dont le deuxième opus vient de paraitre? Pour ma part je n'en avais jamais entendu parler jusqu'au moment où j'ai eu...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...