Derniers parfaits, les
Genre: Fantasy , Fantasy Historique
Année: 2012
Pays d'origine: France
Editeur: Mnémos
Collection: Dédales
Auteur: Paul Beorn
 

Quatre détenus vont avoir la chance d'échapper aux légions Cathares assiégeant la citadelle de Maramante dont le seigneur n'a point l'intention de se rendre. Leur principal soucis est qu'ils sont enchaînés les un aux autres puisqu'ils étaient auparavant prisonnier. Et qu'ils vont donc devoir faire du chemin ensemble, car l'un d'eux est décidé de partir chercher l'aide du prince Jean, en pleine guerre contre les maures.

Ce nouveau roman de Paul Beorn commence donc comme une uchronie où l'hérésie cathare aurait pris de l'importance et soulevé une armée capable de détruire le monde, mais également de la fantasy historique, car en plus de ce décor, on note que l'armé n'a aucun soucis à utiliser des démons pour arriver à ses fins. La seule chance de leur échapper semble se trouver dans les vestiges d'un empire aujourd'hui disparu.
Durant la première partie, le quatuor va donc traverser l'empire cathare où domine donc cette religion qui pense que la terre est la création d'un dieu mauvais et que le seul moyen de s'en échapper est d'interdire toute forme de plaisir afin de redevenir pur. Une telle doctrine n'aurait donc dû que créer un royaume de vieillard, mais l'armée de jeunes hommes qui constitue ses forces prouvent qu'ils ont réussi à passer outre.
C'est ce que l'on va découvrir, dans un moment où horreur et fanatisme se mélangent afin de nous montrer les secrets de cet empire où ne règne que désespoir et violence. Hésitant entre horreur et aventure, cette première partie prend son temps pour présenter ses personnages, leurs conflits ainsi que le monde cruel où il évolue, montrant comment une idéologie détournée peut devenir la pire des monstruosités.
La seconde partie va alors débuter et elle est moins réussie, plus classique. Le roman vire en effet à sa moitié au pur roman d'aventure et de fantasy pleine de magie où les péripéties s'enchaînent dans tous les sens. Le changement de rythme et de ton casse ainsi l'ambiance posée dans la première partie et ce que l'on gagne en action, on le perd un peu en ambiance, même si de bons passages vient encore pimenter cette aventure.
Ce roman se découpe donc en deux actes inégaux, mais surtout très différent. De l'ambiance poisseuse et crédible de la première, on se retrouve donc dans un pur roman de fantasy et le côté historique semble moins intéresser l'auteur puisqu'on découvre quelques personnages historiques n'ayant jamais existé. Du coup, l'utilisation des cathares qui semble être la base de ce roman en devient secondaire.
Après, l'aventure et l'action deviennent donc omniprésentes et Les Derniers Parfaits devient un roman moins surprenant, n'hésitant pas à utiliser certains stéréotypes du genre, comme celui de l'empire perdu, déjà présent au début et prenant plus d'envergure à la fin. La conclusion est donc surprenante, car le roman ne va pas du tout là où l'on l'attendait, mais aussi parce qu'elle s'éloigne étrangement de son postulat de départ.

Globalement, Les derniers parfaits est un roman qui débute bien et ne semble savoir comment se terminer, nous faisant passer d'un roman à l'ambiance noire à un récit de capes et d'épées mené tambour battant. Et si ni l'un, ni l'autre ne sont mauvais, il est surprenant de les voir ainsi ensemble, se partager le même univers et les mêmes personnages. En tout cas, ce roman étonne dans le mauvais sens, mais aussi dans le bon.

Note: 7/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://leblogdetontonbeorn.hautetfort.com/

- Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/

Vote:
 
7.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 2437
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Scribuscules Scribuscules
Revoici Jacques Fuentealba dans un genre qu'il apprécie tout particulièrement, celui des micronouvelles et cette fois dans un style qui n'est oas sans rappell...
Sumerki Sumerki
En manque de boulot, un traducteur accepte de traduire un manuscrit espagnol alors qu'il en maîtrise à peine la langue. Le manuscrit est celui d'une expédi...
Alchimie Alchimie
Il y a des cycles en littérature fantastique, c'est indéniable, des vagues où certains thèmes et personnages occupent le devant de la scène l'espace de que...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...