Cité, La
Titre original: The City
Genre: Heroic Fantasy
Année: 2013
Pays d'origine: Grande-Bretagne
Editeur: Bragelonne
Auteur: Stella Gemmell
Traducteur:
Leslie Damant-Jeandel
 

C'est avec beaucoup  d'espoir que j'attendais "la Cité" de Stella Gemmell car comme beaucoup de fans de fantasy je pense que David Gemmell a laissé une place à prendre dans le genre. Et disons-le tout de suite j'ai apprécié ce premier roman en solo, malgré quelques incohérences, maladresses et petites longueurs car malgré tout on retrouve un "esprit Gemmell" à commencer par le fait que ce livre se suffit à lui-même, même si d'autres récits pourraient compléter l'histoire qui se déroule sous nos yeux.

 

La Cité, ville tentaculaire et millénaire, est cernée par les peuples ennemis. La guerre dure depuis des générations et rien n'indique qu'elle cessera un jour. L'empereur, un homme très mystérieux et que sa paranoïa pousse à vivre caché, semble se satisfaire de ces combats incessants, même si des générations entières, hommes et femmes dés 16 ans, sont décimés durant les combats, mettant à mal l'avenir démographique de la Cité. Le peuple semble étrangement  passif, acceptant son sort sans un murmure, ne maudissant que les "bleus", les ennemis de toujours, unanimement honnis. Personne ne semble capable, ou même désireux, de mettre fin à la guerre, et pourtant, si l'on prend la peine de creuser sous la couche épaisse de la loyauté, sous les sentiments fraternels les plus forts, sous la simple envie de survivre, voir sous la Cité elle-même où les égouts forment une véritable ville souterraine où les ténèbres et les rats règnent en maitres, on finira par trouver quelques ferments d'un début de remise en question d'un pouvoir qui conduit inexorablement tout un peuple à sa perte.

De beaux personnages, de soldats, d'officiers, d'enfants, servis par une écriture efficace, bien que se perdant dans quelques descriptions peu utiles au récit. Le roman est très agréable à lire et on prend un vrai plaisir à découvrir un nouvel univers, très construit, bien documenté, auquel on adhère totalement. Le dénouement, bien qu'assez attendu, parvient tout de même à nous surprendre grâce à la révélation de certaine machination machiavélique.

Au final une bonne surprise : un nouvel univers riche et cohérent. Une écriture soignée et agréable. Des personnages forts et attachants. De la bonne fantasy comme on aime.

Note : 8/10

Falline

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://www.bragelonne.fr/

 

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2902
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Que la ténèbre soit ! Que la ténèbre soit !
Plus je lis d'ouvrages sortis chez l'éditeur La clef d'Argent et plus j'aime! C'est fou ce qu'ils sont capables de nous trouver! Des petites pépites en mati...
Dans Les Griffes de la Hammer Dans Les Griffes de la Hammer
En 1934, William Hinds et Enrique Carreras fondent une société de production : Hammer Film Productions. Si avant la guerre les deux hommes ne produisent que...
Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L' Enfant de verre, le secret du vitrail brisé, L'
Vivant quelques part dans la Beauce, plus exactement dans Le Thymerais, Ottavia est une petite fille ordinaire, presqu'une adolescente, vivant avec son père,...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...