Ceux des eaux mortes 1 - L'or et la toise
Genre: Fantasy
Année: 2011
Pays d'origine: France
Editeur: Mnémos
Collection: Dédales
Auteur: Brice Tarvel
Illustrateur: Johann Bodin
 

Le grand mérite de "l'or et la toise" est d'être ancré dans un véritable univers de conte populaire. On y croise un ogre mangeur d'hommes, une paire de bandits mal dégrossis, d'étranges moines rouges, une demoiselle en détresse et sa suivante, une vilaine sorcière obèse et une double malédiction ! Et malgré tout cela l'auteur parvient à éviter les clichés ou l'archétype, le monde créé est totalement original, sombre voire lugubre mais complètement inédit. Le scénario lui non plus n'est pas vraiment prévisible, sauf peut-être vers la fin : on se fait surprendre par l'enchaînement des événements. Enfin le vocabulaire désuet et populaire contribue à la crédibilité d'un monde médiéval sombre et repoussant.

Cependant le roman, dans son ensemble, manque de cohérence et de précision. L'auteur laisse entendre qu'il n'y a pas de limite aux effets des malédictions de grandissement et de petitesse, puisque même les morts continuent de croître mais il n'y a aucun arbre qui "touche" le ciel ou d'animal sauvage si gigantesque que ça en devienne un problème. De la même façon il y a toujours des forêts en Fagne du sud : d'où viennent leurs arbres? Le processus des malédictions semblent également illogiques : une clé peut rapetisser moins vite que sa serrure, une cage plus vite que les gens qu'elle enferme. Tout cela cela ne serait pas très grave si on restait dans le registre du conte de bonne femme, mais plus le roman avance et plus on se dirige vers de la "vraie" fantasy avec quête, vilain sorcier à combattre... Autre bémol : l'auteur abuse d'un registre de langue qui n'est pas sans évoquer Rabelais. Si cela contribue à rendre une atmosphère épaisse et glauque, très réussie au demeurant, ça nuit parois un peu à la fluidité du récit, et c'est dommage.

Au final de bonnes idées, un univers original et des personnages intéressants, mais un manque de règles précises et de contours nets qui dessert l'ensemble du roman. Espérons que la suite soit plus structurée, l'histoire le mérite bien.

Note : 6/10

 

Falline

 

A propos de ce livre :

 

- Blog de l'auteur : http://bricetarvel.canalblog.com/

- Site de l'éditeur : http://www.mnemos.com/

Vote:
 
4.25/10 ( 4 Votes )
Clics: 3498
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Vestale du Calix, La Vestale du Calix, La
Après avoir réussi de difficiles examens dont les survivantes sont soit mortes, soit esclaves, Anna endosse la responsabilité tout aussi difficile de Vesta...
Les Derniers Guerriers du Silence - Le Chant Premier Les Derniers Guerriers du Silence - Le Chant Premier
Il y a environ 20 ans maintenant, L'Atalante publiait "les guerriers du silence", roman qui allait gagner le Grand Prix de l'imaginaire, s'imposer comme un cl...
Anno Dracula Anno Dracula
Londres. 1888. Dans le quartier de Whitechapel, bien connu pour sa pauvreté et sa criminalité, un mystérieux tueur surnommé Scalpel d'Argent a tué affreu...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...