Time*Out
Genre: Thriller-Polar , Cyberpunk , Science-fiction
Année: 2014
Pays d'origine: France
Editeur: L'Atalante
Collection: La Dentelle du cygne
Auteur: Andreas Eschbach
Traducteur:
Pascale Hervieux
 

Caché dans une mine, Christopher Kidd et ses alliés essaye de trouver un nouveau moyen pour lutter contre La Cohérence, mais contre tout-attente, c'est cette dernière qui va réagir en lançant un nouveau type de réseau social grâce à une puce implantée directement dans la tête et permettant de communiquer à n'importe quel moment. De quoi séduire les adolescents qui vont rapidement céder à ce phénomène de mode, sans se rendre compte du danger et permettant à la cohérence d'augmenter son réseau et d'étendre son ombre.

Ce dernier tome de la trilogie de la Cohérence utilise donc un phénomène actuel, celui des réseaux sociaux, mais également les dérives que pourraient entraîner l'abus de technologie. Pour bien le démontrer, Andreas Eschbach va introduire un nouveau personnage, un adolescent ordinaire qui va voir ses amis céder à la mode du Lifehook et rentrer dans une sorte d'asociabilité, incapable de communiquer autrement. Puis cédant lui-même à cette mode, il va se faire voler sa vie petit-à-petit, ne devenant qu'un rouage secondaire de la cohérence.
Pendant ce temps, Christopher Kidd trouve des indices concernant la cohérence qui le mène à un de ses amis virtuels, le mystérieux PO-Man, hacker qui a décidé d'enregistrer toute sa vie et qui est également en fuite, mais à l'autre bout du monde : en France. Christopher n'a plus qu'à se rendre dans l'hexagone en compagnie de Serenity, avec qui il va pouvoir se faire passer pour un couple en vacances et se rapprocher un peu plus l'un de l'autre. Une amourette adolescente qui ne doit pas leur faire oublier la Cohérence et la menace qu'elle représente.
La partie mettant en scène l'adolescent est un parfait exemple de comment la technologie envahit notre vie quotidienne et s'y installe doucement, nous coupant parfois de la réalité, grâce à cette idée d'implant, qui n'est finalement qu'une métaphore de ces portables et de ces tablettes qui ne nous quittent plus. Sans condamner cette technologie, Andreas Eschbach en dresse un portrait alarmant et rappelle l'importance des rapports humains au-de-là de la virtualité. Une réflexion qui apporte aussi sa touche à l'intrigue.
Car Andreas Eschbach est un maître du techno-thriller dans lequel il met aussi en scène une romance adolescente un brin mièvre, mais crédible. Le côté thriller est lui particulièrement efficace et rend bien parano, n'importe qui pouvant donc appartenir à la Cohérence et devenir une menace pour Serenety et Christopher. La conclusion souffrira tout de même d'une petite facilitée, mais ce n'est guère gênant, vu la qualité de l'intrigue et le passage en France ne souffre pas trop des clichés trop souvent utilisés pour la décrire !

Cette trilogie a donc une conclusion à la hauteur et devient même effrayante quand elle décrit les dérives possibles des nouvelles technologies. Andreas Eschbach a un côté visionnaire qui donne ce petit supplément d'âmes à ces livres et les rends plus passionnant. En dénonçant ici les risques d'un monde trop informatisé et trop prompte à la connexion virtuelle, il livre un roman qui semble plus que jamais d'actualité sur les risques que pourrait engendrer les réseaux et l'émergence d'une intelligence artificielle, ce qui est forcément fascinant !

Note : 9/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.andreaseschbach.com/

- Site de l'éditeur : http://www.l-atalante.com/

Vote:
 
7.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 1889
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Devil City Devil City
  Au vu de l'illustration et du résumé de la quatrième de couverture, je pensais lire un roman d'anticipation dystopique et, surprise, il s'agit en fait d'...
Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia Lila Black 2 - Ascenseur pour Démonia
Bien qu'elle ait réussi à sauver Zal, l'elfe rock-star, des siens, on ne peut pas dire que la mission précédente de Lila Black ait été une réussite. On...
Âmes de verre Âmes de verre
Si depuis "Neverwhere", Londres semble être devenu la capitale européenne de la fantasy urbaine, peu de villes de cette grande région semble avoir inspiré...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...