Zoo des Astors, Le
Genre: Space-Opéra , Science-fiction , Extraterrestres
Année: 1966
Editeur: Fleuve Noir
Collection: Anticipation
Auteur: Max André Rayjean
 

Ils sont comme ça les Astors (race extraterrestre inconnue à ce jour), ils voyagent dans la galaxie, ils enlèvent des animaux pour leur Zoo et leurs expériences. Ce jour là , ils enlèvent quatre scientifiques de la planète terre, quatre scientifiques dont la spécialité est le nucléaire. Qu'est ce qu'ils n'ont pas fait là ! Passe encore d'enlever des chiens, des chats ou des poissons rouges ! Mais des humains, a-t-on idée ! Car ces animaux, c'est source de tout un tas de soucis. Et ils ne sont pas au bout de leur peine les Astors car c'est tout leur monde qui risque de sombrer avec ces "bestioles" là ! Voilà le premier message de M. A. Rayjean : les hommes ne sont pas des animaux faciles et ils ne sont pas domptables.

Nos quatre scientifiques sont donc emmenés sur la planète des Astors. Mais voilà , ils s'évadent, ou du moins deux d'entre eux. Et c'est tout le système astorien qui explose, les complots qui arrivent aux grands jours, ceux qui veulent continuer l'expérience, et ceux qui ne veulent pas. L'expérience ? Elle est simple : si vous agrandissez votre taille, et donc votre cerveau, vous agrandissez votre intelligence et votre savoir. Et c'est ce que les Astoriens vont donc tenter d'expérimenter sur nos malheureux humains. Deuxième message, très important, de l'auteur : ce n'est pas le physique, ce n'est pas la morphologie qui fait l'intelligence, n'en déplaise à certains nostalgiques d'une certaine "non pensée" pseudo réfléchie...
Bref, il s'agit ici d'un roman de science-fiction, qui n'a pas l'air comme ça, mais qui pourtant se veut quand même bien engagé ! Pas engagé politiquement, mais comme souvent en matière de science fiction, ramène l'homme à ce qu'il est... Publié à la fin des années 60, ce roman fait l'apologie d'une certaine liberté, sous fond de complot politiques et de bagarres intersidérales. Bref, rien de forcement passionnant... Ceux qui aiment le thème des enlèvements extraterrestres seront néanmoins comblés.
Mais surtout Rayjean a du avoir l'air lui-même d'un ET quand il a proposé ce livre qui, sans encenser la bombe nucléaire, montre les bons aspects de ce que l'on appelle une arme de dissuasion. Je ne sais pas pourquoi, mais je partage son idée... Il n'y a pas que du mauvais dans le jeu de l'atome.
Le style de M.A. Rayjean est simple, scientifique, ce qui colle parfaitement à l'atmosphère même si on aurait préféré que parfois l'auteur prenne plus de liberté par rapport à ce qu'il décrit. La personnalité des personnages n'est pas très poussée et certains arrivent un petit peu comme un cheveu sur la soupe...
Bref, il ne s'agit pas d'un chef-d'oeuvre de la Sf, loin de là , mais on passe un moment plutôt agréable à lire ce livre malgré un goût de déjà lu (peut être dû au fait de son âge). Je conseillerais donc le Zoo des Astors aux fans de la collection Fleuve Noir Anticipation, sachant que pour les autres, il y a mieux à lire dans cette mythique collection.

Note : 5/10

Le Cimmerien

Vote:
 
5.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3070
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Enfin la nuit Enfin la nuit
Un jour, la nuit a disparu. Définitivement. Elle a ainsi laissé place à une une journée sans fin où règne un ciel flamboyant. Devant cette fin du monde in...
Crystal Rain Crystal Rain
Planète Nanagada. John Debrun n'a plus aucun souvenir de son passé à part ce crochet qui lui sert de main. Cela ne l'empêche pas de vivre heureux au bord ...
Loups de Prague, Les Loups de Prague, Les
Huit ans après un putsch, Prague est devenue une ville auto-suffisante dont rien ne sort et rien ne rentre, qui a plus ou moins coupé une partie des ponts ...

Autres films Au hasard...