Cavaliers des lumières 1, Les - Le règne de la barbarie
Genre: Fantasy , Littérature Jeunesse
Pays d'origine: France
Editeur: Plon Jeunesse
Auteur: Brigitte Aubert, Gisèle Cavali
 

Depuis la mort de sa mère, Théodora a trouvé refuge dans un jeu vidéo. Elle y incarne Fennec des Sables, une redoutable guerrière, et fait partie des cinq meilleurs joueurs du monde. Un soir, déçu une fois encore par ses piètres résultats scolaires, son père lui interdit de toucher à l'ordinateur. Mais, dès le lendemain, Théo est témoin de pas moins de deux attaques, par ce qui ressemble comme deux gouttes d'eau aux Barbarian Killers qu'elle doit exterminer dans le jeu... Terrifiée et un peu inquiète pour sa santé mentale, la jeune fille contacte ses pairs, les quatre autres joueurs à avoir atteint le niveau ultime. Ils s'aperçoivent bien vite qu'ils ont tous vécu des expériences similaires. Le doute n'est bientôt plus permis. Mais qui sont les Barbarian Killers ? Pourquoi s'attaquent-ils aux proches des cinq jeunes gens ? Comment se sont-ils incarnés ? Autant de questions auxquelles il va falloir trouver des réponses, et vite...


Premier tome d'un cycle dont le second volume devrait paraitre le 6 novembre, "Le Règne de la Barbarie" s'avère beaucoup plus convainquant que ce à quoi on pouvait s'attendre. En effet, si le scénario ne semble pas très original de prime abord (dans le cadre de l'édition jeunesse, je l'aurais même qualifié de racoleur), il s'avère non seulement surprenant mais également, captivant. Beaucoup de jeunes adolescents se reconnaitront dans le personnage de Théodora, qui ne manque pas de fraîcheur même s'il aurait pu être approfondi. Et puis, l'histoire démarre sur les chapeaux de roue et, de rebondissements en révélations, l'intrigue se révèle palpitante! Les auteurs ne nous laissent pas souffler, le suspense ne faiblit jamais, chaque page étant l'occasion d'une nouvelle péripétie. Mais ce qui fait la grande force de ce roman, c'est que l'aventure trépidante de Théodora est l'occasion d'une réflexion très poétique sur le langage, la connaissance, la conscience, mais aussi sur la magie, qui n'est qu'une compréhension profonde du monde, de la nature et des êtres vivants.

Par ailleurs, bien que le style ne soit pas très recherché (même si le roman s'adresse à des jeunes), la narration reste fluide, jamais maladroite, et s'adapte à merveille au rythme haletant de l'action.


Bref, une fois arrivé à la dernière page, on peine à refermer le livre, car cela s'avère très frustrant ! On voudrait retourner, une dernière fois, dans le Monde Perdu, écouter parler le Lucide, combattre les Barbarians, et surtout, visiter encore le château de Meanour Kazell, cathédrale de pierre et d'eau, siège de la connaissance et de la magie... Donc, vivement la suite !


Note: 7/10

Kalys

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2219
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Bloody Marie Bloody Marie
Depuis "Pirates des caraïbes", il semble que les flibustiers aient la côte et ce n'est franchement pas moi qui m'en plaindrais. Alors quand un roman mariant...
Dernier vampire (le) Dernier vampire (le)
    "Le dernier vampire" est le troisième opus d'une série dont, je l'avoue, je n'ai pas lu les premiers et je pense que cela à nui à ma compréhension ...
Panopticon Panopticon
En ce premier semestre 2013, Nicolas Bouchard est un auteur très présent en librairie que ce soit pour la réédition de sa saga de fantasy "L'empire de Pous...

Autres films Au hasard...