Cavatines
Genre: Fantastique , Démons
Année: 2008
Pays d'origine: France
Editeur: L'Olibrius Céleste
Auteur: Laure Eslère
 

Découvrir l'émergence d'une nouvelle plume dans le paysage fantastique francophone est toujours pour le lecteur un véritable plaisir, surtout quand cette dernière allie élégance et intelligence !
Cavatine est une étrange pièce musicale où se mélangent différentes formes et différents choeurs, qui s'entrecroisent sur une mélodie sombre, cruelle et sensuelle. Un roman étrange et original composé avec brio par Laure Eslère qui trempe sa plume dans un XIXème siècle où une danse cruelle fait se croiser incubes et succubes. Tout commence en enfer, bien que l'enfer soit partout...
Médel est une sang mêlée, à la fois démon et humaine. Elle vit en enfer, un endroit pas si terrible que ça. Elle aime d'un amour fou, Murmur un autre démon. Mais voilà, lui, il aime Dieu et il veut lui consacrer sa vie. Alors quoi de mieux que de descendre sur terre fréquenter la création divine, l'Homme. Si Médel dans un premier temps préfère oublier son amour perdu dans les bras d'autres démons, bientôt, elle ne tient plus, elle prend son envol pour la terre. Et c'est là que commence véritablement l'histoire, dans laquelle vous croiserez des nécrophiles, des anges, un vampire et tout un tas d'autres créatures damnées et tristes.

Cavatines est avant tout un roman d'amour maudit qui vous prend aux "tripes", qui vous met le coeur au bord des lèvres. Comment aimer quelqu'un qui ne vous aime pas quand vous mourrez pour lui ? Sur sa route, Médel va croiser un personnage étrange, un jeune garçon que nous allons voir grandir, Raphaêl. Qui est-il vraiment ? Et une femme, comme Médel, qui s'est faite voleuse de corps pour un amour. Médel peut-elle aimer un si jeune homme et renier son démon d'amour ? Sur de pleines pages, Laure Eslère, dans un style romantique et original, nous conte cette quête d'amour et de reconnaissance, à la fois violente et spirituelle, où les pères renient leur fils et où des jeunes hommes se castrent plutôt que de subir leur vraie nature...
Sur plusieurs générations, ce que les démons font sur terre nous est décrit et dépeint, dans un style dramatique et superbement original. Et alors la vraie question qui vient à se poser peu à peu, subtilement, et c'est là tout l'intelligence de l'auteure, c'est la question des origines. Des questions presque banales que bien trop souvent nous occultons et qui nous reviennent ici. Qui sommes nous ? Qu'elle est la place de la famille, de l'éducation, de la morale dans ce qui fait notre être ? Par le biais de ces succubes et de ces incubes, Laure Eslère nous plonge alors dans un questionnement où la morale même n'a plus sa place. Sommes-nous bêtes ou hommes, quand il n'est que question de survie ? Cavatines parle d'amour, de renoncement de soi et nous plonge dans des aventures tout simplement fabuleuses, car le roman est à la fois intelligent et à la fois beau.
Certains verront en Laure Eslère une sorte d'Anne Rice. Il est vrai qu'aujourd'hui, l'auteure d'Entretien avec un vampire semble détenir le monopole dès qu'il est question d'un Paris au XIXème siècle avec des vampires et des dandys en jabot. Mais Laure Eslère est ici, et je tiens à repréciser que c'est tout de même un premier roman, sacrément plus originale qu'un énième clone d'Anne Rice. Car si le fond n'est pas forcement révolutionnaire, la forme, elle, est à la limite du jamais vu. Mélange des styles tout d'abord puisque le roman se raconte tantôt dans un style épistolaire, tantôt comme un journal intime, ou sous forme de coupures de presse, de compte-rendus, vu sous le point de vue de plusieurs personnages que je vous laisse découvrir. On imagine aisément le travail de fourmi qu'a du fournir l'auteur pour mélanger avec cohérence tous ces points de vue et ne jamais perdre le fil de son histoire. L'étrange climat qui né à la lecture de ce roman vient justement des différents styles qu'utilise Laure Eslère, n'hésitant pas à créer des choses vraiment dérangeantes. Lire le journal intime de Raphaêl, personnage à la limite schizophrène est vraiment effrayant...
Mais ce qui est encore plus surprenant, c'est qu'en plein coeur de l'ouvrage, Cavatines devient interactif ! Je ne veux pas vous en dire plus, pour ne pas vous gâcher la surprise, mais je peux vous assurer qu'elle est de taille et qu'elle est tout à fait novatrice !
Alors bien sûr, il s'agit d'un premier roman et donc, il n'est pas sans défaut. Et il est vrai que la dernière partie aurait peut être pu être plus courte... Cependant, Laure Eslère nous livre ici un roman passionnant par la force de son histoire et par les sentiments qu'il a fait naître en moi. Assurément, Laure Eslère a tout pour devenir une futur grande plume de la littérature fantastique française et voilà donc une auteure que je vais suivre de près et dont je guette déjà la sortie de son futur ouvrage. Un roman que je vous conseille au plus haut point, entre géographie de l'enfer et autopsie des sentiments humains.

Note : 9/10

 

Le Cimmerien

Vote:
 
8.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 3432
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Confrérie de la dague noire 1, La - L'amant Ténébreux Confrérie de la dague noire 1, La - L'amant Ténébreux
De l'amour, du sexe, de la testostérone, des crocs et de l'hémoglobine... tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce tome 1 le premier d'une série...
Grimoire de Korylfand, Le Grimoire de Korylfand, Le
Je crois, mais peut-être que je me trompe, que beaucoup de jeunes lecteurs de fantasy sont venu à ce genre grâce au chef-d'œuvre de Peter Jackson "Le seig...
Mémoire d'une aveugle Mémoire d'une aveugle
Auteur pour la jeunesse, auteur de fantastique, auteur de roman comique, auteur de roman érotique... Anne Duguël ou Gudule est une auteur qu'aucun genre ne ...

Autres films Au hasard...