Créateurs de Futurs, Les
Genre: Science-fiction , Voyages dans le temps
Année: 2005
Pays d'origine: France
Editeur: Rivière Blanche
Auteur: Claude J. Legrand
 

Peter Mc Coy est photographe Free lance en mission au Nicaragua. Mais il va se trouver pris dans une offensive armée au cours de laquelle deux de ses collègues vont se faire assassiner. Seul témoin de ces crimes perpétués par l'armée, Mc Coy est désormais l'homme à abattre. Mais au moment où ses poursuivants sont sur le point de l'abattre, le photographe va se trouver pris dans un gigantesque éclair aveuglant. Il se réveille quelques jours plus tard dans un hôpital, sain et sauf, mais il va vite se rendre compte que "d'infimes" détails ont changé dans sa vie : la guerre qu'il était parti photographier n'a jamais eu lieu et surtout sa fiancée, Lizbeth, serait morte à l'âge de neuf ans...
C'est le début pour Peter Mc Coy d'une aventure qui bouleversera le restant de sa vie : car il va devenir un Agent du Futur, un être capable de se déplacer d'une réalité parallèle à l'autre. D'une Angleterre sauvage et sinistrée rongée par les barbares à une Angleterre sous le joug du Reich Allemand, l'ancien photographe va tenter de reconstruire ou du moins de retrouver sa véritable identité et de retrouver celle qu'il aime. Mais le pourra-t-il un jour maintenant qu'il est un agent chargé d'une mission capitale ? Pourra-t-il à la fois sauver le monde d'un leader religieux fanatique sur le point d'anéantir la planète grâce à une arme bactériologique et en même temps retrouver son ancienne fiancée ? C'est ce vous saurez en lisant les créateurs de futurs !

Les Créateurs de futurs de Claude J. Legrand commence donc de manière assez banale : un homme qui se trouve propulsé dans un monde parallèle et qui va tenter de retrouver son vrai monde. Bon, ok, on a déjà vu Sliders et Code Quantum, on connaît la chanson... Mais soudain, on se souvient que le roman de Claude J. Legrand est un manuscrit ressorti de vieux cartons poussiéreux des année 70' et d'un seul coup, on considère ce roman d'un oeil beaucoup plus bienveillant. On se met à prendre avec plus de recul des phrases du genre "Nos sondes sont déjà en action et l'une d'elle détectera forcément le sillagerésiduel de la Phase Interactive, Monsieur".
Ca fleure le bon le kischissime cela, non ? Bon, on a le coté déjà vu, le côté SF à outrance bien désuet puis soudain, on se trouve happé par la lecture : la seconde moitié du roman se fait palpitante et l'on se prend à beaucoup aimer ce roman qui au début, pour être tout à fait franche, ne me disait rien qui vaille... On oublie les tentatives d'uchronie avortées et pas assez fouillée et élaborée malgré une tentative de théorie sur le sujet, et on s'attache finalement à notre Peter Mc Coy perdu dans ces mondes alternatifs avec pour mission de sauver le monde. Et quelle mission ! Claude J. Legrand serait-il visionnaire ?
Car malheureusement, son récit trouve un profond et désagréable échos dans notre société actuelle : un leader religieux d'orient, ancien terroriste, veut déclencher une guerre atomique et bactériologique contre la planète et plus particulièrement contre l'Occident et Mc Coy doit parvenir à empêcher cela. Cela donne le frisson et cet exemple n'est pas le seul à faire frémir dans ces visions de futurs possibles que nous offre l'auteur, dont une assez proche d'une vision à la Mad Max !
Claude J. Legrand se joue assez bien des travers de toutes les générations humaines et l'on se rend compte que ce qu'il dénonçait il y a quelques décennies est en parfaite adéquation avec les troubles les plus profonds et les plus vils de notre société : racisme, ségrégation, fanatisme, terrorisme, capitalisme à outrance et exploitation des femmes. Un manuscrit assez d'actualité pour que les éditions Rivière Blanche le publie en 2005 sans prendre le risque qu'il ait trop vieilli. Quelle tristesse...
Au final, Les Créateurs de Futurs est surtout un bon roman pour tout ce qu'il soulève autour de lui et sur la mise en perspective qu'il nous oblige insidieusement à faire. Cela fait assez peur, mais n'en oublions pas tout de même que c'est aussi finalement un roman assez bien écrit malgré quelques invraisemblances et ses quelques excès et qu'il se lit sans déplaisir et même très très agréablement dans sa seconde partie qui joue sur un réel suspens. Un bon roman d'aventure et de science-fiction qui est tout de même une fois encore un peu gâté par l'accumulation de coquilles et de fautes d'orthographes. Mais relisez-vous, messieurs les éditeurs, par pitié ! Heureusement que vous nous proposez de bons romans comme on les aime...

Note : 6,5/10

Chaperon Rouge

 

A propos de ce livre:

 

- Site de l'éditeur

Vote:
 
5.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 2991

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
La Cité Noire La Cité Noire
  Responsable de la cécité d'Ao, Kroll est devenu la bête noire de son village et être un Cromlek n'aide pas l'adolescent à être accepté, peu étant en...
Survivre à une invasion robot Survivre à une invasion robot
  A la fois amusant et très bien documenté, "le guide de survie à une invasion robot" est le livre indispensable à consulter pour tous les paranoïaques q...
Sohl 1 : l'oeil et le poing Sohl 1 : l'oeil et le poing
Sohl est le premier roman des éditions Asgard que j'ai l'occasion de lire et je suis heureuse d'avoir enfin découvert cette jeune maison d'édition que l...

Autres films Au hasard...