Cave aux atrocités, La
Titre original: The cellar
Genre: Gore
Année: 1980
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Fleuve Noir
Collection: Gore
Auteur: Richard Laymon
Traducteur:
Bernard Blanc et Dominique Brotot
 

Après avoir lu le très bon roman Le Jeu de Richard Laymon récemment publié aux éditions Bragelonne, je me suis dis, tiens voyons voir ce que le monsieur a pu écrire pour la collection Gore. Et bien, je dois avouer que pour le moment je suis très déçue. Certes, la Cave aux atrocités n'est pas le seul roman de l'auteur paru dans cette collection, mais celui-ci manque tout de même singulièrement de rythme et de frissons. Bien que se lisant facilement et sans déplaisir, cette Cave aux atrocités est loin d'être si atroce que cela et est même parfois fort gentillette. Seul le final sauve un peu le livre du naufrage par son originalité et la surprise qu'il engendre.


Mais parlons un peu de l'histoire : Donna Hayes vit seule avec sa fille Sandy. Mais toutes deux vivent dans la peur de Roy, le père de la fillette et l'ex-mari de Donna, enfermé depuis quelques années pour avoir violé sa fille et maltraité sa femme. Après que Donna l'ai dénoncé à la police, l'homme a juré qu'il les retrouverait et les tuerait toutes les deux. Alors quand Donna apprend que Roy s'est échappé de prison, elle fuit aussitôt avec sa fille jusqu'à une paisible petite ville où l'attraction principale est "La maison de la Bête", une ancienne demeure où se sont déroulés des meurtres atroce. Et il paraîtrait qu'une Bête féroce vive toujours dans cette maison et qu'elle ne sorte que la nuit, tuant quiconque voudrait pénétrer à l'intérieur. Cette ville et la maison de la Bête vont être le théâtre d'un drame atroce: mais quelle bête est donc la plus redoutable, le Monstre à l'existence improbable ou le pédophile sanguinaire ?


Finalement, seul Roy, le tueur pédophile, à un quelconque charisme dans cette histoire et nous fait réellement frémir, car le reste est quant à lui très moyen et peu intéresant. Un monstre, une histoire d'amour tombant comme une cheveux sur la soupe, une course poursuite et quelques rebondissements et hop, le tour est joué. Seules les exactions extrêmement malsaines de Roy viennent au final justifier la présence de ce roman dans la collection Gore car sinon, le reste est bien sage pour tout amateur d'horreur qui se respecte. Le quatrième de couverture, aguicheur comme il se doit dans cette collection, dévoile presque le seul moment sanglant de l'histoire, c'est dire !! Comme je l'ai plus haut, seule la fin vaut finalement le détour et mérite qu'on s'attarde un peu sur ce roman. Mais bon, il faut quand même lire tout le livre avant d'y arriver, ce qui n'est pas forcément la chose la plus utile que vous aurez fait de votre journée. Un livre vraiment très moyen et dispensable. Une déception dans cette collection...


Note: 4/10

Chaperon Rouge

 

 

A propos de ce livre:

 

- Les éditions Milady ont sorti en juillet 2009 une nouvelle édition de "La Cave aux Atrocités" sous le titre plus fidèle de "La Cave": http://www.milady.fr/livres/view/143

Vote:
 
4.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 3468
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Faucheurs 3, Les - Coeur Noir Faucheurs 3, Les - Coeur Noir
Après "Chat blanc" et "Gant rouge", "Coeur noir" vient clore la trilogie jeunesse des Faucheurs. Il faut vraiment avoir lu les deux tomes précédents pour com...
Steampunk - De Vapeur et d'Acier Steampunk - De Vapeur et d'Acier
Depuis une vingtaine d'année maintenant, on est habitué à côtoyer des illustrations de David Graffet dans les librairies ou les bibliothèques, que ce soi...
Décroisade, La Décroisade, La
De "Dune" aux "Guerriers du Silence", la religion et ses dérives semblent avoir été souvent un élément exploré par la Science-Fiction, car créateur de ...

Autres films Au hasard...