Musique du sang, La
Titre original: Blood of music
Genre: Science-fiction
Année: 1985
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Gallimard
Collection: Folio SF
Auteur: Greg Bear
Traducteur:
Monique Lebailly
 

Vergil Ulam, un brillant généticien, a créer dans le plus grand secret une intelligence artificielle qui se présente sous la forme de cellules bio-mécaniques. Renvoyé de son labo, il s'injecte les cellules qui ne tardent pas à évoluer et se multiplier dans son organisme, jusqu'à remodeler celui-ci. Mais leur soif d'expansion les amène bientôt à essaimer hors de son corps et à contaminer tout le pays. Nous suivons alors les aventures vécues par plusieurs personnages éparpillés sur le territoire américain, témoins impuissants d'hallucinantes modifications de l'environnement mais aussi des êtres vivants en pleine mutation pour aboutir à ... quoi donc ? Parallèlement, un chercheur contaminé ayant émigré dans un laboratoire en Allemagne et mis en quarantaine tente de comprendre la nature exacte des "bio-chips". Il en viendra à converser avec elles et à constater qu'elles possèdent une conscience qui n'a d'égale que leur soif d'expansion


Original, ambitieux, d'une étrangeté qui va croissant au fil de la lecture, le roman de Greg Bear est un des plus brillants à ma connaissance à traiter de l'intelligence artificielle. L'idée de joindre ce thème très contemporain à celui de la pandémie est à la fois bien vu et somme toute logique, une I.A. n'étant, pas sa nature même, astreinte à aucune limite. Sa première partie (un peu rebutante, je dois dire), où l'on assiste aux expériences en laboratoire du scientifique et le développement progressif de ces "cellules intelligentes" dans son organisme, aurait pu classer le roman dans la catégorie hard-science (à réserver à un lectorat particulier, donc) mais la suite récompense le lecteur de sa patience en le plongeant dans un monde où l'intelligence artificielle prend de tels proportions qu'elle en vient à modifier tout le paysage - à la fois géographique et mental - de l'humanité, pour aboutir à l'ultime conséquence : une fusion totale de la conscience humaine avec celle de l'I.A.


En outre, si le thème de l'I.A. est aujourd'hui courant en SF, il l'était moins en 1985. Ce qui ajoute à la qualité purement romanesque du livre une pertinence et une "hauteur de vue" qui n'ont pas vieillies, avec toutes les questions et les inquiétudes que cela entraîne. Là où les histoires de voyages spatiaux ou temporels restent bien éloignées de nos préoccupations les plus immédiates, celle de "La musique du sang" paraît au contraire plus proche de nous (la nanotechnologie en particulier) et de la hantise de notre devenir. Et si l'homo sapiens était finalement évincé (ou digéré, ce qui revient au même) par un réseau intelligent et interagissant bien plus efficace par leur cohérence que nos sociétés composées d'individus aux motivations contradictoires ? Une petite musique qui fait froid dans le dos.

Bref, voilà une science-fiction à la fois intelligente, riche sur le plan spéculatif mais également spectaculaire, et qui n'a pas besoin de faire appel à des empires galactiques pour l'être.


Note: 7,5/10

Ragle Gumm
Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2748
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Chevaucheur d'Ouragan Chevaucheur d'Ouragan
De la fantasy, il y en a beaucoup qui sort actuellement et, finalement, très peu de romans semblent réellement se dégager des références et archétypes d...
Moorehawke 2, Les - Les loups cachés Moorehawke 2, Les - Les loups cachés
    C'est seule et en pleine forêt que l'on retrouve la jeune Wynter, bien décidée à rejoindre son presque frère, le prince Albéron, pour enfin sav...
Emprise des rêves, L' Emprise des rêves, L'
Attention ! Ce roman est la suite de "Suleyman" du même auteur et il va être difficile d'en parler sans raconter la suite du précédent. Du coup, si vous n...

Autres films Au hasard...