Assassin Royal 2, L' - L'Assassin du Roi
Titre original: Royal Assassin
Genre: Fantasy , Pirates
Année: 1996
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Editions Baam
Auteur: Robin Hobb
Traducteur:
Arnaud Mousnier-Lompré
 

Fitz bâtard princier, descendant de la famille Loinvoyant et diplomate usant autant de la parole que du poison, revient du royaume des Montagnes, où il a joué son rôle d'homme lige du roi. Mais cette escapade, qui devait sceller la paix entre les royaumes et apporter à Castelcerf une nouvelle reine, à mis à jour des complots et des intrigues qui ont bien failli coûter la vie à notre jeune héros. C'est donc un Fitz affaibli physiquement, proche de la mort, qui revient auprès de son roi, un roi dont la vie pourrait bien être en danger. Et si le roi meurt, qui prendra la tête du royaume, le prince Vérité ou le traître à la couronne, le prince Royal ? La vie de Fitz est en danger, comme le royaume, et le jeune bâtard pourrait bien être la clef de ces intrigues de cours dans lesquelles chacun semble avoir un secret à cacher.

Second tome du cycle de L'Assasin Royal de Robin Hobb, L'assassin du Roi est un vrai petit bijou de fantasy qui sous la plume de l'auteure, ne se nourrit pas uniquement de magie, d'apparitions Elfiques ou autres, mais surtout de complot, d'empoisonnement et bien sûr d'amour. La plume de Robin Hobb nous offre avec son style inégalable une sorte de huit clos se déroulant entièrement dans la forteresse de Castelcerf, où elle fait vivre une sorte de moyen âge fantasmé pour une fantasy sombre et originale. Car c'est avant tout ce style, qui devient prodigieux dans les descriptions, sachant rendre les sentiments de ces personnages subtilement vivants, qui fait la force de l'ouvrage. Etrangement, en refermant le livre, je me suis dit qu'il ne s'était pas passé grand chose dans ce tome mais pourtant il y avait là quelque chose de passionnant, quelque chose d'indéfinissable et à l'heure d'écrire cette chronique, j'ai encore du mal à mettre des mots sur ce que je viens de lire...
Si dans le premier tome j'avais vu Fitz comme un personnage baissant facilement les bras, un peu lâche même parfois, voilà qu'il a grandi d'un coup et qu'il a gagné en assurance. On est face à un homme nouveau, qui commence à comprendre qui il est et qui parvient à tenir tête à tous ceux qui voudrait bien le voir mort. C'est, je crois, le principal intérêt de ce cycle, pouvoir suivre l'évolution des personnages, s'y attacher grâce à cette façon que l'auteure a de nous en parler, les voir grandir, vivre, ou plutôt survivre et se transformer. On s'y attache et on vit avec eux. Difficile de les oublier, même le livre refermé, ils sont toujours là , vivant presque avec nous. Un cycle hautement addictif !
L'Apprenti Assassin laissait la part belle aux hommes, dans ce second tome des personnages féminins viennent enrichir le récit et ils apparaissent ici sur l'échiquier d'une toute autre façon. Le personnage féminin le plus intéressant est cette nouvelle reine, Kettricken, femme forte, qui décide de monter une armée contre les forgisés, des hommes zombifiés par les pirates qui assaillent les côtes des six duchés. Une femme qui se languit de combat et d'action et que son mari, le prince Vérité, n'arrive pas à comprendre ni même à aimer. Car l'amour est au centre de ce roman. Comment vivre avec quelqu'un tout en sachant qu'il faudra lui cacher sa véritable identité et lui mentir ? Comment vivre avec quelqu'un quand il s'agit d'un mariage arrangé? Voilà qui vient corser les affaires du royaume et certains pourraient bien chercher à en profiter.
L'assassin du roi est comme une grande partie d'échec, où chaque personnage est un pion que l'auteur fait avancer avec subtilité. Avant tout roman psychologique, l'auteure n'en néglige pas pour autant les scènes d'action, dont certaines particulièrement violentes, comme cette attaque d'une jeune enfant par des zombies, qui n'ont qu'une envie, manger de la chair fraîche... Les quelques combats que l'on trouve au détours des pages, même si le sujet du livre n'est pas là , sont impressionnants et Fitz apprend maintenant à manier l'épée, aidé d'un nouveau compagnon, plutôt original, lié à lui par le pouvoir magique du vif. Une relation étrange, où l'on ressent tout l'amour que l'auteur porte à la nature et aux animaux. Superbe, tout simplement superbe.
Dépassant très largement le premier tome, ces nouvelles aventures de Fitz sont absolument fabuleuses et tout semble parfait dans ce roman : histoire passionnante, style inimitable et riche, émotions et rebondissements sont au rendez vous. Robin Hobb nous livre une fantasy nouvelle, un classique de la littérature, bref une grande oeuvre que l'on est ravi de retrouver dans cette nouvelle édition !

Note : 9/10

Le Cimmerien

Vote:
 
8.33/10 ( 9 Votes )
Clics: 4257

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Bord du monde 1, Le Bord du monde 1, Le
Tenant à la fois de la fable, du conte épique à la Chretien de Troye et de la quête classique d'heroic fantasy, "Le bord du monde T1" est un objet surpren...
Décroisade, La Décroisade, La
De "Dune" aux "Guerriers du Silence", la religion et ses dérives semblent avoir été souvent un élément exploré par la Science-Fiction, car créateur de ...
Lunes de Sang Lunes de Sang
Drôle d'idée qu'a pu avoir Anaïs Cros : faire se rencontrer Sherlock Holmes et les terres du milieux (ou du moins un univers s'en rapprochant). Il est vrai q...

Autres films Au hasard...