Outrage et Rébellion
Genre: Musique , Anticipation , Science-fiction
Année: 2009
Pays d'origine: France
Editeur: Denoël
Collection: Lunes d'Encre
Auteur: Catherine Dufour
 

Alors pour parler de ce nouvel Ovni littéraire de Catherine Dufour, je crois bien qu'il faudrait inventer de nouveaux genres. La Punk SF pour commencer, cela serait pas mal. Car c'est ce qu'est "Outrage et Rébellion", la punk attitude dans un cadre ultrafuturiste, le mouvement punk dans toute sa hargne, sa gouaille, ses outrances et son appel à la résistance contre toute forme d'oppression et de politiquement correct, une bouffée d'air pur paradoxalement vicié dans un monde qui fait froid dans le dos…

Vous dire que faire la chronique de ce roman est une véritable partie de plaisir serait mentir. Ouh qu'il dur de parler de ce livre ! Vous dire que la lecture de ce roman a elle-même été une partie de plaisir serait aussi mentir. Pourtant, loin de moi l'idée de vous dire que je n'ai pas aimé ce livre, bien au contraire ! Mais lire "Outrage et rébellion" demande un véritable investissement, c'est une expérience vraiment particulière, perturbante, intrigante et au final très dérangeante. C'est sûr que ce roman ne plaira pas à tout le monde, et Catherine  Dufour, entière comme à son habitude, peut être applaudie à deux mains pour avoir écrit le livre le moins consensuel qu'il m'ait été donné de lire ! "Outrage et Rébellion" n'a rien de vraiment très vendeur entre son écriture complètement déjantée et déstructurée, se fichant complètement des normes, de la correction ou de la moindre notion de bienséance, ses personnages irrévérencieux passant leur temps à baiser (désolée mais c'est le mot), à boire, à se défoncer et à faire une musique hors-norme et son intrigue décousue entre histoire d'un post punk rebelle et une sorte de continuation à l'univers qu'elle avait crée dans "le Goût de 'l'immortalité."


Ah ça c'est sûr, Outrage et Rébellion n’a rien pour plaire aux bien-pensants et aux adeptes d'une littérature châtiée et formellement rigoureuse. Ah non ! Car ici vous aurez un style oral d'un bout à l'autre du roman (forcément puisque le livre est bâti comme un micro trottoir géant, uniquement des séquences d'interview mises bout à bout pour reconstituer une intrigue), des vulgarités à la pelle et de la défonce à tout va. Tout y passe et c'est cela qu'est si bon ! Du jamais lu pour ma part ! Catherine Dufour jette un vent de révolte, de folie et d'interdit dans la littérature, elle explose les codes, les normes et les clichés et nous livre un véritable ovnis, une petite bombe prête à exploser entre vos mains ahuries. Pour être tout à fait franche, j'ai eu du mal à entrer dans le roman. Au début ca va, c'est marrant, on s'éclate, puis soudain c'est l'overdose, trop d'obscénités, pas assez d'intrigue, trop de personnages sans véritable cohérence d'ensemble, trop musical pour moi, trop punk, trop entier, trop tout, quoi ! Mais j'ai continué, vaillamment. Puis c'est la révélation. Les pièces du puzzle s'imbriquent, toutes les voix de ce "reportage" du futur s'unissent pour faire vivre un personnage complètement atypique, Marquis, et l'univers de la Suburb, le monde extrêmement sombre du "Goût de l'immortalité" se déploie sous nos yeux, dans toute son horreur, de la pension', aux caves en passant par la suburb et les Tours.

Tous les protagonistes de cet étrange roman vont donc nous relater l'ascension de Marquis, un artiste hors-norme qui va entraîner à sa suite toute une génération de révolte contre un système d'une horreur sans nom, de sa jeunesse dans la pension' où il va monter son premier groupe, aux sous-sols de Shangaï où il a fui, allant à la rencontre de la gloire, de la débauche, de l'amour, de la mort, de la répression, et peut-être au-delà de toute cela, de l'espoir…

Ce livre est une sacrée expérience, mais en même temps une lecture profondément tragique. Les drames qui se jouent, relatés ici par une Catherine Dufour au summum de sa verve et de son style dans une sorte de jouissance euphorique imbibée de drogues, de vulgarité savamment étudiée et de nihilisme hautement cynique cache des trésors d'intelligence et de désespoir. Catherine Dufour semble ici se faire plaisir en rendant un vibrant hommage au mouvement punk, mais en même temps elle nous assène des vérités effroyables sur la vie, sur ces gosses paumés dans un univers qui les broie peu à peu, sur un monde bien loin du nôtre en apparence mais qui en possède quand même quelques relents particulièrement écœurants… Elle donne vie à Marquis par la voix de ses fans, des membres de ses groupes, de ses détracteurs, de ses amis, de ses compagnons de beuverie et dresse le portrait d'une génération condamnée, génétiquement modifiée à outrance, dans un monde pollué à un point de non retour, des individus clonés, détruits, opprimés, utilisés. Condamnés, c'est le mot. Jusqu'à l'arrivée de Marquis et de sa musique informe et exécrable, de son potentiel sexuel, de sa naïveté, de  son ignorance, de son imbécillité et surtout de l'élan nouveau qu'il va insuffler à toute une tranche de la population. Sa musique sera-telle assez forte pour renverser une dictature dans un monde privé de tout espoir ?


"Outrage et Rébellion" est un ouvrage inclassable, un ovni qui prouve, si besoin est, que Catherine Dufour a plus d'un tour dans son sac et qu'elle a une écriture d'une profonde intelligence. Il y a des livres où, en toute absence de modestie et toutes considérations stylistiques mises à part, on se dit: "tiens, j'aurais pu l'écrire celui-ci". Et bien celui-là, je crois bien que c'est impossible !! Sa construction autant que son sens de la formule et de l'irrévérencieux confinent à l'impensables et Catherine Dufour réalise ici un véritable tour de force. Ce livre n'est pas forcément facile ni des plus agréables à lire, mais ca secoue sacrement. C'est punk, c'est crade, c'est malpoli et ca pue, mais qu'est-ce que c'est vivant ! Outrage et Rébellion, en jette, sacrément et laisse un petit vent de révolte planer sur notre monde. La grande classe pour un petit livre en forme de pieds de nez…


Note: 8/10

Chaperon Rouge

Vote:
 
5.25/10 ( 4 Votes )
Clics: 3673
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Kiosque et le tilleul, Le Kiosque et le tilleul, Le
Membre du courant littéraire appelé Nouvelle Fiction, à l'instar d'Hubert Haddad, Frédéric Tristan ou Marc Petit, Georges-Olivier Châteaureynaud est l'un ...
Patient Zero Patient Zero
Je dois avouer qu'en tant normal je lis peu, voire même carrément pas, de romans estampillés Thriller. Non pas que l'envie me manque mais surtout par manqu...
Trilogie des pulsions 1 - Les cicatrices Trilogie des pulsions 1 - Les cicatrices
Je ne suis pas le genre de lecteur à choisir mes livres en fonction de leurs couvertures, toutefois il est indéniable que celle du premier tome de cette tri...

Autres films Au hasard...