Black Mamba 12
Genre: Fanzines
Année: 2008
Pays d'origine: France
 

Je n'avais jamais lu, pas même feuilleté, un numéro de Black Mamba. Peut-être parce que, à l'instar de Bifrost, je m'imaginais qu'il s'agissait d'un fanzine réservé aux initiés, auquel je ne comprendrais pas grand-chose. Mal m'en avais pris, et j'adresse un grand merci au passage à Laurent Girardon, croisé aux Utopiales, qui a bien voulu me faire confiance pour chroniquer le tout dernier numéro du mag.


Je peux le dire d'emblée, ce numéro 12 est excellent. Je n'en ai pas aimé l'intégralité, mais j'ai découvert un fanzine de grande qualité, tant par la qualité rédactionnelle que par le choix du contenu. J'en ai apprécié le format, atypique et très agréable à prendre en main, le grain du papier, le soin apporté à la mise en page. Mais examinons le contenu de plus près.


Après un édito rigolo et enthousiasmant, on découvre une nouvelle de Laurent Whale, illustrée par Maxime Penaud. La première chose qui m'ait frappée a été la qualité stylistique du texte. Moi qui ai toujours trouvé que les récits de science-fiction péchaient par l'aridité de leur style, j'ai été ravie de lire un texte efficace, qui nous projette sans difficulté dans un univers froid et laid que sublime la plume de l'auteur, à coups de courtes descriptions impeccables et d'une touche d'humour bienvenue. Les illustrations collent parfaitement à l'ambiance et en offrent une interprétation à la fois triste et élégante.

Second texte de Jean-Claude di Ruocco, mis en image par Jonathan Aucomte. Tout y est très différent : le décor, les circonstances. Là encore on se laisse prendre au jeu. Seule remarque : dommage que les illustrations déflorent la fin du texte avant qu'on ait eu le temps d'y parvenir...

Vient ensuite l'adaptation BD d'une très courte nouvelle de Frederick Brown. Le dessin de Thomas BalardFreddy Cash est bien menée, sans surprise mais plaisante.

ne brille pas par son originalité, mais le découpage fonctionne très bien du point de vue narratif. L'adaptation de

Laura Berent à la plume et Ysha au crayon prennent le relais dans une nouvelle à la fois sordide et attachante, dont le style m'a paru un peu maladroit mais néanmoins prometteur.

La nouvelle suivante, ma préférée, nous est offerte par Jacques Fuentealba, avec Gaëriell au dessin. L'illustration comme le texte dénotent une grande sensibilité, une poésie à fleur de peau, encore une fois bien rares d'après moi dans le domaine de la science-fiction. Il émane de cette nouvelle, et de son pendant graphique, une douce tristesse qui laisse un souvenir tenace, longtemps après avoir tourné la dernière page.

La lecture se poursuit avec une BD scénarisée par Ikarr Costa et dessinée par Frédéric Claverie. Diverses influences s'entrecroisent dans ce qui aurait pu donner un épisode de X-Files où enquêteraient les agents du NCIS. C'est assez drôle, c'est sinistre et cynique comme tout bon polar américain.


Après cela, on a droit à un excellent dossier consacré au Café Salé, la grande communauté Internet de graphistes. Dossier super intéressant, très bien documenté, bien écrit, qui donne très envie de découvrir les travaux sortis de l'atelier du Café.

Suit une interview des fadas de Lucha Libre, Bill et Gobi. Franchement, si on ne connait pas Lucha Libre, cet entretien amène à se demander s'il n'y avait que du tabac dans sa cigarette, mais c'est bien ce qui fait tout le charme de ces doux dingues.

Après ça, on nous présente les créateurs nettement plus rationnels des éditions Libellus, qui publient des livres-audio et qui méritent bien qu'on expose leur point de vue, même si d'après moi ils ont encore du chemin à faire pour convaincre les foules. Leur initiative mérite d'être défendue et on leur souhaite de parvenir à leur but.

Enfin, quelques pages d'actu (jeux vidéos, cinéma, livres, bd, manga, revues), bien qu'un peu trop courtes à mon goût, présentent vite fait bien fait les coups de coeur et de gueule de la rédac, et j'ai beaucoup apprécié de lire des critiques rapides et intelligentes sur les sorties du moment.

 

Note : 8/10

 Kalys

 

A propos de ce livre :

 

- Site du fanzine : http://www.blackmamba.fr/

Vote:
 
6.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 2706
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Blitz 2 - All Clear Blitz 2 - All Clear
Nous retrouvons nos historiens coincés en plein Blitz, avec l'horrible perspective de sans doute avoir modifier le cours de l'Histoire et par là même fait ...
Morts Dents Lames Morts Dents Lames
Pourquoi lire Morts dents lames aux éditions La Madolière ? Tout d'abord pour l'illustration de couverture réalisée par le talentueux Bastien Lecouffe Dehar...
Mercy Thompson 4 - La Croix d'Ossements Mercy Thompson 4 - La Croix d'Ossements
A la fin du troisième tome des aventures de Mercy Thompson, Le baiser du fer, nous avions laissé notre mécanicienne changeuse préférée en bien mauvaise ...

Autres films Au hasard...