Théorie des Cordes, La
Titre original: ZigZag
Genre: Science-fiction , Horreur , Thriller-Polar
Année: 2007
Pays d'origine: Espagne
Editeur: Actes Sud
Collection: Babel
Auteur: José Carlos Somoza
Traducteur:
Marianne Millon
Sortie VO: 2006
 

Madrid, 11 mars 2015. Elisa Robledo donne un cours de physique théorique à l'université. C'est une jeune enseignante appréciée de ses collègues, quoi qu'ils l'aient toujours trouvée un peu mystérieuse. Brillante, jolie, sympathique, elle occupe un poste que tout le monde s'accorde à juger en dessous de ses capacités. Mais elle fait son travail avec passion et sérieux. Jusqu'à ce matin, où la lecture d'un entrefilet dans le journal la ramène précipitamment chez elle. Le soir, elle appelle Victor, son plus proche collègue, dans un état de panique extrême. Le voilà embarqué dans une histoire qui dépasse l'imagination. Il n'avait jamais su ce qui s'était passé à Zurich, dix ans plus tôt... Quand Elisa et la fine fleur de la physique théorique mondiale s'étaient retrouvés pour mener à bien un projet top secret, financé par un groupe non moins énigmatique. Aujourd'hui, les conséquences de leurs expérimentations ressurgissent. Et elles dépassent l'entendement.


J'ai d'abord songé à chroniquer ce livre dans la section "Autres genres". Puis il m'a paru évident qu'il s'agissait de Science-Fiction. Pour finalement m'interroger sur la pertinence d'une catégorisation en "Fantastique-Horreur". Paru dans une collection de littérature générale, le livre de Somoza tient à la fois du thriller, de l'investigation scientifique et du roman d'horreur.

L'intrigue développe la fameuse théorie des cordes. Une théorie extrêmement complexe, selon laquelle le temps se présenterait sous forme de cordes, que l'on pourrait ouvrir... afin de contempler le passé. (Bien sûr, les scientifiques me tueraient s'ils lisaient mon résumé!) Isolés sur une île protégée par des soldats, les protagonistes ouvriront quelques cordes...

Je ne peux pas en dire tellement plus sans déflorer l'intrigue. Sachez seulement que ce roman est brillant, haletant et terrifiant.


Somoza manie l'art de la narration avec génie. Les ficelles sont grossières, somme toutes : il suffit de glisser ça et là des phrases telles que "elle ne savait pas encore que...", ou d'interrompre brutalement une explication par le déplacement du point de vue vers un autre personnage. Mais cela fonctionne diablement bien. Parce qu'aucune page n'est inutile. Somoza ne dilue pas. Il distille l'information avec un sens inné du suspense, sans jamais s'enliser dans des pages qui n'auraient d'autre but que de nous faire attendre. Chaque personnage, chaque scène, a son importance. Une intrigue parfaitement maîtrisée, de bout en bout, qui se déroule en crescendo pour aboutir sur une longue plage de silence, qui résonne en vous comme un cri.

Et puis cette histoire... Nul besoin d'avoir accompli dix ans d'études pour comprendre les enjeux de la théorie, tels qu'ils sont présentés ici. Quand c'est nécessaire, Somoza joint schémas et dessins pour clarifier ses explications. Et il suffit de peu pour voir s'ouvrir en nous un abîme, soif de connaissance, conscience de ne pouvoir saisir l'intégralité des implications, vertige de l'infini et horreur. Car si la base de l'histoire est "science-fictive", les conséquences font basculer le livre vers la terreur la plus pure. Le cauchemar prend des proportions inimaginables. A cet égard, Somoza surpasse Graham Masterton dans l'épouvante, c'est dire si certaines pages vous feront frissonner. Nous ouvrons les pages comme ils ouvrent les cordes, et la vérité prend forme. Avancer dans ce livre, c'est voir éclore de monstrueuses corolles, des abîmes dans lesquels la raison se perd, et s'en délecter. La science a ses interdits, tout aussi tentateurs que les autres. Et l'homme a ses démons, dont la perversion n'a rien à envier à ses confrères infernaux. Dans ce roman, Somoza parvient à rendre la physique accessible en esquissant les joies immenses qu'elle apporte, les doutes inépuisables qu'elle induit, les horreurs qu'elle sous-entend parfois. Il montre que ses spéculations sont quelquefois bien plus imaginatives, et donc fécondes, que nombre de fictions.

Un roman époustouflant, donc, aux qualités narratives indéniables, servies par un style fluide et simple, mais jamais banal. La Théorie des Cordes démontre, s'il l'on en doutait encore, qu'il n'est nul besoin d'aller chercher dans l'édition spécialisée pour découvrir des histoires originales et palpitantes.


Note : 10/10

Kalys

 

A propos de ce livre :

 

-  Site de l'auteur : www.josecarlossomoza.com/

- Site de l'éditeur : http://www.actes-sud.fr/

Vote:
 
7.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 4238
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Mimosa Mimosa
L'agence de Détective Two Guns Company et Associates est à la recherche d'un assassin particulièrement doué dont la seule trace qu'il laisse derrière lui...
Traité des Anges, Le Traité des Anges, Le
L'angéologie est à la mode depuis quelques années déjà et la vague du new age et le revirement brusque d'Anne Rice qui a abandonné les vampires pour se ...
Jackpots Jackpots
Merci ! Merci ActuSf de m’avoir fait découvrir Heinlein ! Je sais, c’est un peu "la honte" mais jusqu’à présent je n’avais pas encore lu une seule œ...

Autres films Au hasard...