Que la ténèbre soit !
Genre: Fantastique , Recueils de nouvelles
Année: 2010
Pays d'origine: France
Editeur: La Clef d'Argent
Collection: kholekth
Auteur: Alain Roussel
Illustrateur: Sébastien Hayez
 

Plus je lis d'ouvrages sortis chez l'éditeur La clef d'Argent et plus j'aime! C'est fou ce qu'ils sont capables de nous trouver! Des petites pépites en matière de fantastique, des trucs que l'on ne lira nul part ailleurs et ça fait du bien, c'est un régal et c'est génial ! A l'heure où les grosses écuries nous proposent un peu toutes la même chose, où l'horreur est reléguée aux sorties épisodiques et bien sûr anglo-saxonne à de rares exceptions près, où le fantastique est toujours pareil et où il n'est qu'histoire de rééditions, La clef d'Argent sort incontestablement du lot, prend des risques et je me régale à chacun de leurs titres! "Que La Ténèbre soit!" ne déroge pas à la règle, bien au contraire...

Que le lecteur me pardonne, tout comme l'auteur et l'éditeur, je ne pourrais pas parler de toutes les nouvelles. C'est une honte je sais, d'autant plus que rien n'est à jeter ici, elles sont toutes bonnes, voire très bonnes. Mais que voulez-vous, ce petit ouvrage, qui tient dans votre sac mesdames et dans une poche assez large pour vous messieurs, déborde d'idées, de textes superbement écrits, souvent courts avec pour obsession me semble-t-il, le meurtre. Ca tombe bien car le meurtre, moi j'aime ça.
Oui, on tue beaucoup dans les écrits d'Alain Roussel. Et donc c'est bon ! Enfin, tuer c'est mal bien sûr, mais quand c'est un caillou qui tue et qui mène tous les menhirs de Carnac à se révolter, c'est bon et c'est bien.  Et que dire de ce type qui tue à travers le temps, comme si l'Histoire n'était qu'une longue répétition de meurtres? Ce qu'elle est en fait. Pour un autre, c'est pas lui le meurtrier, c'est son ombre. Une ombre bien gênante d'ailleurs, mais je ne vous en dis pas plus! Et puis ce flic qui fait une erreur terrible, ah ben non, en fait ce n'est pas une erreur... Car c'est ça l'art de la nouvelle et Alain Roussel l'a bien compris, c'est la chute, cette fin surprenante, inattendue. Et à ce petit jeu, l'auteur est très fort, et si je n'avais pas peur, d'ailleurs je n'ai pas peur, les écrits d'Alain Roussel sont dignes de ceux de Guy de Maupassant, qui est pour moi le maître incontesté à ce petit jeu! Ca vous donne une idée de la qualité des écrits!
Clairement, on est dans du fantastique classique et qui sait pourtant encore être surprenant. C'est rare, très rare. Le style de l'auteur n'a pas à pâlir face aux grands maîtres du genre et je qualifierais ses textes de cultivés ce qui est un plus considérable. Je vous parlais tout à l'heure, par exemple,  de ce caillou tueur, nouvelle ouvrant le recueil, et bien c'est toute la culture, la tradition et les légendes judaïques qui sont en quelques pages "résumées" et superbement utilisées. Dans la nouvelle "Les complots de l'histoire", on apprend beaucoup de choses sur les rues de Paris et l'alchimie. Ca été pour moi une véritable découverte, que dis-je une révélation! Le fond et la forme s'unissent ici pour nous livrer une œuvre époustouflante et inoubliable!
Dans "Une petite ville tranquille", nouvelle un peu plus longue que les autres et que j'ai particulièrement aimé, un homme retourne dans le pays de son enfance, mais une terrible tragédie va se produire car des maléfices sont à l'œuvre. Désolé encore pour le résumé succin mais je ne veux absolument pas vous dévoiler la fin. Tragique donc mais aussi une superbe image de cette nostalgie qui nous dévore tous par moment… C'est beau tout simplement, fantastique dans tous les sens du terme. 
Alain Roussel a une façon d'écrire qui est captivante, une façon de vous présenter des situations bien à lui et surtout une manière de vous présenter et de caractériser ses personnages complètement hallucinante!

Derrière ce titre quelque peu mystérieux, "Que La ténèbre soit!", se cachent donc treize nouvelles absolument géniales, des mises en scène de crimes avec des assassins tous aussi étranges les uns que les autres pour des chutes surprenantes, un style absolument remarquable qui plaira aux amateurs de vrai fantastique, comme on en fait malheureusement plus ou que très rarement.
Pour conclure, je dirais qu'à l'heure où certains rééditent dans des versions grands formats des auteurs anglo-saxons pour la plupart lus et relus, à vingt euros le livre, vous pouvez ici, pour neuf euros seulement pénétrer une terre complètement inconnue et nouvelle, plonger dans une littérature fantastique qui renoue avec ses origines tout en allant de l'avant. Des histoires stupéfiantes,  sanglantes et macabres, et pas dénouées d'humour ni d'une certaine beauté toute particulière. Si Alain Roussel avait été d'un autre siècle, Poe aurait aimé ses nouvelles !

Note : 10/10

 

Le Cimmerien

 

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'éditeur : http://clefargent.free.fr/

Vote:
 
5.63/10 ( 8 Votes )
Clics: 3707
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Maître de la matière Maître de la matière
Alors qu'on l'attendait avec la fin de la trilogie entamée dans "Black*Out", Andreas Esbach, l' auteur "Des Milliards de tapis de cheveux" et du "Dernier de ...
Destination Lovecraft Destination Lovecraft
Il y a différentes façons de parler d'un auteur. On peut prendre le ton le plus doctoral possible, on peut romancer sa vie et on peut aussi la poétiser! C'...
Furies de Boras, Les Furies de Boras, Les
Si Stieg Larsson et sa trilogie "Millénium" ont lancé une mode du polar suédois, pour ne pas dire nordique, en France avec des auteurs comme Henning Mankel...

Autres films Au hasard...