Des Roses et des Monstres
Genre: Fantastique , Recueils de nouvelles
Année: 2004
Pays d'origine: France
Editeur: Nuit d'Avril
Auteur: Estelle Valls de Gomis
 

Second recueil d'Estelle Valls de Gomis publié aux éditions Nuit d'Avril, Des Roses est des Monstres parvient à séduire son lecteur à la manière du Cabaret Vert : avec élégance, poésie, délicatesse, avec un soupçon de décadence ainsi qu'une once de dandysme et de langueur toujours appropriés. Dans la prose d'Estelle Valls de Gomis c'est tout le XIX siècle qui ressurgit, ses excès comme ses plus enivrantes qualités, le tout relevé par le doux parfum, non pas de l'absinthe comme la dame nous y a habitué, mais ici de la rose. Une fragrance enivrante, ensorcelante, omniprésente qui nous emporte de pages en pages vers des créatures improbables et étranges...

Car ici, comme le titre du recueil l'indique, c'est la Rose l'élément central et unificateur du recueil, le point d'orgue autour duquel tous les autres éléments vont s'organiser, comme dans une composition florale particulièrement réussie. Et les autres, se seront donc ces monstres, ces créatures du jour ou de la nuit, souvent vampires mais pas toujours, cruelles ou douces comme le délicat frôlement d'un pétale, assoiffées et affamées de douceur ou maudites à jamais.
Très symboliquement, la rose est étroitement liée au sang répandu. Elle est symbole de résurrection et d'immortalité, d'une renaissance mythique. On comprend donc ainsi l'étroite filiation qui se crée ici entre la fleur et le vampire, cet être lié au sang et à l'immortalité. Que cela soit la rose régénératrice, celle qui nourrie et fait revivre un jeune homme poursuivi par une étrange malédiction ou encore la rose destructrice, vampirique, celle qui se gorge du sang de ses proies pour resplendir, la rose est ici intiment liée à la vie, au sang versé, à l'essence vitale. La rose pulse comme un véritable coeur au centre de ce recueil, lui conférant la vie, son souffle et sa cohérence profonde. Elle est présente par une simple senteur, une subtile évocation, ou par pleines brassées, écrasant le lecteur par son omniprésence et ses relents entêtants. La rose est ici fantasmée, obsessionnelle, ensorcelante, elle submerge le lecteur, parfois jusqu'à l'écoeurement, par son caractère répétitif et inexorable. Chaque page qui se tourne, nous savons qu'elle sera là : la rose, parée de ses plus beaux atours et diaboliquement séductrice...
Le sujet de ce recueil est donc de prime abord redondant et déconcertant. Chaque nouvelle est basée sur la rose et le monstre qui l'entoure, qu'il soit humain ou non humain, vampire ou doux jeune homme, pervers ou frêle créature innocente maudite par ses paires. On est au début dérouté par ces textes qui se ressemblent tous dans leur thématique, répétitifs dans leur mise en scène, parfois rendus fatigants par cette rose qui ne nous laisse aucun répit, mais peu à peu, presque malgré nous, le charme opère et la rose nous ensorcelle, à l'image des personnages troublés que crée Estelle Valls de Gomis. Le style délicat et raffiné de l'auteure, cette plume fin de siècle pleine d'élégance et de finesse au vocabulaire riche et évocateur nous emporte dans un tourbillon de pétales et de senteurs, de sensations et d'émotions, dans un fantastique coloré et mystérieux. La magie de la rose opère, insidieusement, le charme se déploie, et l'on est forcé d'adhérer pleinement à ces nouvelles tantôt décadentes, tantôt légères, tantôt horrifiques et tantôt délicatement romantiques.
L'alliance du sang, de la rose et du vampire est des plus efficace et Estelle Valls de Gomis connaît bien son sujet ! Elle le maîtrise pour notre plus grand bonheur et l'on plonge à ses côtés dans ce recueil vraiment original qu'il fallait vraiment oser écrire. Le pari n'était pas si évident que cela et il fallait la délicatesse d'Estelle pour parvenir à envoûter sans trop lasser son lecteur. Seul petit bémol, j'ai parfois trouvé les chutes un peu abruptes. Parfois, je me suis sentie orpheline, surtout au début du recueil, par ces textes qui se concluaient un peu précipitamment tandis que j'aurais aimé en apprendre un peu plus, justement ce petit plus qui aurait différencié à mes yeux chaque nouvelle et aurait peut-être atténué, par un plus grand éclaircissement, cette sensation de similarité et de linéarité que l'on ressent malgré nous au début de l'ouvrage. Mais tout cela se dissipe assez rapidement et certaines nouvelles sont de petits bijoux et la première ne déroge pas à la règle ! Un grand moment de fantastique... Alors amateurs de douces sensations, de sensualité olfactive, fétichistes du pétale de rose ou simples amateurs de fantastique intelligent et de plume efficace, courrez vite vers ce recueil, vous en ressortirez ensorcelés... Et vous ne verrez plus une rose du même oeil, croyez-moi...

Note : 7,5/10

Chaperon Rouge

 
A Propos de ce livre:
 

- Recueil de nouvelles de 183 pages publié précédemment par les éditions du Colibri en 2004.

Vote:
 
7.00/10 ( 4 Votes )
Clics: 3474
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Exodes Exodes
S'il n'est pas l'un des auteurs de SF français les plus connus, Jean-Marc Ligny n'en est pas pour autant le moins talentueux, capable donner tour à tour dan...
Douce nuit, Maudite nuit Douce nuit, Maudite nuit
Tout le monde connaît l'épiphanie, la visite de trois rois mages à un nouveau né dans une étable de Bethléem, ce qui donne lieu de nos jours à une fêt...
Plaques Chauffantes Plaques Chauffantes
Ancien auteur de la collection gore du Fleuve Noir et de Vaugirard, Nécrorian revient donc en 2012 avec Plaques Chauffantes, roman trash et glauque à souhai...

Autres films Au hasard...