Flash Forward
Genre: Science-fiction
Année: 2010
Pays d'origine: Canada
Editeur: Milady
Auteur: Robert J. Sawyer
Traducteur:
Thierry Arson
Sortie VO: 1999
Illustrateur: Sarry Long
 

Fin septembre de l'année dernière, la chaine ABC lançait sa nouvelle grosse série, "Flash Forward" à grand renfort de publicité, annonçant même le nouveau "Lost". Si l'épisode pilote avait fait un carton, les audiences s'étaient pourtant rapidement effondrées et n'ont jamais réussi à remonter la pente. Au bout d'une saison, cette série est abandonnée mais sans avoir fait parler d'elle. Elle était tirée d'un roman éponyme de Robert J. Sawyer.

Lors d'une expérience avec le Grand Collisionneur de hadrons au CERN, tous les scientifiques présents s'évanouissent avant de se réveiller quelques minutes plus tard, après avoir eu un étrange rêve. Rapidement, ils se rendent compte que toute l'humanité s'est évanouie au même moment avec le même type d'hallucination. Bien que l'urgence est de réparer les différents dégâts, il semble que les visions se regroupent, formant un aperçu du futur.

Mais connaître son futur n'apporte-t-il que du bon ? Pas forcément, car Lloyd Simcoe, le scientifique en chef qui dirigeait l'expérience, s'est par exemple aperçu avec une femme qui n'est pas sa fiancée actuelle tandis que cette dernière s'est vue au japon avec sa fille, fille qu'elle n'a pas encore eu. Quand à Théo Procopides, assistant, collaborateur et ami de Lloyd, il n'a rien vu parce que dans le futur, il sera mort, assassiné. Mais par qui ?

 

Le futur est-t-il écrit ? Ou comme le passé, est-il inaltérable ? Le libre-arbitre existe-t-il ou n'est-t-il qu'illusion ? Voilà en vrac les questions auxquelles Flash forward va essayer de répondre, de manière succincte et sans forcément donner de réponse d'ailleurs. L'histoire nous montre donc les personnages se débattre avec ce futur qu'ils n'avaient pas demandé à connaître, à essayer de prendre les bonnes décisions, hésitant par exemple entre leur bonheur actuel et un avenir connu ou encore cherchant à connaître leur meurtrier.

Les personnages, principalement des scientifiques, vont donc se battre à base de continuum espace-temps, de cube de Minkowski et autres théories de la relativité afin de vivre leur présent sans s'occuper d'un futur qui peut se révéler aussi encombrant à porter que des mauvais souvenirs. Surtout que certains éléments semblent leur montrer que ce futur n'est pas écrit et donc finalement altérable, mais juste possible.

Entre théories scientifiques et philosophie, "Flash Forward" essaye donc de débattre de tout cela mais sans être réellement convaincant malgré les idées plutôt intéressantes abordées par l'écrivain qui ne donne finalement ni dans la hard-SF, quoiqu'il faille un minimum de connaissance scientifique par moment pour expliquer ces événements, ni complètement dans la philosophie malgré les idées de destin exploitées dans l'histoire.

 

Le gros problème de ce "Flash Forward" est surtout qu'il semble avoir été écrit par un auteur en mode automatique, sans réel style, mettant en scène des personnages un peu trop stéréotypés pour être réellement attachants et convaincants, on ne se sent jamais vraiment concerné par ce qui leur arrive. Ce roman peut donc se lire, ou plutôt se survoler, car il n'est guère palpitant et n'offre pas un vrai plaisir de lecture.

Et c'est bien dommage car il y avait un réel potentiel dans cette histoire et il n'est vraiment pas exploité, nous laissant au final un roman encombrant et sans saveur, pas à la hauteur de ses ambitions malheureusement. Il est heureusement assez court et permet donc d'être aussi rapidement lu qu'il pourra s'oublier. Dommage qu'il n'y ait pas un minimum de tension, ça aurait permis d'améliorer un peu ce texte.

Pour ceux qui auraient vu la série et se poseraient la question de la ressemblance entre les deux, s'il s'en trouve une, elle est plus dans le fond, le rapport au futur et tout ce qui tourne autour, que dans la forme, les scénaristes nous ayant remplacé un simple accident par un gigantesque complot ainsi que les scientifiques par des agents du FBI. Bref, s'il y a logiquement pas mal d'idées communes, les deux oeuvres sont très différentes dans leur traitement et il est inutile d'aller chercher les réponses de la série dans le roman.

 

Note : 5/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.sfwriter.com/

- Site de l'éditeur : http://www.milady.fr/

Vote:
 
7.00/10 ( 5 Votes )
Clics: 3874

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Tombe, La Tombe, La
Dans "La Tombe", F. Paul Wilson nous permet de faire la connaissance de Jack le Réparateur (ou " Repairman Jack" en version originale), héros de plus d'une ...
D'or et d'émeraude D'or et d'émeraude
Bien que natif de Colombie, Simon ne s'est jamais senti concerné par ce pays, sentant que ses véritable racines sont celles qu'il a dans son pays d'adoption...
Décroisade, La Décroisade, La
De "Dune" aux "Guerriers du Silence", la religion et ses dérives semblent avoir été souvent un élément exploré par la Science-Fiction, car créateur de ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...