Triste fin du petit enfant Huître, La
Titre original: The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories
Genre: Poésie , Gothique , Autres genres
Année: 1998
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: 10/18
Collection: Domaine Etranger
Auteur: Tim Burton
Traducteur:
René Belletto
Illustrateur: Tim Burton
 

Il y a poésie et poésie... A la base, je vous avouerai que je ne suis pas une grande amatrice du genre et j'ai même tendance à y être carrément hermétique. Mais quand Tim Burton s'en mêle, là tout de suite, c'est beaucoup plus alléchant ! Quand en plus, le recueil est illustré par le Maître lui-même, ça devient carrément irrésistible ! (bon d'accord, ça ne l'est pas si vous n'aimez pas les enfants bizarres aux yeux démesurément grands...)
10/18 nous offre donc ce charmant recueil de poèmes de Burton, avec les originaux en anglais d’un côté et la traduction française de l'autre, le tout illustré de dessins colorés ou en N&B. Ne vous fiez pas à la couverture, certes le livre ne paie pas de mine à première vue, mais en fait c'est un véritable joyau pour peu que vous aimiez le "macabre magique et enfantin". Pour les puristes, l’éditeur a sorti en décembre 2009 pour Noël une édition spéciale limitée, plus attractive, mais avec le même contenu.

Alors quoi de si attrayant ? Première chose, la dualité VO/VF qui est une vraie bonne chose. Cela apporte une touche d’originalité et permet bien sûr de comparer les deux versions. Alors je vous préviens tout de suite, la traduction française n’a pas cherché à faire du mot à mot. Au contraire, René Belletto a préféré une adaptation plus libre pour favoriser les rimes, chose que Burton a complètement occultée. Chez ce dernier, pas de logique ni de structure, c'est presque de la prose mais la magie opère tout de même sans aucun souci. Côté français, on a préféré un schéma plus classique qui, dans l’ensemble, fonctionne tout de même assez bien. Certes, il arrive que le sens original soit quelque peu tronqué mais ça apporte une autre vision des différents récits et c’est plutôt bien fait. Pour ma part, j’avoue avoir quand même une préférence pour la version Burton car le fait qu’il n’y ait pas de rimes, pas de structure, accentue la bizarrerie de son univers.
En ce qui concerne le contenu, alors là les fans de Tim seront on ne peut plus ravis ! Le recueil ayant été publié pendant les belles années du cinéaste, on a là du 100% Burton, avec tout ce qu'il a de plus macabre, glauque, noir et touchant. On est bien loin de l'Abominable Alice et les personnages peuplant les poèmes revêtent un charme tout à fait Burtonien. Les chutes sont parfois drôles, parfois tristes et parfois même absolument atroces. Ainsi, la terrible histoire du Petit Enfant Huître, ou celle, moins cruelle, de Mummy Boy et de son chien (clin d'œil à Frankenweenie ?)… Quant à James, n'en parlons pas ! Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la surprise !
Petit bémol, toutes les histoires ne sont pas de qualité égale... Du coup, certains poèmes sont vraiment géniaux et d'autres le sont un peu moins... Mais globalement, le Maître a quand même placé la barre très haute !

En tout cas, ce recueil a été (et est toujours) un coup de cœur énorme !! Bien sûr, il faut aimer l'humour noir, les enfants-monstres (au sens propre du terme) et abandonner tout espoir de Happy End... Mais à partir du moment où vous aimez l'univers Burtonien de Nightmare Before Christmas, Edward aux mains d'argent et autres Noces Funèbres, alors vous vous régalerez ! A lire sans modération, le recueil résiste incroyablement bien à l'épreuve du temps ! Une grande œuvre dans un livre de poche !
A découvrir !! Excellente lecture !

Note : 9/10


La Dame à la Licorne

 

A propos de ce livre :


- Site de l'éditeur : http://www.10-18.fr/
- Site de l'auteur : http://www.timburton.com/

Vote:
 
8.14/10 ( 7 Votes )
Clics: 3573
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Enfin la nuit Enfin la nuit
Un jour, la nuit a disparu. Définitivement. Elle a ainsi laissé place à une une journée sans fin où règne un ciel flamboyant. Devant cette fin du monde in...
Mystère du Chêne brulé, Le Mystère du Chêne brulé, Le
Le calme semblait être revenu dans les bois des Monts-Noirs et le couvent de Sainte-Radegonde connaît un ère de paix sous la direction pleine de piété de...
Protectorat de l'ombrelle 4, Le : Sans coeur Protectorat de l'ombrelle 4, Le : Sans coeur
  Alexia, toujours encombrée de son volumineux désagrément embryonnaire et en butte aux incessantes tentatives d'assassinat perpétrées par des vampires t...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...