Crystal Rain
Genre: Steampunk , Fantasy , Science-fiction
Année: 2010
Pays d'origine: Etats-Unis
Editeur: Editions Télémaque
Auteur: Tobias S. Buckell
Traducteur:
Michèle Zachayus
Illustrateur: Todd Lockwood
 

Planète Nanagada. John Debrun n'a plus aucun souvenir de son passé à part ce crochet qui lui sert de main. Cela ne l'empêche pas de vivre heureux au bord de la mer avec sa femme et son fils. Mais des événements survenant de l'autre côté des Monts de la terreur vont le plonger en plein cauchemar, dans une aventure folle qui fera voyager le lecteur malgré quelques lenteurs dans ce roman et quelques temps morts.

 

Crystal Rain est un étrange roman qui commence comme une aventure de fantasy, déviant quelque peu vers la SF avec un background que l'on pourrait qualifier de Steampunk. Tout cela est très alléchant et avec son premier roman, Tobias S Buckell a de quoi séduire un large public. C'est avant tout ici l'ambiance qui prône et qui fait de ce livre un vrai plaisir de lecture. Seulement, ce plaisir est quelque peu entaché par une mise en route longue, trop longue pour moi. Les deux tiers du roman nous posent l'univers, les personnages qui sont multiples, les différentes villes absolument bien décrites et il faut attendre le dernier tiers du roman pour que l'action s'emballe. Mais quand c'est parti, c'est pour de bon. On embarque sur d'étranges bateaux pour des contrées peu accueillantes voire inquiétantes et surtout le roman vire de bord en nous proposant quelque chose de plus "militaire", de plus "virile" et bourré d'action donc, de mystères, de complots et d'énigmatiques personnages. Mais pourtant autant vous le dire de suite, malgré de superbes qualités, je n'ai pas été emballé plus que cela.

Par exemple le mystère qui entoure le passé de John, qui est l'un des personnages principaux, est relativement vite découvert ou du moins on s'en doute assez rapidement. Les personnages qui gravitent autour de lui ne sont pas tous charismatiques, comme par exemple Dihana cette femme qui doit faire face à une invasion dans la capitale, femme au pouvoir qui doit aussi composer avec un gouvernement entièrement masculin. L'idée à déjà fait recette ailleurs et j'aurais préféré pour ma part que le personnage soit un peu plus développé.

Les méchants quant à eux sont d'infâmes maya qui ont un gout prononcé pour les rituels sanglants, les sacrifices et qui sont tout simplement de vilains barbares. Au début le concept est limite choquant, enfin du moins je trouve… C'est un peu détourner les rites, les us et les coutumes de toute une civilisation et surtout la caricaturer et la dénaturer. Il s'agit bien sûr ici d'une affaire de gout et de sensibilité et peut-être que d'autres lecteurs n'y trouveront rien à redire.

Alors n'allez pas croire pour autant que je n'ai pas aimé ce roman! Loin de là! Je n'irai pas jusqu'à crier au chef-d'œuvre, n'exagérons rien, mais il faut reconnaître à Tobias S. Buckell un certain talent, notamment celui de pouvoir jouer, jongler avec les genres. L'auteur promène littéralement le lecteur entre différents univers qui se juxtaposent, s'entremêlent, pour créer un univers absolument fou de richesses et qui reste longtemps en tête. En lisant Crystal Rain, j'ai repensé à un autre livre, publié au Pré aux Clercs : Acacia. J'ai eu en lisant le premier tome de Crystal Rain, puisqu'apparemment il s'agirait d'une trilogie, le même sentiment qu'en lisant David Anthony Durham : si l'auteur dans les livres suivant continue sur cette lancée on pourrait bien se trouver face à un petit bijou! La fin de ce premier tome est gigantesque et la conclusion de Crystal Rain nous fait oublier un début un brin longuet…

 

En conclusion, je dirais que Crystal Rain est un roman ambitieux qui ne joue pas la carte du facile et qui s'avère une lecture un brin complexe. C'est un roman inclassable et qui contient beaucoup de bonnes idées qui aurait méritées d'être un peu plus développées. La lecture n'est pas désagréable mais elle s'avère être plus une promenade littéraire qu'un vrai roman bourré d'action et de rebondissements sauf sur la fin. Pour me prononcer complètement j'attendrais la suite qui, si elle commence comme Crystal Rain finit, pourrait bien être un vrai chef-d'œuvre pour le coup.

 

Note : 7/10

 

Le Cimmerien

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.tobiasbuckell.com/

- Site de l'éditeur : http://www.editionstelemaque.com/

Vote:
 
7.33/10 ( 3 Votes )
Clics: 3535
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Lila Black 1 - Bienvenue en Otopia Lila Black 1 - Bienvenue en Otopia
Parce que des savants ont un peu trop joué aux savants fous au Texas, ils ont déclenché une explosion qui a ouvert des portes avec cinq autres réalités. ...
Niwaâd, Le Niwaâd, Le
Avec "Le Niwaâd", les éditions Lokomodo nous propose donc la réédition d'un troisième roman de Jean-Christophe Chaumette après "L'Arpenteur de Monde" et...
Trilogie des pulsions 2, La - Plasma Trilogie des pulsions 2, La - Plasma
Je me suis littéralement jeté sur "Plasma", le second volume de "la trilogie des pulsions" de Jac Barron! Nonobstant son épaisseur, sa couverture encore plu...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...