Lionne blanche, La
Titre original: Den vita lejoninnan
Genre: Thriller-Polar
Année: 1993
Pays d'origine: Suède
Editeur: Seuil
Collection: Policiers
Auteur: Henning Mankell
 

L'une des grandes réussites de la série des "Wallander" reste cette "Lionne blanche", le troisième opus mettant en avant l'inspecteur susnommé dans un drôle de télescopage entre plusieurs mondes. D'un côté, la grise banalité de la Scanie, de l'autre une Afrique du Sud en plein chamboulement et dans laquelle le président en place, De Klerk s'apprête à abolir l'apartheid. L'histoire veut que le 27 avril 2004, au terme de premières élections libres, l'Afrique du Sud se choisissait Nelson Mandela comme Président. Il n'en demeure pas moins qu'une lutte acharnée eut lieu au préalable (et qui perdure encore) entre des Boers, les descendants des premiers colons d'origine néerlandaise, allemande et française, arrivés en Afrique du Sud, et ayant pour unique but d'assurer la suprématie de la race blanche, et de l'autre, des noirs revendiquant à juste titre un territoire leur revenant de droit ou tout du moins à se partager équitablement.
Beaucoup de questions posées en préambule de cette enquête géopolitique qui laisseront autant perplexes le lecteur que notre commissaire pour le coup dépassé... quel rapport peut-il y a voir entre cette femme (un agent immobilier) trouvée morte, tuée d'une balle à-bout-portant dans le front, un doigt trouvé sur les lieux du crime, appartenant à une personne de race noire, pourquoi enfin, des ex-agents du KGB semblent mêlés à toute cette affaire ?
Très vite, on apprendra qu'un certain Victor Mabasha venait juste d'être engagé en Afrique du Sud par une bande d'Afrikaners extrémistes afin d'assassiner une personnalité du sommet de l'état. Petits détails d'importance : non seulement, la personne visée n'est pas le président De Klerk mais s'avèrera être Nelson Mandela, secundo, Mabasha est un tueur à gages de race noire ; autant dire que si l'attentat avait lieu, le chaos ne tarderait pas à envahir la communauté noire pour laisser le champs libre à une race blanche pure. Oui mais...

... non seulement notre tueur à gages a des états-d'âme, mais, en plus, il possède une conscience. Envoyé en Suède afin de subir un entraînement intensif par un ex-agent russe, la situation partira en couilles si j'ose dire, dès lors que l'agent, sans émotion aucune, abattra une personne venue par hasard sur les lieux (l'agent immobilier). De là, l'intrigue se montre autant énigmatique que le rythme s'accélère pour se faire ensuite trépidant ; on assiste à des traques en série qui s'imbriqueront petit à petit les unes aux autres pour enfin réunir ce qui ressemblait trop de prime abord à des pièces d'un puzzle impossible à rassembler. Si l'histoire semble débuter en Suède, son enjeu et ses répercutions se trouvent en Afrique du Sud, ce, à échelle historique.
L'une des grande force du livre est de nous présenter un Wallander complètement largué : plus l’enquête avance, moins il comprend les raisons pour lesquelles la femme a été tuée. Nous sommes en 1992, l’Apartheid n’a toujours pas été aboli. Les relations entre les Boers, les Anglais et les Noirs sont encore au point d’exploser, quand à notre commissaire, cloîtré dans son petit monde et ses petites contingences d'homme moyen, il ne connait quasiment rien des problèmes sud-africains, ce qui ne l'aidera pas à résoudre ce qui ressemble à un imbroglio labyrinthique. Finalement, c'est à force de chance et de persévérance, en cherchant du côté de ce qui n'est qu'un dommage collatéral, qu'il deviendra un danger réel pour un attentat en train de se tramer au point d'être lui aussi ensuite mis en danger et sur le point même d'être éliminé.
C'est l'une des grandes qualités de cet "épisode", que de nous présenter un personnage faible, largué, presque incompétent, et qui, par pure chance finalement, parviendra à comprendre puis défaire les noeuds d'une histoire faite d'évènements n'ayant a priori rien à voir entre-eux.

Henning Mankell a toujours affirmé qu'il n'aimait pas particulièrement son personnage malgré le fait qu'il en fasse un "héros" récurrent au sein de ses polars. S'il l'habille d'humanité, il n'en fait jamais un humaniste et c'est peut-être là qu'il convient de voir la distance que prend Mankell avec son personnage. Un personnage doté de réflexions, d'états d'âme, de doutes, de démons et d'angoisses, lesquels occupent assez souvent le devant de la scène sauf que pour le coup, et même si Wallander subit ou subira au fil des romans, de cruels coups du destin, il devient ici un personnage secondaire. Le véritable héros ici n'est autre que notre tueur à gages qui à lui seul, se fait le miroir de toute la sournoise cruauté d'une politique ségrégationniste dont les traces semblent presque indélébiles en même temps qu'un facteur de prise de conscience pour notre commissaire, lequel aurait tendance à faire du surplace, le plus souvent incapable d'affronter directement la réalité de l'existence tout en s'apitoyant sur son sort.
Finalement Victor Mabasha est un être humain ayant perdu son identité pour devenir un animal. Ce dernier a grandi dans un contexte où l’enfant noir devait apprendre à devenir de plus en plus petit, à rétrécir. Il a vu ses parents dépérir sous le poids de leur propre invisibilité et l’apartheid est devenu peu à peu à son véritable père. La fausse supériorité des Blancs n'a été finalement rien d’autre qu’un pillage systématique de l'âme des noirs. Notre tueur a finalement commencé à tuer des gens parce que lui-même était donc mort.
Voilà, toute la cruauté d'un constat sans appel qui habite cette "Lionne blanche" ; l'une des oeuvres les plus subtiles et profondes de Mankell et peut-être même avec "Meurtriers sans visage" (le premier "Wallander"), son meilleur roman. A la fois dissection politique pertinente et pessimiste, et voyage passionnant dans les tréfonds d'une âme condamnée parmi tant d'autres.

Note : 8/10

 

Mallox

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur :  http://www.henningmankell.com/

- Site de l'éditeur : http://www.seuil.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 3 Votes )
Clics: 2268
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Alice au pays des merveilles Alice au pays des merveilles
  On ne présente plus le chef-d'oeuvre de Lewis Caroll et le texte, source inépuisable d'inventivité, de jeux avec le langage, de multiples degrés de lect...
Nephilim, L'autre histoire du mal Nephilim, L'autre histoire du mal
Que savons-nous des anges ? Au final, peu de choses. Que vous ayez reçu ou non une éducation religieuse, vous avez tous, je pense, entendu les noms de Gabri...
Vallée de l'éternel retour, La Vallée de l'éternel retour, La
Avez-vous déjà visité le Louvre et plus particulièrement sa partie égyptienne ? On y trouve certes une momie et des sarcophages, mais aussi des papyrus, ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...