Jeu de l'Ombre
Genre: Musique , Fantastique , Thriller-Polar
Année: 2011
Pays d'origine: France
Editeur: Le Pré aux Clercs
Auteur: Sire Cédric
Illustrateur: Nord Compo
 

 

Le jeu de l'ombre, dernier thriller en date écrit par Sire Cédric raconte l'histoire d'un musicien célèbre qui, à la suite d'un accident de voiture vit une double malédiction. D'abord, il est atteint d'amusie, ce qui le rend incapable d'entendre la musique. Ensuite il se retrouve victime d'une machination par un bourreau inconnu qui l'entraîne dans une spirale infernale, l'utilisant comme nettoyeur malgré lui pour de le faire accuser du meurtre des femmes avec qui il a couché (et il y a en a beaucoup), dont on découvre les cadavres les uns après les autres.

Autour de cette trame principale vont se greffer celles plus légères, de nombreux autres personnages qui démarrent chacune de leurs côtés avant de se rejoindre pour dénouer petit à petit le puzzle de l'intrigue.

 

Je dois l'avouer, en ouvrant un livre de Sire Cédric, je ne m'attendais pas à ce que j'ai lu. L'auteur avait commencé sa carrière par des nouvelles plutôt fantastiques explorant diverses facettes de l'univers ""gothique"" (classique et moderne) cher à l'auteur avant d'évoluer progressivement vers le thriller, suite au succès de son roman de "Fièvre et de sang". J'avoue qu'entre "Déchirures", son premier recueil et "Le Jeu de L'ombre" qui est le dernier roman à son actif, j'ai raté absolument tous les épisodes. Du coup j'avais peut-être des attentes décalées par rapport à ce que propose l'écrivain actuellement, lui qui devenu la valeur montante du ""thriller gothique"" français.

Première étonnement, je m'attendais à un fantastique un peu plus manifeste, qui occuperait beaucoup plus le devant de la scène. L'aspect thriller est indéniable ici puisque le récit est construit comme une enquête policière mais que l'on vivrait en même temps que les crimes se déroulent. L'aspect fantastique est plus nébuleux : il est constant dans le nœud de l'intrigue mais il n'est pas très concret, il "plane" au dessus des évènements, prenant plutôt la forme de "mystère".

Deuxième étonnement, et petite déception je l'avoue: le principal défaut que j'ai trouvé à ce roman – à contre courant de nombre de critiques apparemment - est que je l'ai trouvé classique. Si le livre m'a été agréable à lire, il ne m'a jamais surpris - enfin il m'a surpris car je m'attendais à autre chose, mais pas surpris dans le sens d'apporter de la nouveauté. J'ai trouvé l'intrigue, l'histoire et son déroulement, les personnages classiques, voire stéréotypés : un musicien torturé flirtant avec les femmes et les excès, un meilleur ami solide dans tous les sens du terme, un inspecteur de police solitaire, super honnête, paternel et intuitif (Jethro Gibbs, sort de ce corps ! ^_^), une petite frappe, un vieux mafieux peu ragoutant, un politique véreux, un garde du corps de type pitt-bull pervers et fourbe etc. De même j'ai trouvé le livre tout à fait plaisant à lire sans être hyper prenant, les personnages sympathiques sans être véritablement attachants, un rythme soutenu qui n'offre pas de creux mais pas de grands moments de sueur non plus. Quelque chose de très horizontal en somme, une ligne droite qui ne descend pas mais ne monte pas non plus.

 

Je trouve ça très bien que l'écrivain soit sorti un peu de l'image "so dark so cute" que l'on attend facilement de lui, mais du coup j'ai trouvé l'ouvrage beaucoup moins personnel. Bien sûr, on retrouve des thèmes chers à l'univers de l'auteur comme un amour du sombre, de la musique et son ressenti, et l'on imagine d'autres éléments qu'il lui tenait à cœur d'aborder à travers les différents personnages. Mais c'était pour moi des touches en surface qui venaient agrémenter une base aux airs de déjà vu.

Qu'on ne s'y trompe pas, j'ai pris un vrai plaisir à lire "le Jeu de l'ombre", le livre sait nous retenir jusqu'au bout. Mais je m'attendais à un livre décalé et j'ai eu un très bon divertissement. Le genre de livre que l'on peut mettre entre toutes les mains, que l'on lira avec plaisir en bronzant sur la plage ou en prenant le métro ; pas le livre que l'on lit sur son fauteuil dans le noir et qui vous fera sursauter au moindre bruit dehors, pas le livre qui dérange ou qui choque, pas le livre que l'on ouvrira avec une toute petite appréhension en ce demandant ce qu'on va y trouver, pas le livre qui vous fait voir le monde différent quand vous le refermez. Ce un peu ce que j'attendais d'un Sire Cédric, à tort pour cette fois. Donc à lire les extraits de chroniques présentées sur le site de l'auteur je me sens un peu seule avec mon avis mais j'ai envie de dire : un roman bien sympa mais....

 

Note : 6,5/10

 

Hëlëne

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.sire-cedric.com/

- Site de l'illustrateur : http://www.nordcompo.fr/

- Site de l'éditeur : http://www.lepreauxclercs.com

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2519
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Elegie pour un ange - Prélude Elegie pour un ange - Prélude
  Marion, presque 16 ans, fille d'une violoncelliste de renommée mondiale et d'un père mystérieusement disparu, fait son entrée dans une très sélect éc...
Rumeur de guerre Rumeur de guerre
Suite de "Saigneur de de Guerre", Rumeur de Guerre en reprend donc l'univers de Dark Fantasy du premier tome et de la plupart des codes de la fantasy classiqu...
Nécroporno Nécroporno
Située quelque part dans le trou du cul de la France, la ville d'Eternod a autrefois subi une vague d'épidémies de choléra engendrées par la cupidité de ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...