Cercle de sang, Le
Titre original: Berserk!
Genre: Horreur , Thriller
Année: 1967
Pays d'origine: Angleterre
Réalisateur: Jim O'Connolly
Casting:
Joan Crawford, Ty Harden, Judy Geeson et Michael Gough...
 

Le "Rivers Circus", cirque itinérant dirigé d'une main de fer par la glaciale Monica Rivers, traverse une crise sans précédent. Depuis quelques temps, des artistes du cirque trouvent la mort en pleine représentation de leur numéro devant une foule hystérique.
Il paraît évident qu'il ne s'agit pas de simples accidents. Un meurtrier se cache parmi la troupe. Mais kikèçe ?

 


Les films d'épouvante dépeignant le petit monde du cirque sont suffisamment peu fréquents pour que l'on daigne jeter un oeil sur l'un de ses représentants. "Berserk!", dont la traduction plus qu'approximative s'apparente à "'spèce de malade ! (c'est approximatif, je le répète), copie dans les grandes lignes le modèle du genre "Le cirque des horreurs", même si le thème évoqué dans les deux oeuvres diffère totalement.
Thriller grand-guignolesque, le film d'O'Connolly flirte à bien des reprises avec le giallo, de par sa trame convenue de "whodunit" et l'apparence de son assassin. Apparence est un bien grand mot cela dit puisque seules les mains gantées dudit assassin apparaissent à l'écran. Autre rapport direct avec le giallo : la galerie de personnages bourrés d'alibis douteux peuplant le cirque. La majorité du casting s'avère soupçonnable. S'agit-il de l'acrobate arriviste, prêt à tout pour faire fortune ? De la patronne des lieux pourvue d'un passé trouble ? (incarnée par une Joan Crawford en fin de carrière) De l'illusionniste trompé par sa femme/assistante ? De la femme à barbe qui découvre que le meurtre, ce n’est pas rasoir ? Un inspecteur dépêché de Scotland Yard est d'ailleurs là pour démasquer le tueur. On nage en plein Agatha Christie, et comme dans n'importe quel Agatha Christie, on s'emmerde bien vite.

 

 

Heureusement, ce roublard de Jim O'Connolly (auteur de "La tour du diable", titre phare dans les années 80 de l'éditeur VHS "Hollywood Video" et surtout de l'étonnant "La vallée de Gwangi" fusionnant le western et le film d'aventures à tendance fantastique) sait justement comment pallier à l'ennui du spectateur : entre 2 séquences d'interrogatoire, il implante des stock-shots d'authentiques numéros de cirque "qui raviront à coup sur petits et grands".
Au programme : sketch de clowns, domptage de lions, spectacle pitoyable de caniches bondissants (il faut voir avec quelle cocasserie ils se déplacent par petits sauts pour se rendre compte de la stupidité de cette race), numéro de prestigiditigidation (une approximation une fois de plus), etc...
Ainsi de suite jusqu'au final. Final où le voile est enfin levé sur l'identité de l'assassin : une révélation plutôt inattendue, enfin grotesque serait le mot juste. Toutefois, je n'en dis pas plus...

 

 

Throma
Vote:
 
5.50/10 ( 2 Votes )
Clics: 3533
0

Autres films Au hasard...