Zodiac Killers
Titre original: Ji dao zhui zong
Genre: Polar , Drame
Année: 1991
Pays d'origine: Hong Kong
Réalisateur: Ann Hui On-Wah
Casting:
Andy Lau, Cherie Chung, Junichi Ishida, Yasuaki Kurata, Kyoko Kishida, Sun Pang, To Chung-Wah
 

Tokyo - Ben (Andy Lau), un étudiant venant de Hong-Kong, vit de petits boulots en tous genres. Avec deux de ses amis expatriés, il s'amuse dans un bar de Shinjuku lorsqu'il fait la rencontre de Tieh-Lan (Cherie Chung), une jeune "hôtesse" arrivant tout droit de sa Chine natale ; pour lui, c'est le coup de foudre. Mais la jeune femme est amoureuse d'un autre, Asano, un yakuza... Malheureusement pour elle, ce dernier est assassiné par ceux qu'il croyait être ses amis. Il remet alors à Tieh-Lan une cassette contenant des informations compromettantes pour les deux principaux clans de Tokyo. Elle recontacte alors Ben, afin qu'il l'aide...

 

 

Premièrement, oubliez tout de suite le titre qui ne veut absolument rien dire et n'a aucun rapport avec le film ; et deuxièmement, si vous vous attendez à un polar made in Hong Kong standard, vous allez être plus que déçu. Même si la réalisatrice ne se prive pas d'intégrer à son histoire quelques scènes d'actions efficaces, le film est avant tout un drame social et une histoire d'amour sur fond d'immigration (sujet sensible pour la réalisatrice semble-t-il). Nous voici donc en présence d'un groupe d'immigrés chinois (étudiants, prostituées...) venus chercher fortune au pays du soleil levant, qui n'est généralement pas réputé pour sa tolérance et sa politique d'intégration. C'est dans ce contexte que Meng va tomber amoureuse d'Asano, un yakuza, au grand désespoir du pauvre Ben, mais le couple ne pourra profiter longtemps de son amour car Asano sera trahi par d'autres gangsters à cause d'une histoire de drogue. Meng n'aura d'autre solution que de trouver refuge auprès de Ben. Seulement, les ennuis ne font que commencer car la pauvre Meng sera jetée sous un train par les assassins de son amant. Ben ne devra sa vie qu'à l'intervention d'un ami, mais ce dernier payera lui aussi de sa vie cette intervention. On nage en plein drame, le pauvre Ben aura bien du mal à rester en vie ; et pourtant il sera le seul à s'en sortir, uniquement au prix ultime de l'exil.

 

 

Il est évident que le côté dramatico-social du film intéresse plus la réalisatrice que la partie policière, mais il faut avouer que ce n'est pas pour cette raison qu'elle bâcle ses scènes d'action. Ainsi, l'exécution d'Asano est des plus réussies, ainsi que le final où les protagonistes déboulent sur le tournage d'un porno clandestin, sans parler des motards samouraïs sortis tout droit du "Black Rain" de Ridley Scott (et toujours aussi photogéniques).
An Hui est une réalisatrice chinoise dont certains films, sans être des films de kung fu, ont réussi à parvenir jusqu'à nous, notamment le fameux "Boat People" alias "Passeport pour l'enfer", interdit dans certains pays d'Asie. En 1978, elle réalise son premier film, "The Secret", un thriller basé sur une histoire réelle de meurtre, avec la star taïwanaise Sylvia Chang. Le film est immédiatement considéré comme important dans la nouvelle vague "Hong Kongaise". Toujours en activité, la réalisatrice raflera en 2009, avec son film "The Way We Are", les récompenses aux fameux HK Films Awards, battant ainsi un certain John Woo comme meilleur réalisateur !

 

 

La belle Cherie Chung s'est retirée du cinéma en 1991. "Once a Thief" sera son dernier film, elle décèdera en 2007 d'un cancer de l'estomac. Cherie avait commencé sa carrière en 1980 dans un film de Johnnie To, "The Enigmatic Case" ; son plus grand succès sera une comédie romantique, "An Autumn's Tale", avec Chow Yun-Fat, qui lui vaudra l'appellation de Marilyn Monroe chinoise !
Andy Lau est très populaire à Hong Kong, où il connut plusieurs carrières, d'abord à la télévision dans les années 80, où il participe aux séries télévisées "Eagle Hunter" ou "Return of the Condor Heroes". Vient ensuite le cinéma, où il apparaît dans des productions aussi variées que "The Adventurers", "Le Flic de Hong Kong" (1& 2) avec Jackie Chan, ou la série des "Internal Affairs". Dans les années 90, il deviendra aussi une star de la chanson et l'un des trois chanteurs les plus populaires de HK.
A partir du moment où l'on est conscient que le film d'Ann Hui n'a rien à voir avec son titre racoleur, et que l'on est un peu au courant de la carrière de la réalisatrice, ce "Zodiac Killers" s'avère une agréable surprise qui se suit sans ennui. En effet, il se passe toujours quelque chose dans ce film (drame, humour, action...) qui, en plus, nous offre quelques personnages secondaires truculents. Mais c'est surtout l'interprétation d'Andy Lau, incroyable de sensibilité et de désespoir, qui marquera les esprits !

 

The Omega Man

 

En rapport avec le film :

 

# La fiche dvd Metropolitan Vidéo du film "Zodiac Killers"

 

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 3675
0

Autres films Au hasard...