Loi de la jungle, La
Titre original: Quiet Cool
Genre: Polar
Année: 1986
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Clay Borris
Casting:
James Remar, Daphne Ashbrook, Adam Coleman Howard, Jared Martin, Fran Ryan, Nick Cassavetes...
 

La famille Greer vit paisiblement dans la forêt, jusqu'au jour où leur fils Joshua assiste par hasard au massacre d'un garde forestier qui venait de découvrir une plantation de marijuana. Les trafiquants retrouvent le garçon, massacrent ses parents et le laisse pour mort dans un ravin. Sa tante, inquiète, décide d'appeler son ex petit ami, flic à New York, pour régler l'histoire, et ça va faire mal.

 

 

Produit par le studio New Line (la série des Freddy), voilà un petit budget bien sympathique dont le scénario est basé sur des faits réels. En effet, pendant la crise économique des années Reagan, de nombreux habitants isolés dans la montagne n'hésitent pas à se lancer dans la culture de marijuana pour arrondir leurs fins de mois, ce qui va entraîner une hausse sensible de la criminalité en milieu rural. A partir de ce point de départ, les scénaristes brodent une histoire où la forêt ne cache plus de familles de dégénérés consanguins, mais une bande de trafiquants qui cultive en toute impunité des champs entiers de marijuana ; et ceux-ci (avec l'aide d'une partie de la population locale) n'ont pas l'intention que l'on découvre leur petit business. Tout ce beau monde aurait pu couler des jours heureux si un policier un peu trop curieux n'était pas venu aider son ex-fiancée (et aux States on ne plaisante pas avec son ex !). Évidemment, après avoir été confronté à l'hospitalité particulièrement folklorique (voir l'accueil du shérif) des autochtones, il va se faire un plaisir de mettre le souk dans les montagnes, aidé par le seul survivant de la famille massacrée au début. Malgré son petit budget, le film nous offre quelques scènes d'action bien menées et spectaculaires.

 

 

L'histoire débute d'ailleurs par une poursuite en moto dans une rame de métro, mais les deux morceaux de bravoure restent la descente en moto à flanc de montagne (on se croirait dans un James Bond), et un baraquement coupé en deux par un énorme tronc d'arbre. Le reste se partage entre règlements de compte sanglants, torture (une cigarette dans l'oreille) et coups de théâtre (bien malin qui sera dire l'identité du cerveau de l'organisation !). Le tout finira avec l'inévitable duel entre les survivants, le héros armé de deux canons sciés faisant le ménage.
Et voilà 80 minutes de détente bien emballées par un réalisateur plutôt habitué aux séries TV ( "Highlander", "Psi Factor", "Relic Hunter"...), et dont le titre de gloire est d'avoir signé "Le bal de l'horreur IV". Pour l'anecdote, précisons qu'il fut aussi réalisateur de la seconde équipe sur "Déviation mortelle/Wrong Turn", un autre survival marrant.
Le casting du film est un véritable catalogue de "tronches" aperçues dans pas mal de séries télévisées et séries B, en tête James Remar ("48 H", "Flic ou Rebelle") dans l'un de ses rares rôles de gentil, et Jared Martin, héros de l'éphémère série télé "La Guerre des Mondes". On reconnait aussi parmi les méchants le fils de Cassavetes, qui essayait à l'époque de se faire un prénom dans de petites séries B comme "The Wraith", "Blind Fury", "Delta Force 3"..., avant de passer à la réalisation ("John Q"). Notons également bon nombre de seconds couteaux dont on ne se rappelle jamais les noms : Chris Mulkey ("Hidden", "Twin Peaks"), Clayton Landey ("The Blob", "The First Power"), Daphne Ashbrook ("Automatic", "L'agence tous risques", "L'homme qui tombe à pic") ou la vétérane Fran Ryan (1916-2000), qui comptabilisait près de 130 rôles, la plupart dans des séries (première apparition en 1966 dans la série "Batman").

 

 

Sorti dans une indifférence quasi-totale (excepté un article dans la revue "Impact"), voici une petite série B pleine des stéréotypes de rigueur (les méchants sont haineux et bêtes), mais qui en réjouira sûrement certains par son côté régressif et jouissif, et constitue l'idéal pour décompresser... Aussi efficace qu'un anti dépresseur !


The Omega Man

Vote:
 
0/10 ( 0 Votes )
Clics: 3382
0

Autres films Au hasard...