Stuck
Genre: Horreur , Thriller , Drame
Année: 2007
Pays d'origine: Etats-Unis / Canada
Réalisateur: Stuart Gordon
Casting:
Mena Suvari, Stephen Rea, Russel Hornsby, Rukiya Bernard, Carolyn Purdy-Gordon...
 

Il y a des jours où tout semble vous sourire, comme ce jour où la jeune Brandi, aide-soignante en maison de retraite se voit annoncer par la stricte Mme Petersen qu'elle devrait passer sous peu aide-soignante en chef.

 

 

Et il y a des jours où rien ne va, comme ce même jour où Tom Bardo, ex-chef de projet au chômage et sans plus aucunes ressources, se retrouve expulsé de son appartement miteux et mis littéralement à la rue, quelques frusques en main, avant de se heurter à un mur invisible d'incompréhensions réciproques au sein d'une agence pour l'emploi, une structure bureaucratique aux contours kafkaïens et à l'inhumanité froide, formant en son sein de fiers employés à la carapace d'indifférence dure et inaltérable.
Et puis parfois, que la journée ait été belle ou affreuse, qu'on ait atteint des cimes de félicité ou des abimes de merditude, le pire peut encore arriver... Comme pour Tom et Brandi, dont la rencontre brutale se fait à un carrefour, lorsque le premier se fait percuter par la voiture de la seconde, se retrouvant encastré dans le pare-brise, le corps à moitié dedans, à moitié dehors...

 

 

Brandi revient de soirée, elle a bu, pris des cachetons ; bref, elle n'est pas clean et imagine presque aussitôt son avenir compromis par ce type emplafonné, au lieu de se rendre aux urgences les plus proches. Elle prend alors la décision la plus conne qui soit, d'autant plus conne qu'apparemment elle est inspirée d'un fait divers réel, en laissant le type sanguinolent dans son pare-brise et en rangeant sa voiture au garage, comme si de rien n'était...
C'est évidemment absurde puisque s'il y a un corps, il faudra s'en débarrasser tout comme de la voiture, vraiment bien amochée et le siège passager totalement imprégné du sang poisseux de Tom.
C'est doublement absurde même puisque, très vite, on réalise –et elle aussi- que Tom, malgré le choc, n'est pas mort, et qu'il lui réclame de l'aide et un peu de pitié.
Mais c'est ce qui fait l'intérêt (certes un peu malsain) de ce type de fait divers sordide : cette capacité de citoyens quelconques à mettre le doigt dans un engrenage infernal qui fait qu'une situation déjà grave devient rapidement désespérée, avant de tourner au cul-de-sac et au paroxysme de connerie mortifère. On peut évidemment penser aux crétins du Fargo des frères Coen ou d'Un plan simple de Sam Raimi, dans cette façon d'arriver à se plonger quasiment tout seul dans les emmerdements et à tenter de s'en sortir avec des artifices qui ne font qu'envenimer la situation.

 

 

Réalisé en 2007, Stuck aura quand même mis quatre ans pour traverser l'Atlantique, et encore, pour être distribué directement en vidéo, ce qui est quand même foncièrement injuste au vu de la qualité du film. Stuart Gordon (le papa du jubilatoire "Re-animator", de "Dolls", de From Beyond, "Fortress", Dagon, King of the Ants, Edmond, ...) est à la réalisation et cela donne un traitement assez réaliste et complaisant qui ne rechigne pas à être crapoteux, des images du début de Brandi nettoyant un vieillard s'étant chié dessus à celles, sanglantes, de l'accident. Sans oublier leurs confrontations régulières, qui ne se feront pas sans une certaine brutalité...
Ce contraste entre la douceur du début des deux personnages, sympathiques chacun à leur façon, et le duel inégal entre les deux mêmes, qui devient inévitable à partir du moment où Brandi décide de ne pas appeler les urgences et de laisser pourrir la situation, renforce encore l'impact des séquences choc. Et la violence physique qui s'impose à Tom, à son corps défendant, est comme un écho sinistre de la violence morale à laquelle il est confronté dans ce monde qui le rejette de toute part et le pousse de plus en plus vers la case rebut de la société, être humain progressivement effacé, à l'identité presque niée (cf. la séquence de l'agence pour l'emploi), au destin tout tracé : la rue avant la fosse commune.
Dans une société où l'indifférence aux autres et le chacun pour soi sont presque des normes, les appels à l'aide de Tom et ses coups de klaxon sont vains et il ne pourra compter que sur lui-même pour s'en sortir. Une situation qui se compliquera encore lorsque Brandi fera appel à son petit ami Rashid, un mastard baraqué paradant en Cadillac Escalade, affichant par là sa réussite dans le petit commerce de produits illicites.

 

Bien construit, bien joué, bien réalisé, Stuck a tout pour plaire et emmène ses personnages de Charybde en Scylla, ne leur laissant pas vraiment le choix dans leurs actes et ne les mettant en tout cas que rarement sur la piste du meilleur choix. C'est assez éprouvant et, il faut bien le dire, tout à fait plaisant.

Bigbonn


En rapport avec le film :

# La biographie de Stuart Gordon

# La fiche dvd Metropolitan du film Stuck

Vote:
 
8.36/10 ( 11 Votes )
Clics: 2984
0

Autres films Au hasard...