Corps de chasse
Genre: Porno , Trash
Année: 1982
Pays d'origine: France
Réalisateur: Michel Ricaud
Casting:
Jacques Amont, Marie Christine, André Kay, Jérôme Pal D'Avor, Dominique Duval, Frédérique Frogue...
 

Trois bons franchouillards qui ont trop festoyé et trop bu partent à la chasse. A défaut de perdreaux ou de lièvres à tirer, l'un d'entre eux se rabat sur une jeune femme embourbée en pleine forêt. Il la viole, mais elle se venge en lui tirant un coup de fusil dans les parties. Tandis qu'il n'a de cesse de la poursuivre dans les bois, ses deux compères prennent du bon temps en la charmante compagnie de deux transsexuels ramassés en chemin...

 

 

Prolifique pornocrate bien de chez nous, Michel Ricaud signe probablement avec Corps de chasse l'opus le plus glauque et le plus dérangeante de sa conséquente filmographie.
Emule pornographique de La traque (de Serge Leroy) sur fond de scatologie et de transsexuels, Corps de chasse accumule une petite heure durant situations nauséeuses et gros plans gerbants.
Anus lubrifié à l'huile de moteur au cours d'un viol, pénétration à l'aide d'une cartouche ou encore gros plan sur un sexe barbouillé d'excréments après une sodomie ; tout n'est que sexe sale dans Corps de chasse jusqu'au final hallucinatoire, brutal et extrême, à la croisée d'un Zebedy Colt (qui signa un film à peu près similaire avec Farmer's daughters) et d'un Tinto Brass, la théâtralité baroque en moins.
Car la mise en scène rudimentaire en décors et éclairages naturels accentue davantage encore la crudité de séquences à la base déjà très sales et répulsives, notamment cette scène donnant son titre au film dans laquelle l'un des chasseurs enfonce un corps de chasse dans le derrière d'un trans' avant d'uriner dedans.
On y retrouve André Kay, un habitué des réalisations de Ricaud aux côtés de cinq autres hardeurs et hardeuses (parfois les deux) n'ayant vraisemblablement jamais réitéré dans le métier. Il est à noter surtout que le jeu des trois poivrots est tout à fait correct.
Difficile voire impossible d'apprécier Corps de chasse, mais force est de reconnaître que Michel Ricaud frappe fort dans le registre du porno dégueulasse. Pour un peu qu'on soit curieux voire amateur du genre (et pourquoi pas ?) ; ne surtout pas se fier aux différentes jaquettes VHS, toutes plus ringardes et à côté de la plaque les unes que les autres.

 

 

Toxicavenger
Vote:
 
5.34/10 ( 35 Votes )
Clics: 14152

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...