Dossier rose de la prostitution, Le
Titre original: Prostituzione
Genre: Porno , Giallo
Année: 1974
Pays d'origine: Italie
Réalisateur: Rino Di Silvestro
Casting:
Maria Fiore, Krista Nell, Lucretia Love, Elio Zamuto, Luciano Rossi...
 

Une jeune fille de 22 ans, issue de la moyenne bourgeoisie italienne, est retrouvée assassinée dans les sous-bois alors qu'elle faisait le tapin. La police enquête.
Difficile de qualifier au premier abord ce film qui surfe quant au fond sur la vague de "La Lame infernale" et "Mais qu'avez-vous fait à Solange ?". Une gamine est assassinée, on ne sait pas si elle se prostituait par vice ou par besoin... Pourtant le but du film de Di Silvestro, fidèle a lui même, est de montrer du cul un peu salace. C'est en fait a un véritable Giallo porno qu'on assiste, les pénétrations sont en gros plan, les éjaculations ont lieu hors orifice et les pipes sont filmées de prés. L'érotomane y trouvera son compte, les scènes sont plutôt réussies.

 

 

 

"Le Dossier rose de la prostitution" est une plongée dans le monde ici très glauque du plus vieux métier du monde et Silvestro ne rate pas son coup, son film est très sordide. Une des filles découvre que son amoureux va épouser sa fille, les clients préfèrent les travestis, les vieux vicieux regardent derrière les buissons. On y voit une prostituée demander à un client d'utiliser un préservatif car elle a déjà eu trois avortements et que son gynéco lui prédit des problèmes, celui-ci n'en tient pas compte et la prend sauvagement contre un arbre, avant d'appeler ses trois copains à la rescousse pour la violer et la battre, la laissant pour morte. Le petit salopard se verra puni pour son acte lorsque une équipée vengeresse (et motorisée, ce qui donne une jolie poursuite à deux-roues !) à la solde de l'organisation qui organise la traite des blanches lui enfonceront une bouteille là où vous savez. Cul et violence sont les deux mamelles du Dossier rose de la prostitution, un dossier pas si rose que ça finalement...

La musique est tellement sirupeuse qu'elle en devient triste, et on échappe pas aux traditionnels propos réactionnaires contre les travestis ou à la peine de mort que les flics, peu soucieux dans le film des droits des prévenus ou du secret de l'instruction, aimeraient bien appliquer eux-mêmes. Si le film de Rino Di Silvestro comblera largement les amateurs de bizarreries italiennes, les amateurs de giallis les moins regardants peuvent y aller sans crainte, le cote "giallesque" étant assuré. Voyeur, maître-chanteur, meurtre au couteau et scène d'autopsie, petit objet - ici une boite à musique - permettant de remonter la piste criminelle, Di Silvestro est un habile copieur. Cependant c'est bien par son ambiance sordide et ses étonnantes scènes pornographiques que "Le Dossier rose de la prostitution" retiendra l'attention du spectateur, enfin surtout celle des connaisseurs et des curieux. Les autres reverront une énième fois "La Baie sanglante"... Et ils auront bien raison !

 

 

Xawa
Vote:
 
5.78/10 ( 18 Votes )
Clics: 7014

1 commentaire(s) pour cette critique

Écrire un commentaire pour ce film Écrire un commentaire pour ce film
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous enregistrer...

Autres films Au hasard...