Feu sous la Peau, Le
Genre: Erotique , Thriller
Année: 1985
Pays d'origine: France
Réalisateur: Gerard Kikoine
Casting:
Kevin Bernhardt, Véronique Beguin, Lydie Denier, Eva Czemerys, Diane Suresne, Cornelia Wims, Jocelyn Jeanssen, Philippe Mareuil, Michael Jacob...
Aka: efährliche Leidenschaften / Fire under the Skin / Il callore sotto la pelle
 

Par un coup de charme (et de rein) Raphael obtient qu'Alexis soit reçu à son examen, en remerciement ce dernier l'invite à passer le week-end de la Toussaint dans sa maison. La musculature de l'invité ne manque pas de séduire tour à tour tous les membres de la famille.

 

 

Voici une version érotique du "Théorème" de Pasolini réalisée par Gérard Kikoine cinéaste pornos renommé qui signa quelques classiques du X français (dont le fameux "Parties fines / Indécence 1930" avec Brigitte Lahaie) dans les années 70-80. Avant de s'exiler au USA où il tourna notamment une version déphasée et décadrée du Docteur Jeckil and Mister Hyde avec Anthony Perkins intitulé "Edge of Insanity" ! Pour son premier film soft, Kikoine fait preuve d'un réel talent, il réussit à instaurer une atmosphère trouble et sensuelle, sans jamais tombé dans l'excès et surtout la vulgarité (pas vrai monsieur Franco !). Comme dans son illustre modèle un étranger (Kevin Bernardt vu dans "Hellraiser III") vient perturber la douce quiétude d'une famille bourgeoise apparemment sans histoire.
Après avoir gagné la confiance du fils en lui faisant réussir un examen d'une manière très particulière, le jeune homme se voit donc introduit dans le cocon familial, qu'il va petit à petit s'amuser à fissurer, en s'occupant de la libido de chacun(es). Ainsi la petite amie du fils sera presque violée pendant que ce dernier cuve dans la voiture juste à côté. Les deux soeurs dont une paraplégique connaîtrons chacune à leur façon les plaisirs interdis (séance de photo hard pour la plus jeune et cunnilingus pour l'autre), n'oublions pas la mère sevrée qui subira un traitement tout particulier (voir plus bas) et même le père sera troublé par ce bel inconnu au corps d'Apollon, seul la bonne sera épargnée malgré elle !

 

 

Stéréotype de la bourgeoise hautaine et coincée, le personnage de la mère, véritable pierre angulaire de la famille, sera la principale victime de ce séduisant étranger qui va s'acharner sur elle avec délectation. Les séquences érotiques où elle intervient sont d'ailleurs les meilleurs du film.
Elle sera la première à subir le courroux de ce séduisant et troublant inconnu, surprise par ce dernier dans la grange entrain de se caresser contre un cheval, elle devra se livrer à lui (l'inconnu pas le cheval !) dans un jeu de soumission où elle finira prise contre la brave bête tout en le branlant (le cheval pas l'inconnu, suivez quoi !). Une scène que n'aurait pas renié un Mattei et qui se termine de manière humoristique par une vue de l'extérieur où l'on entend d'un coup gémir l'heureux animal !
Tournée dans la pénombre en utilisant de subtil jeu de lumière, le réalisateur joue avec la subjectivité ne montrant que quelques partie du corps, visage, poitrine, il réalise pourtant une des scènes les plus chaudes du film. Par la suite totalement soumise à son amant comme droguée par le sexe, elle sera poussée de plus en plus loin dans un jeu sexuel et pervers. Au volant d'une voiture avec sa fille comme passagère où dans la cuisine vautrée dans la crème fraîche avec son mari juste à côté. Pour finir par cette séquence incroyable et hautement symbolique (c'est grave docteur ?) ou habillée d'une robe de mariée elle se donne à des éboueurs trop contents de recevoir leurs étrennes à l'avance.

 

 

Le film de Kikoine est une habile histoire de vengeance où le justicier aurait troqué son arme contre quelques chose de plus efficace, un thriller érotique beaucoup plus bandant que la purge de "Basic Instinct 2". Le plan final où l'étranger s'éloigne dans le parc fait planer le doute sur sa réelle identité et nous renvoie des années en arrière à la glorieuse époque du western spaghetti. Un film efficace qui ne révolutionnera pas le genre mais qui comporte son lot de séquences érotiques avec en prime l'apparition inattendue d'un foetus dans un bocal.

 

The Omega Man

 

 

A propos du film :

# Egalement connu sous les titres "Gefährliche Leidenschaften", "Fire under the Skin", "Il callore sotto la pelle".

# Pour l'anecdote notons qu'Eva Czemerys qui interprète le personnage de la mère est une actrice franco / russe qui est apparue dans de nombreuses série B (souvent érotique) italiennes aux titres des plus évocateurs : "Georgina la Nonne perverse", "A l'Ombre des Barreaux", "Nuits Erotiques d'une Courtisane", "Journal Secret dans les Prisons de femmes", "Le Député plait aux femmes", "Prostituée le jour épouse la nuit" et même "Les Guerriers du Bronx 2" (où elle interprète la maman du héros), Le Feu sous la Peau sera sont dernier film !
Vote:
 
6.62/10 ( 60 Votes )
Clics: 18280
0

Autres films Au hasard...