Nemesis 2, Nebula
Genre: Science fiction
Année: 1995
Pays d'origine: Etats-Unis
Réalisateur: Albert Pyun
Casting:
Sue Price, Chad Stahelski, Tina Cote, Earl White, Jahi J.J. Zuri, Shelton Baily, Bobby Brown...
 

2077, les Cyborgs dominent l'ensemble des territoires. Pour tenter de résister, un chercheur invente un gène capable de créer une nouvelle race d'humain, des enfants mutants pouvant rivaliser avec les Cyborgs.
La première d'entre eux échoue à la fin du 20ème siècle en Afrique, en pleine guerre civile, elle sera recueillie par une tribu locale. Mais les Cyborgs n'en resteront pas là et envoient à sa poursuite leur arme secrète : Nebula...

 

 

Difficile de ne pas penser à Terminator en voyant ce bref résumé, en effet Albert Pyun s'en inspire assurément pour la trame générale de son film et ce n'est pas tout, dès les premières apparitions de Nebula, un autre personnage mythique de la fin des années 80 nous titille l'esprit : Predator. Pyun utilise les mêmes effets de style que John McTiernan, à savoir la vison très particulière du monstre, sa façon de se déplacer et même son allure générale.
Et il faut dire que malgré le budget très minime du film, il a assez bien réussi à crédibiliser Nebula, certes les passages avec un flou autour du monstre sont un peu lourds à la longue mais ses autres apparitions sont grandement efficaces.
Côté décors, le paysage choisi est vraiment beau, oui je dis "le" car en fait tout le film se passe au même endroit, une grande zone désertique avec comme lieu final une vieille zone désaffectée et franchement, ce n'est aucunement gênant, on y prête guère attention.
En effet pas le temps de s'attarder sur les paysages, et encore moins sur les personnages, le film est un pur condensé d'action, il n'y a seulement qu'un ou deux passages où la course-poursuite se calme... Alex est constamment persécuté de toutes parts, quasiment tout le monde va essayer de s'en prendre à elle : "Nebula" venu du futur, les innombrables mercenaires et même un guerrier de sa tribu d'adoption...
A croire qu'ils ont tous sombré dans la folie en voyant la carrure de l'actrice - bodybuildeuse Sue Price, un condensé de muscle qui ferait passer Schwarzi pour une lopette.

 

 

Pour en revenir à l'action, le film distille de temps en temps d'excellentes scènes comme la chorégraphie du combat d'Alex lors de son initiation par sa tribu, ou même le moment hallucinant vers la fin du film où Alex, "Nebula" et un mercenaire tombent d'une tourelle (qui explose) de plus de cinquante mètres avec le Cyborg enflammé et notre héroïne vidant son chargeur pendant la chute tout en plaçant le troisième homme sous elle pour amortir sa chute... un grand moment !
Voilà vous l'aurez sûrement compris avec ces quelques lignes, Nemesis 2 : Nebula est une bonne série B ayant réussi le pari de nous divertir avec un budget de misère.

 

Note : 6,5/10

 

gregore

 

A propos du film :

# Albert Pyun est le réalisateur des 4 Nemesis : Nemesis (1993), Nemesis 2 : Nebula (1995), Nemesis III : Prey Harder (1995) et Nemesis 4 : Death Angel (1995).
Vote:
 
2.67/10 ( 3 Votes )
Clics: 4199
0

Autres films Au hasard...