Retour de l'abominable Dr. Phibes, Le
Titre original: Dr. Phibes rises again
Genre: Horreur
Année: 1972
Pays d'origine: Angleterre
Réalisateur: Robert Fuest
Casting:
Vincent Price, Peter Cushing, Robert Quarry, Valli Kemp, Hugh Griffith, John Thaw, Keith Buckley, Lewis Fiander, Gerald Sim, Milton Reid, Peter Jeffray, John Cater, Beryl Reid, Terry Thomas, Fiona Lewis...
 

Le docteur Phibes, mort-vivant de son état, va se réveiller dépossédé d'un papyrus permettant de localiser la tombe du pharaon Egyptien où coule la rivière d'éternité. Il va cependant découvrir le responsable de ce vol et va se rendre en Egypte pour punir les voleurs et ressusciter sa femme décédée (cf :" L'abominable docteur Phibes").
Le docteur Phibes semant la mort autour de lui, deux policiers auront tôt fait de se lancer à sa poursuite.
Sur place en Egypte, l'équipe d'archéologie va payer pour le larcin qui permet au responsable de suivre une véritable cure de jouvence...

 

 

Deuxième métrage mettant en scène le docteur Phibes, ce film présente d'indéniables qualités et de prévisibles défauts; les défauts tout d'abord, l'histoire un peu alambiquée à base de source de jouvence n'est en fait qu'un prétexte pour enchaîner les meurtres sur fond de folklore Egyptien kitch.
En effet, Phibes ne rencontre pas vraiment d'obstacle dans sa quête de jouvence et de vengeance, ses ennemis faisant preuve d'une imprudence et d'une naïveté certaines, pour le plus grand plaisir sadique du docteur qui s'en amuse, j'en veux pour exemple cette réplique de Phibes : "On ne menace pas de mort quelqu'un qui l'est déjà, menacez-moi plutôt de vie éternelle".
A cette façon très convenue de mettre en oeuvre les talents homicides du docteur s'ajoute un problème de rythme certain, le montage donne en effet l'impression que les morts s'enchaînent sans réelle logique.
Mais ces défauts restent assez secondaires et ce pour plusieurs raisons, d'abord la prestation admirable de Vincent Price qui apporte au personnage du docteur Phibes un raffinement et un charisme indéniable. Il faut relever la difficulté de la tâche car le docteur parle grâce à un système de fil reliant son cou à un système d'amplification, ce qui oblige l'acteur à jouer sans ouvrir la bouche. La voix parlons-en justement puisque c'est en grande partie grâce à la voix inimitable de Price que le docteur est aussi charismatique et ce malgré la potiche qui lui fait office de sbire.

 

 

Les meurtres témoignent d'un sens du macabre et d'un raffinement qui conviennent tout à fait au personnage du docteur et constituent d'ailleurs les meilleurs moments du film, avec les quelques gags verbaux qui émaillent le quotidien des deux policiers dont le flegme très british dénote avec les évènements qu'ils découvrent après coup.

Ce Retour de l'abominable docteur doit finalement beaucoup à Vincent Price et au charme visuel quelque peu désuet qui transpire du film (dans lequel apparaît aussi Peter Cushing), car sur fond de meurtres raffinés c'est bien d'une histoire d'amour dont il est ici question, une histoire d'amour entre une morte et son amour condamné à vivre...

 

 

Note : 6/10

 

Plissken
Vote:
 
7.20/10 ( 5 Votes )
Clics: 4035
0

Autres films Au hasard...