Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Soirée B à Z Sylvia Kristel à la Cinematek
Écrit par Mallox   

C'est en collaboration avec Offscreen Film Festival qu'aura lieu cette soirée hommage à l'actrice néerlandaise Sylvia Kristel qui nous a quitté au mois d'octobre dernier à l'âge de 60 ans...

 

Il est évidemment impossible de faire l'impasse sur Emmanuelle, cet incontournable de l'érotisme soft qui rendit l'actrice célèbre de par le monde, attisant le désir de quantité d'hommes (et de femmes), bien qu'elle soit déjà en couple à l'époque avec "l'amour de sa vie", le romancier Hugo Claus. Elle n'avait que 22 ans, et venait d'être élue Miss TV Europe, quand le rôle d'Emmanuelle la catapulta comme égérie de la révolution sexuelle. Sa beauté, atypique, ne correspondait pas aux canons de l'érotisme de l'époque, mais elle possédait un sexappeal naturel que beaucoup de femmes lui enviaient. Durant la période qui précéda l'avènement de la cassette vidéo, Emmanuelle a eu le mérite de faire passer le film érotique du réseau restreint des petites salles spécialisées vers le cinéma mainstream, dépassant les 350 millions de spectateurs dans le monde, tenant plus de 10 ans à l'affiche des cinémas parisiens, et donnant lieu à toutes sortes de remakes (Black Emmanuelle) et de suites.


Le choix du deuxième film de cette soirée hommage s'est porté sur une réalisation trop peu connue de Walerian Borowczyk : La marge. La présence de Sylvia Kristel dans le film, ainsi que son sous-titre (Emmanuelle '77), laissent présager un film de porno soft, mais l'atmosphère explicitement ténébreuse et surréelle du film contredisent cette première impression. Borowczyk s'était déjà fait un nom avec des films aussi dérangeants que Goto, l’île d’amour et Blanche. L'érotisme osé et baroque des Contes immoraux et du très controversé La bête, avaient renvoyé les films de Borowczyk vers les réseaux de distribution plus confidentiels. La marge est l'ultime tentative du cinéaste de recoller au cinéma mainstream. L'histoire d'un bon père de famille - interprété par Joe Dallessandro (Flesh for Frankenstein) - qui se rend en ville pour y régler quelques affaires, et entame une relation obsessionnelle avec une prostituée (le rôle préféré de l'actrice d'après son autobiographie) - n'était en réalité qu'un simple prétexte pour la réalisation d'un film étrange et énigmatique, enrichi de quelques tours de forces stylistiques et agrémenté d'une remarquable B.O. reprenant tous les grands hits des années ´70 (10cc, Elton John, Pink Floyd).


- 19:00 :

 

 

 

EMMANUELLE - 1974

Réalisé par Just Jaeckin
Avec Sylvia Kristel, Alain Cuny...

Dans cette adaptation du roman à scandale d'Emmanelle Arsan, sorti clandestinement en 1959, l'épouse d'un diplomate de Bangkok fait abstraction, avec l'accord de son mari, de toutes les règles du mariage et, l'un comme l'autre profitent sans entraves de leurs escapades sexuelles.


Ven 25.01.2013 /  / CINEMATEK - Salle Ledoux


- 21:00 :

 

 

 

LA MARGE - 1976

Réalisé par Walerian Borowczyck
Avec Sylvia Kristel, Joe Dallesandro...

Le réalisateur des Contes immoraux et de La bête offre à Sylvia Kristel l'un de ses meilleurs rôles, en prostituée de la Rue Saint Denis à Paris entraînée dans une relation obsessionnelle avec l'un de ses clients.


Ven 25.01.2013 / 21:00 / CINEMATEK - Salle Ledoux

 

 

*** Sur le site de la Cinematek :