Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Cannibale Peluche : Le programme ciné fin 2014
Écrit par Mallox   

Histoire de soutenir quelque peu nos amis anthropophages venus d'ailleurs, retrouvez  leur programme quinquennal...

 

Numéro de tatouage : 2014S9P1 - Signe particulier : Propension incurable à l'innocence feinte.

 

 

"Ah, mais moi, je ne faisais que passer, pas ma faute si l'outillage s'est subitement emballé. Et ce sang un peu partout ? Vous n'y êtes pas : ce n'est que du rouge, comme qui dirait. Un peu à l'instar des films que j'étais venu présenter, en toute légèreté, lorsque ce déplorable accident est survenu - à la réflexion, elle aurait peut-être pu s'abstenir de me jeter à la gueule qu'elle allait se les mater en streaming coolos sur son sofa. Rien de dramatique, de simples films de genre sans grande résonance, pensez bien, bon, d'accord, celle induite par le cri des victimes parfois, mais pas au-delà, attention !, manquerait plus qu'on prenne tout ça au sérieux, qu'on se mette à délirer sur les à-côtés, les sous-textes, la mise en scène, la poésie, ces sortes de choses, et surtout qu'on jouisse du grand tout un peu trop bruyamment. Est-ce que j'ai l'air de titiller le pinacle de l'extase, moi ? Sur ce, je file me rafraîchir un brin et je reviens avec le programme. Soyez tranquilles, c'est encore de la tisane pour mormons."

Texte et photos : Peluche © E. COMONT (KYOKO CREA) / Visuel : Thomas Carpentier


* Retrouvez bientôt tout le programme sur le facebook de Cannibale Peluche, ICI :