Dernières News

Frightmare chez Uncut Movies

News image

Au moment où Artus Films s'apprête à dégainer du Flagellations et du Mortelles confessions, Uncut Movies joue les cannibales avec Frightmare, dès à présent disponible en précommande...

Sorties Dvd | 22 Novembre

Le retour du Serial chez Bach Films

News image

Avec Commando Cody, l'éditeur signe son retour dans l'univers du Serial, loin des sorties mainstream mais qui n'en a pas moins ses amateurs...

Sorties Dvd | 19 Novembre

6 Américains chez Artus

News image

En attendant les Pete Walker, les Fulci et les Jess Franco, voici les sorties annoncées début décembre par Artus Films...

Sorties Dvd | 30 Octobre

Pete Walker et Fulci's Zombi 2

News image

Artus Films connait actuellement une sorte de renaissance passant par le monde des morts puisque sont prochainement et successivement prévus, en blu-ray et même en combo avec livre intégré, deux films de Pete Walker ainsi que L'Enfer des Zombies...

Sorties Dvd | 28 Octobre

VIDEOTOPSIE n°20 en précommande

News image

Un spécial Joe D'Amato's Filmirage et 188 pages de stupre et d'horreur, dans le monde folingue du grand Joe et des années 80. Sortie prévue le 10 décembre prochain...

Zines | 25 Octobre

Knightriders chez Blaq Out

News image

C'est le 1er décembre prochain, chez Blaq Out, que sortira Knightriders de George A. Romero, un des rares inédits du cinéaste chez nous...

Sorties Dvd | 21 Octobre

The Murderer chez Wild Side
Écrit par Mallox   

Le réalisateur de The Chaser nous livre une fois de plus un thriller sombre et virtuose. Celui-ci sort le 30 novembre prochain chez Wild Side.

 

 

 

THE MURDERER - 2011

Un film réalisé par NA Hong-jin
Avec HA Jung-woo, KIM Yun-seok, CHO Seong-ha...

Synopsis :

Afin de rembourser ses dettes, un chauffeur de taxi accepte d'assassiner un inconnu à Séoul pour le compte d'un parrain de la mafia. Mais lorsqu'il s'apprête à honorer son contrat, rien ne se passe comme prévu. Commence alors une lutte acharnée pour survivre et découvrir qui l'a piégé...

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DVD :

Format Image : 2.35, 16/9ème compatible 4/3
Format son : Coréen DTS 5.1 & Dolby Digital 2.0, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français - Durée : 2h15

# Bonus :
- A Perfect Red Snapper dish : court-métrage inédit du réalisateur (9')
- Cascades et courses poursuites (6')
- Bandes-annonces
+ LA COPIE NUMÉRIQUE DU FILM À TÉLÉCHARGER

 

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BLU-RAY :

Format Image : 2.35, 16/9ème
Résolution film : 1080/24p
Format son : Coréen & Français DTS Master Audio 5.1 - Sous-titres : Français
Durée : 2h20

# Bonus :
- Making-of (1h26)
- 2 courts-métrages inédits du réalisateur  (21')
'A Perfect Red Snapper dish'
'Sweat'
- Bandes -annonces
+ LA COPIE NUMÉRIQUE DU FILM À TÉLÉCHARGER


----

 

 

Entretien avec NA Hong-jin :



HA Jung-woo (Gu-nam) est un acteur instinctif, tandis que KIM Yun-seok (Myun) est réputé pour puiser ailleurs son énergie.
Qu'en pensez-vous ?

KIM Yun-seok n'a pas la même force que d'autres acteurs. Son style de jeu est incomparable, et on apprend beaucoup à son contact. C'est au moment du montage, pendant que j'observais scrupuleusement son jeu, que je me suis rendu compte que sa maîtrise est totale. C'est un acteur qui se concentre sur les détails. HA Jung-woo, en revanche, fonctionne à l'instinct. Dès qu'on dit "Moteur !», il se métamorphose en son personnage et fait preuve d'une concentration absolue. Cela a dû s'avérer psychologiquement et physiquement épuisant de fournir de tels efforts, mais en tant que metteur en scène, je suis très fer de lui. C'était un tournage difficile et on n'a pu le mener à son terme que grâce au talent de ces deux comédiens.

Même si l'on n'a pas du tout le sentiment que THE MURDERER est la suite de The Chaser, pourquoi avez-vous souhaité réunir de nouveau ces deux acteurs ?
Avant même d'écrire le scénario, leurs noms se sont imposés à moi quand j'ai commencé à réfléchir à l'intrigue. Ils étaient les seuls capables d'incarner cette histoire, et ils m'ont semblé correspondre naturellement aux personnages. Je n'ai pas du tout peur que les gens considèrent THE MURDERER comme la suite de The Chaser. Comme ces deux films sont extrêmement différents l'un pour l'autre, je n'ai pas eu le moindre problème à solliciter ces deux acteurs pour mon deuxième film.

Qu'est-ce qui vous a intéressé dans THE MURDERER ?
Quand j'ai commencé à écrire le scénario, j'ai ressenti le succès de The Chaser comme un fardeau. J'ai vraiment fait en sorte qu'il ne soit plus un handicap et il est arrivé un moment où je n'y ai plus pensé du tout. Je dirais donc que ce qui m'a intéressé dans ce nouveau projet, c'est qu'il est très différent du précédent.

Pourquoi avez-vous souhaité diviser le film en chapitres ?
Dès le scénario, je me suis demandé si le film devait adopter le seul point de vue de Gu-nam. Mais je me suis dit qu'on serait un peu limité si on ne s'attachait qu'au parcours de Gu-nam, et j'ai donc décidé d'emblée de découper le film en plusieurs chapitres. Au départ, on voulait diviser le film en deux parties, mais au montage, on a choisi de le découper en quatre sections. Je voulais aussi placer un plan d'un train en marche au début de chaque chapitre qui finirait par trouver une résonance avec l'épilogue sur l'épouse de Gu-nam. Mais filmer les roues d'un train en marche s'est avéré très complexe et on s'est donc contenté de cartons noirs sur lesquels s'inscrit le titre de chaque chapitre.

La scène d'action avec KIM Yun-seok est spectaculaire. Quel sens avez-vous souhaité lui donner ?

Il se dégage une vraie force du physique de KIM Yun-seok. Il fallait qu'on sente qu'il s'agit d'un personnage très fort et c'est de cette impression-là qu'est née la scène d'action. Il était important que le personnage de Myun réponde aux codes du genre : je me suis d'ailleurs inspiré de films comme Kill Bill et j'ai tâché de tourner une séquence dénuée de tout réalisme. C'est donc une scène chorégraphiée, mais très peu réaliste. On m'a dit que cette séquence était d'une violence hallucinante, mais on le doit à la prestation magnifique de KIM Yun-seok !

Comme The Chaser, THE MURDERER semble épingler l'incompétence des forces de police. Etait-ce intentionnel ?
Si c'était effectivement voulu pour The Chaser, ce n'était pas du tout le cas pour THE MURDERER. Il est très important que Gu-nam ne se fasse pas arrêter par la police pour des questions de rythme. De même, j'ai introduit des gags burlesques de temps à autre pour atténuer le stress lié au rythme intensif du tournage. Et s'agissant de la scène où un policier se casse la figure, cela n'était pas intentionnel : l'acteur est vraiment tombé et nous avons gardé la scène telle quelle dans le film.

Le mobile du meurtre du professeur Kim est peu convaincant. Faut-il chercher une explication plus fondamentale ?
Je pense que lorsqu'on surprend son conjoint ou sa maîtresse avec un autre, on peut se sentir extrêmement jaloux et, du coup, aller jusqu'à commettre un meurtre. Dans le film, Gu-nam rêve souvent de sa femme en train de faire l'amour avec un autre homme, et cela le bouleverse. Et que se passerait-il s'il allait en Corée et la voyait de ses yeux avec un autre homme ? Je pense qu'il pourrait tuer ce type. Le film parle d'un homme qui commet un meurtre par jalousie, et d'un autre qui a déjà tué au nom de l'amour, et des relations entre les deux. Du coup, je pense que la jalousie est un mobile suffisant pour commettre un meurtre.

La mise en scène de la mort des personnages est vraiment hors normes. Pourquoi n'est-elle pas aussi spectaculaire que d'autres films du genre ?
C'est parce que le film parle de gens qui se sont retrouvés impliqués dans des situations terribles qui les dépassent. Je n'ai pas cherché à mettre en scène la mort des personnages – qu'il s'agisse des seconds rôles ou des protagonistes – de manière spectaculaire car les circonstances du récit sont assez dérisoires.

The Chaser et THE MURDERER évoquent le combat intime d'un personnage. Y aura-t-il un troisième volet de cette "trilogie" ?
Je ne sais pas quel sera mon prochain projet. Il n'y a rien de prévu pour l'instant. Je ne m'attelle jamais à un film en me disant : "Je devrais aborder ce sujet-là ». Je ne m'attaque à un film que lorsque je tombe amoureux d'une intrigue. Et je n'en suis pas encore là aujourd'hui.

Aucun personnage du film n'est bien intentionné. Pourquoi ?
Contrairement à ce qu'ils laissent paraître, les êtres humains, à mon avis, sont sans doute mauvais.