Dernières News

De Palma : embryon

News image

Intéressant de (re)découvrir ces deux De Palma oldies, assez peu convoités finalement, Greetings et Hi, Mom! ...

Fast Reviews | 3 Juin

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

5 oldies pour 5 oubliés
Écrit par Mallox   

C'est chez Artus Films et en même temps que les Gungala que sortiront, en décembre, Les Yeux dans les ténèbres, L'Évadé de l'enfer, Les Sirènes d'Atlantis, Cyrano de Bergerac et Tout ou rien, cinq films méconnus ou occultés qu'on aura du coup le loisir de redécouvrir...

 

 

Ces vieilles et précieuses bobines sont présentées ci-dessous dans leur horrible ordre chronologique...

 

Présentation du film par l'éditeur :

"Second long métrage de Fred Zinneman, tourné la même année que "L'Assassin aux gants de velour" (1942), Les Yeux dans les ténèbres adapte un roman de Baynard Hardwick Kendrick, créateur du personnage Duncan Maclain, détective non voyant. Le succès de ce film suscitera en 1945 une séquelle toujours interprétée par Edward Arnold mais dirigée cette fois par Richard Whorf : "The Hidden Eye"."

 

 

Les Yeux dans les ténèbres - 1942
(Eyes in the Night)

Réalisé par Fred Zinnemann
Avec Edward Arnold, Ann Harding, Donna Reed, Stephen McNally, Katherine Emery...

Synopsis : Norma Lowry sollicite l'aide de son ami le détective non voyant Duncan Maclain car elle vient d'apprendre que l'un de ses ex prétendants courtise sa belle fille âgée de 17 ans. Lorsque ce dernier est retrouvé assassiné, Norma devient la principale suspecte de ce crime...

 

 

Région 2 / Noir et blanc / PAL

Durée : 76 minutes

Format vidéo : 1.37:1

Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français
Sous-titres : Français

-----


Présentation du film par l'éditeur :

L'Évadé de l'enfer appartient à un courant spécifique du cinéma américain qui connut son apogée dans les années 30-40 : celui la comédie ou du conte fantastique qui, tel "La Mort prend des vacances" (1934), "L'Étrange sursis" (1939), "Le Défunt récalcitrant", Tous les biens de la Terre (1941), "Le Ciel peut attendre" (1943) ou "Un pacte avec le Diable" (1949) mettait en vedette les employés du Ciel, de l'Enfer, voire la Mort elle même."

 

 

L'Évadé de l'enfer - 1946
(Angel on My Shoulder)

Réalisé par Archie Mayo
Avec Paul Muni, Anne Baxter, Claude Rains, Onslow Stevens, George Cleveland...

Synopsis : Abattu par un rival le gangster Eddie Kagel se retrouve aux enfers. Surnommé Nick, le diable lui propose de retourner sur terre afin de lui permettre d'assouvir sa vengeance, En échange, Eddie devra endosser la personnalité d'un juge à l'origine de la rédemption d'âmes promises à la damnation et le discréditer."

 

 

Région 2 / Noir et blanc / PAL

Durée : 101 minutes

Format vidéo : 1.37:1 original respecté 16/9ème compatible 4/3

Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français
Sous-titres : Français

----


Présentation du film par l'éditeur :

"Troisième adaptation cinématographique du roman de Pierre Benoit, tournée en 1947 dans les studios hollywoodiens de Samuel Goldwyn, Les Sirènes d'Atlantis fut, en fait, réalisé par Arthur Ripley. Le montage original ayant déplu aux distributeurs, le producteur demanda à Douglas Sirk puis à John Brahm de retourner une partie des scènes clé dans le courant de l'année 1948. Aucun des réalisateurs ayant effectivement oeuvré sur le film ne souhaitant plus apposer sa signature, c'est le monteur Gregg Tallas qui fut crédité."

 

 

Les Sirènes d'Atlantis - 1949
(Siren of Atlantis)

Réalisé par Gregg G. Tallas, John Brahm & Arthur Ripley
Avec Maria Montez, Jean-Pierre Aumont, Dennis O'Keefe, Henry Daniell, Morris Carnovsky...

Synopsis : Partis à la recherche d'un archéologue, le lieutenant St Avit et le capitaine Morhange se perdent dans le Sahara et sont recueillis par des touaregs qui les mènent dans la mythique cité d'Atlantis sur laquelle règne en despote absolue la troublante Antinea...

 

 

Région : Région 2 / Noir et blanc / PAL

Durée : 72 minutes

Format vidéo : 1.37:1 original respecté 16/9ème compatible 4/3
Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français
Sous-titres : Français

 

----


Présentation du film par l'éditeur :


"José Ferrer a incarné Cyrano de Bergerac à de multiples reprises. Au théâtre, en 1946 puis 1953, au grand écran en 1950 (performance qui lui valut un Oscar), ainsi qu à deux reprises à la télévision (en 1949 et 1955). En 1964, enfin, Abel Gance fit appel à lui pour incarner ce personnage mythique dans son "Cyrano et d'Artagnan auprès de Jean Pierre Cassel."

 

 

Cyrano de Bergerac - 1950
(Eyes in the Night)

Réalisé par Michael Gordon
Avec José Ferrer, Mala Powers, William Prince, Morris Carnovsky, Ralph Clanton...

Synopsis : Soldat et poète, affublé d'un appendice nasal démesuré, Cyrano est amoureux de sa cousine Roxane mais n'ose déclarer sa flamme. Roxanne, elle, n'a d'yeux que pour le beau Christian, cadet de Gascogne. Cyrano rédige les mots d'amour que le jeune homme est incapable d'écrire et parvient à évincer le comte de Guiche qui a des vues sur la belle...

 

 

Région 2 / Noir et blanc / PAL

Durée : 101 minutes

Format vidéo : 1.33:1

Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français
Sous-titres : Français

Bonus :
- Bande-annonce

 

----


Présentation du film par l'éditeur :

"Scénariste du "Bastogne" (1949) de William Wellman et, ultérieurement, de "L'Enfer est pour les héros" de Don Siegel, Robert Pirosh, dirige sa première réalisation en 1951, un film de guerre qui se singularise de ses contemporains de part son caractère anti-raciste. Tiré d une histoire vraie (celle du 442 ème Corps Franc), Go for Broke! est, à l'exception de Van Johnson et de l'italienne Gianna Maria Canale, interprété par des comédiens non professionnels, authentiques vétérans de ce corps d armée qui se couvrit de gloire en Italie, en France, en Hollande, en Allemagne, et fut cité six fois à l'Ordre de la Nation. Avec près de 40 ans d avance, Tout ou rien anticipe le "Glory" que Edward Swick réalisera en 1989."

 

 

Tout ou rien - 1951
(Go for Broke!)

Réalisé par Robert Pirosh
Avec Van Johnson, Lane Nakano, George Miki, Akira Fukunaga, Ken K. Okamoto...

Synopsis : Frais émoulu de West Point, le sergent Grayson est affecté au 442ème Corps Franc, une unité composée de "Nisei", engagés volontaires d'origine japono-américaine. Peu motivé par ce commandement, Grayson va progressivement découvrir l'humanité, le courage, l'abnégation de ces hommes prêts à mourir pour défendre le plus beau des idéaux : celui de la liberté.

 

 

Région 2 / Noir et blanc / PAL

Durée : 87 minutes

Format vidéo : 1.37:1 original respecté 16/9ème compatible 4/3
Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français
Sous-titres : Français

Bonus :
- Bande-annonce

 

 

À noter que le même jour - oubli de notre part - sortira également, chose étonnante chez l'éditeur, L'Homme de la rue, l'un des classiques de Frank Capra. On ne le présente donc plus !

 

 

 

 

* Sorties simultanées le 4 décembre 2018




*** À suivre sur le site de l'éditeur :