Dernières News

Acquasanta Joe - 1971

News image

Après la fin de la Guerre de Sécession, d'anciens soldats démobilisés ont formé une bande de gangsters. Retour express sur un spagh assez pourri...

Fast Reviews | 23 Juin

Dynamite Girls - 1976

News image

Dynamite Girls est une prod Roger Corman dont le rythme est alerte, le ton léger, les flics y sont cons comme des barriques d'alcool de bootleggers, tout cela distille son petit lot de bonne humeur...

Fast Reviews | 17 Juin

5% de risque - 1980

News image

5% de risques demeure l'un des grands oubliés du thriller français tant ce film se révèle passionnant de bout en bout...

Fast Reviews | 16 Juin

Le Voyageur de la peur - 1989

News image

Si Hitcher in the Dark (aka Le Voyageur de la peur) est loin d'être terrible, il se regarde néanmoins comme un thriller convenu mais pas pire que beaucoup d'autres...

Fast Reviews | 11 Juin

Le Fleuve de la mort - 1986

News image

Toujours disponible en dvd chez MGM, Le Fleuve de la mort allie teen movie glauque, thriller, psycho-killer et drame d'une adolescence en pleine transition vers l'âge adulte et, de fait, en quête d'elle-même.

Fast Reviews | 8 Juin

De Palma : embryon

News image

Intéressant de (re)découvrir ces deux De Palma oldies, assez peu convoités finalement, Greetings et Hi, Mom! ...

Fast Reviews | 3 Juin

Trapped de William Fruet bientôt chez Code Red
Écrit par Mallox / Flint   

Connu au Canada sous le titre "Le village de la mort", ce petit survival forestier indépendant sortira le 21 Juin prochain en dvd zone 1...

 

 

Chez l'éditeur Code red donc. Un éditeur dont nous avons déjà parlé récemment en évoquant la sortie de "Choke Canyon" et dont nous reparlerons sous peu pour cause d'autres sorties intéressantes et même parfois très rares en support dvd.

 

 

"Trapped" - 1982


Réalisé par William Fruet
Avec Henry Silva, Nicholas Campbell, Barbara Gordon, Allan Royal, Gina Dick...



# Petite review du film par Flint :

 

Six ans après son fameux "Death Week-End", et juste avant un "Spasms" pas terrible, le Canadien William Fruet a mis en scène ce survival peu connu et pas si mal.
Il raconte l'histoire d'un groupe englobant deux jeunes couples, des étudiants qui décident d'aller passer quelques jours dans une région sauvage aux paysages magnifiques.
Et c'est vrai que les décors sont superbes, et mis en valeur par la caméra du réalisateur. Ce qui est bien moins joli, c'est le village de ploucs (rednecks, comme on dit chez les ricains) perdu dans la forêt, sorte de bidonville où vit un petit groupe d'illettrés dirigés d'une main de maître par Henry Chatwill, qui fait office de flic, juge et bourreau dans la communauté.
Après avoir surpris sa régulière en train de fricoter avec un homme, Chatwill décide illico de châtier l'impudent. Le malheureux, après avoir subi le supplice du goudron et des plumes, sera traqué dans la forêt par Chatwill et ses hommes, avant d'être sauvagement assassiné. Témoins de la scène, les quatre étudiants vont être à leur tour traqués par ces péquenots bêtes mais dangereux.

Même si "Trapped" n'est pas le survival "ultime", il a au moins le mérite de nous montrer un Henry Silva omniprésent, cruel et vicieux, plus intelligent que ses concitoyens qu'il n'a aucune peine à manipuler, faisant régner la terreur en jouant sur la superstition des siens et leur croyance en Dieu, dont Chatwill est ici le représentant. On est aussi agréablement surpris de voir que le groupe de jeunes indispensable dans ce type de films n'est pas antipathique, ce qui n'est pas si fréquent. Non, Pas de post-ados qui se la pètent, fument, boivent et baisent ; mais juste deux couples d'amis qui avaient envie de communier avec la nature, et qui ont eu la mauvaise idée de se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment.
Autre cliché évité par William Fruet, le fait que les victimes ne se fassent pas décimer les unes après les autres, ni qu'elles se mettent à renverser la tendance en élaborant subitement des stratégies foireuses qui les feraient passer de victimes en bourreaux. Non, dans "Trapped", les traqués passent leur temps à fuir, douter, et chercher uniquement à sauver leur peau. C'est la chance qui les maintient en vie, comme à un moment où l'un d'entre eux, en mauvaise posture sur un toit, et dans la ligne de mire d'un "redneck", décroche involontairement, en glissant, une antenne TV qui vient transpercer magistralement le bouseux.
L'une des scènes-choc d'un film pas très gore, mais qui n'en est pas moins violent. A voir, si vous tombez dessus.

 

 

A noter que le master de la copie proposée a été conçu à partir du négatif original.

 

* Disponible à compter du 23 Juin

 

A suivre sur le site de l'éditeur :