Dernières News

Week-end sauvage - 1976

News image

Produit par Ivan Reitman, et réalisé par un William Fruet alors au début de sa carrière, Death weekend est un film démarrant comme un thriller et s'achevant en rape and revenge bien sanglant

Fast Reviews | 25 Mai

L'Enfer des Mandingos - 1976

News image

En 1976, après le détonnant Mandingo de Richard Fleischer qui plomba la carrière du réalisateur de Blind Terror, Steve Carver s'attelait à une suite...

Fast Reviews | 20 Mai

The Last Survivors - 2014

News image

Selon Princesse Rosebonbon, The Last Survivors, aka The Well, est un western post apocalyptique qui vaut le détour...

Fast Reviews | 14 Mai

L'Évadé de Yuma - 1968

News image

Dans la série "avis succincts des psychovisionautes, un petit spagh réalisé par Camillo Bazzoni, qui tournera ensuite Abus de pouvoir, en plus de scénariser certains films de son frangin Luigi...

Fast Reviews | 13 Mai

Lâchez les Monstres – 1970

News image

Scream and scream again est un thriller horrifique et science-fictionesque adapté d'un roman de Peter Saxon - The Disoriented Man - publié en 1966...

Fast Reviews | 12 Mai

Enquête dans l'impossible - 1974

News image

"Dayton, USA. 1968. Par un beau matin, Barbara Ann Butler disparait après avoir effectué ses courses dans une supérette. Son corps est retrouvé 25 heures plus tard...

Fast Reviews | 11 Mai

Anna - The Pleasure, The Torment chez MYA
Écrit par Flint   

Mya va sortir en février prochain un film de Giuliano Carnimeoqui faisait partie du catalogue de NoShame...

 

Il s'agit de "Anna, quel particolare piacere".

 

 

"Anna - The Pleasure, The Torment" - 1973
(Anna, quel particolare piacere)


Réalisé par Giuliano Carnimeo
Avec Edwige Fenech, Corrado Pani, Richard Conte, John Richardson, Umberto Raho, Bruno Corazzari, Ettore Manni...

Une fois encore, on peut constater l'idée pour le moins curieuse de l'éditeur de rebaptiser les films qu'il commercialise. Jusqu'ici, l'oeuvre de Carnimeo s'appelait, pour son exploitation anglo-saxonne, "Secrets of a Call Girl", comme pour l'édition de NoShame, par exemple.


N'espérez pas retrouver le bonus "Memories of a Call Girl", Mya semble avoir pour politique de sortir un maximum de titres avec un minimum de bonus. On peut le comprendre, dans la mesure où le désir de perfection avait conduit NoShame à la faillite.


C'est en tout cas l'occasion pour les amateurs de la belle Edwige de retrouver l'actrice dans un film à mi-chemin entre le drame et le polar, et qui est doté d'une très belle distribution.

 

Sur le Blog de MYA :