Dernières News

ASNIFF, Festival Absurde Séance du 10 au 15 octobre 2017

News image

Pour cette 9ème édition du festival, L'Absurde Séance présente l'ASNIFF (Absurde Séance Nantes International Film Festival) et vous propose un large choix de films aussi divers que variés, venant de pays des quatre coins du monde...

Evénements | 24 Septembre

Les Monstre en deux films

News image

Les Monstre seront de retour le 27 septembre prochain. En technicolor cette fois, et en deux films. 3 dvd coffrés agrémentés de plus de 3 heures de bonus. Le même jour sort le volume 2 de Bizarre Bizarre...

Sorties Dvd | 14 Septembre

Psycho-vision(s) du LUFF 2016 avec Christina Lindberg

News image

À l'heure où l'édition 2017 pointe le bout de son nez, il serait peut-être temps de faire un petit retour sur la 15ème édition du Lausanne Underground Film & Music Festival (19 -23 octobre 2016) ?

Evénements | 10 Septembre

Diamond Ninja Force dispo en préco

News image

C'est chez Bach Films que ça se passe pour la rentrée. En double programme avec Golden Ninja Warrior qui fait office de bonus...

Sorties Dvd | 7 Septembre

Séries : Une SF et un OVNI

News image

C'est chez Elephant Films qu'ils sortent pour cette rentrée. Deux séries françaises dont Les Visiteurs dans lequel des corps de cadavres sont investis et un OVNI avec Dave, Dickie Roi...

Sorties Dvd | 6 Septembre

B-MOVIE POSTERS Volume 1

News image

L'ouvrage de Damien Granger est désormais dispo en précommande. "Les Plus Belles Affiches de Série B de 1980 à nos Jours" sont donc réunies dans un premier ouvrage où les films sont aussi chroniqués...

Zines | 4 Septembre

Du fantastique chez Wild Side en Mai
Écrit par Mallox   

C'est dans la collection Vintage Classics que sortiront une poignée de films bien connus chez nous. pas de grande surprise ni de grande nouveauté, mais une seconde chance pour certains d'entre-nous de découvrir ces films qui sortiront le 5 mai 2010...

 

Au programme :

 



LE CARNAVAL DES AMES - 1962
(Carnival of Souls)

Un film de Herk Harvey
Avec Tom McGinnis, Stan Levitt, Art Ellison, Sidney Berger, Frances Feist, Candace Hilligos...

Synopsis :

Marie Henry n'aurait pas dû accepter de se lancer dans une course de voiture improvisée. Son véhicule bascule dans une rivière. Ses deux passagères se noient, tandis qu'elle ne parvient à en réchapper que par miracle. Mais à compter de ce moment, les éléments étranges se succèdent. Ils deviennent de plus en plus inquiétants lorsque Mary accepte un travail dans une église de Salt Lake City.

* 5 excellentes raisons de découvrir LE CARNAVAL DES AMES :

• Parce que c'est le seul long-métrage de Herk Harvey.

• Parce que l'idée du Carnaval des âmes est née un soir où Herk Harvey rentre de Californie en voiture et découvre un parc d'attractions délabré près de Salt Lake City.

• Parce que même si Herk Harvey prend une année sabbatique pour réaliser le projet, les événements se précipitent au moment d'agir : deux semaines pour écrire le scénario avec John Clifford, cinq semaines pour le tourner et 30 000 dollars de budget.

• Parce que la carrière de sa vedette Candace Hilligoss ne décollera jamais vraiment et que celle-ci n'apparaitra plus que dans un seul film, The Curse of the Living Corpse.

• Parce que l'influence du Carnaval des âmes a été considérable, on la retrouve dans La Nuit des morts vivants de Romero (également disponible dans la collection Vintage Classics), Eraserhead de Lynch, Répulsion de Polanski...

 

 

Informations techniques :


Durée : 83mn

Langues : Anglais
Sous-titres : Français

Son : mono
Image : N&B - 1.33 - 4/3


La critique du film sur psychovision


------------------------

 


LA CHASSE DU COMTE ZAROFF - 1932
(The most Dangerous Game)

Un film de Irvin Pichel & Ernest B. Shoedsack
Avec William Davidson, Dutch Hendrian, Steve Clemento, Noble Johnson, Robert Armstrong, Fay Wray, Joel Mc Crea, Leslie Banks...

Synopsis :

Bob Rainsford, un célèbre chasseur, est le seul rescapé d'un naufrage. Il échoue sur une île sur laquelle règne le Comte Zaroff. Lui aussi est un chasseur de talent, mais il s'ennuie. Il confie ne plus s'intéresser qu'au "gibier le plus dangereux !". Rainsford réalise que ce gibier n'est autre que l'homme et que lui-même doit relever le défi : se faire traquer sur une île dont il ne peut s'échapper.


* 5 excellentes raisons de découvrir LA CHASSE DU COMTE ZAROFF :

• Parce qu'il s'agit de l'adaptation la plus célèbre de la nouvelle de Richard Connell "The Most Dangerous Game".

• Parce qu'un des co-réalisateurs, Ernest Schoedsack, est associé avec le producteur Merian Cooper et qu'ils donneront ensemble naissance à King Kong ! Et parce que l'autre co-réalisateur Irving Pichel était encore acteur juste avant Zaroff.

• Parce que King Kong justement est tourné en parallèle dans les mêmes studios, avec les mêmes acteurs Fay Wray et Robert Armstrong et dans les mêmes décors.

• Parce que Leslie Banks - qui incarne Zaroff - est un comédien un peu oublié, il apparaît dans la première version de L'Homme qui en savait trop, d'Alfred Hitchcock.

• Parce que les terribles chiens danois que l'on voit dans le film, étaient très peu menaçants et même plutôt gentils sur le plateau.

 



Informations techniques :


Durée : 63mn

Langues : Anglais
Sous-titres : Français

Son : mono
Image : N&B - 1.33 - 4/3


La critique du film sur psychovision


------------------------

 

 

LA NUIT DE TOUS LES MYSTERES - 1959
(House of Haunted Hill)

Un film de William Castle)
Avec Vincent Price, Elisha Cook Jr, Julie Mitchum, Richard Long, Carolyn Craig...

Synopsis :

Les milliardaires sont des gens excentriques, par exemple Frederick Loren. Il a loué une maison que l'on dit hantée et il propose 10 000 dollars à cinq personnes pour y passer la nuit. Mieux encore, il remet à chacun un pistolet dans un écrin en forme de cercueil. Ambiance !
À minuit, les portes se ferment. La nuit commence et va se révéler particulièrement mouvementée...

 

 

Informations techniques :


Master restauré

Durée : 75mn

Langues : Anglais, français
Sous-titres : Français

Son : mono
Image : N&B - 1.77 - (16/9eme comp 4/3)


La critique du film sur psychovision


-------------------------

 

 

L'HALLUCINE - 1963
(The Terror)

Un film de Roger Corman, Francis Ford Coppolan Monte Hellman, Jack Hill, Jack Nicholson
Avec Sandra Knight, Boris Karloff, Jack Nicholson, Dick Miller...

Synopsis
:

1812, sur la mer Baltique, un soldat de la Grande Armée, en déroute, s'est égaré. Epuisé, il doit la vie sauve à une jeune femme dont la beauté le fascine, mais qui disparaît aussi rapidement qu'elle est apparue. Il apprend qu'il pourra peut-être la retrouver dans le château du Baron Von Leppe, un vieillard qui vit reclus. Il ne s'est jamais remis de la disparition de sa femme 25 ans plus tôt...

* 5 excellentes raisons de découvrir L'HALLUCINE :


• Parce que le projet du film naît d'un défi : tourner un film en deux jours dans les décors d'un précédent film. Et qu'à l'arrivée Corman écrira "ce film représentera la plus longue production de ma carrière : cinq réalisateurs et neuf mois de tournage !".

• Parce que Corman demande à son scénariste de Cry Baby Killer, Leo Gordon, de lui écrire "quelque chose avec un château comme décor", et ceci pour la semaine suivante !

• Parce qu'il y a Boris Karloff (Frankenstein) qui à l'approche de ses 80 ans met toutes ses scènes en boîte en deux jours.

• Parce que Jack Nicholson, tout jeune, se voit confier un de ses rôles les plus importants du moment.

• Parce que le tournage du film va ensuite très vite dégénérer. Y participent Francis Ford Coppola, Jack Hill, Monte Hellman, sans oublier Jack Nicholson en personne qui déclare vers la fin des prises "Et pourquoi pas moi ?" et qui se met lui-méme à réaliser...

 

 

Informations techniques :

Master restauré

Durée : 80mn

Langues : Anglais
Sous-titres : Français

Son : mono
Image : N&B - 1.33 - 4/3


La critique du film sur psychovision


------------------------

 

 

LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS - 1960
(The Little Shop of Horrors)

Un film de Roger Corman
Avec Mel Welles, Jack Nicholson, Jackie Joseph, Jonathan Haze...

Synopsis :

La petite boutique du fleuriste Mushnik, dont les affaires ne sont pas très florissantes, est le lieu de ralliement d'une clientèle excentrique et pingre. Alors que Mushnik s'apprête à renvoyer Seymour, un jeune homme maldroit et un peu simplet, celui-ci lui montre une mystérieuse plante qu'il a baptisée Audrey Junior par amour pour sa jolie collègue. La plante devient alors l'attraction de la boutique. Très fier, Seymour la bichonne et lui voue une véritable fascination même lorsqu'il s'aperçoit que Audrey Junior parle et qu'elle lui réclame de la chair humaine. Dominé par le sanguinaire végétal, Seymour part à la recherche de nourriture pour Audrey Junior...

* 5 excellentes raisons de découvrir LA PETITE BOUTIQUE DES HORREURS :

• Le film est né d'une idée simple du producteur-réalisateur Roger Corman : profiter de décors préexistant d'un autre film, disponibles pendant deux jours avant qu'ils soient détruits. Les sujets ad hoc se sont succédés dans l'imagination du scénariste et complice de Corman, Charles Griffith: Une histoire de détective privé ? Un film d'horreur comique ? Non ! dit Corman. L'Histoire d'un chef qui dans un restaurant cuisine ses propres clients ? Non dit encore Corman, la censure ne le permettra pas ! L'idée de la plante carnivore en découle pourtant. Griffith et Corman le reconnaîtront, il est déjà très tard et ils sont très ivres quand elle s'impose.

• Le film a la réputation d'avoir été tourné en deux jours, ce qui n'est pas tout à fait vrai, mais presque : la réalisation a été précédée de trois semaines de répétitions. Le tournage principal en intérieurs s'est déroulé  en deux jours et trois nuits, avec trois caméras et deux équipes, un peu comme les sitcoms aujourd'hui. Nicholson raconte que les scènes ne se finissaient jamais vraiment, Corman n'ordonnait jamais "coupez" mais rentrait dans le champ sans prévenir en disant : "la suite".

• La distribution s'est bâtie de bric et de broc. Avec Jonathan Haze, un habitué des productions Corman. Avec Dick Miller qui jouait dans Un Baquet de sang, et refuse le rôle principal, Seymour, pour retenir celui de Bourson Fouch. Avec le scénariste Charles Griffith en personne qui tient quatre rôles, dont le patient bourré et le cambrioleur dans le magasin de fleurs (plus la voix de la plante). Avec enfin Jack Nicholson dont c'est la troisième apparition. Corman ne voulait pas particulièrement de lui au début et Nicholson devra surjouer pour se faire remarquer et apprécier...

• Les extérieurs ont été tournés pendant deux week-ends successifs et de façon pittoresque. Corman demande à un magasin de prêter un cercueil (qui se révèle plein !), à des clochards de faire la figuration, et à un conducteur de locomotive de la Southern Pacific Railway - moyennant deux bouteilles de scotch -  de reculer un instant pour que l'on puisse filmer la mort du vagabond avec un trucage digne des primitifs du cinéma. Au total quinze minutes de films qui coûtent 1 100$, une misère même pour l'époque.

• Parce que le film a été distribué un an après par Corman alors qu'il n'y croyait pas. Qu'il a été montré en double programme avec un film de Mario Bava, que le bouche à oreille a été plus qu'efficace, et que le terme "culte" si souvent galvaudé s'applique vraiment à ce film. La preuve, il aura droit à un spectacle musical à Broadway en 1982 et à une nouvelle version, également musicale, en 1986.

 

 

Informations techniques :


Master restauré

Durée : 72mn

Langues : Anglais
Sous-titres : Français

Son : mono
Image : N&B - 1.33 - 4/3


La critique du film sur psychovision

-----------------------


Sortie le 5 mai 2010


Sur le site de Wild Side :