Vampire Kisses 1
Titre original: Vampire Kisses
Genre: Littérature Jeunesse
Année: 2011
Pays d'origine: USA
Editeur: Castelmore
Auteur: Ellen Schreiber
Traducteur:
Nenad Savic
 

Trop de vampirisme, tue le vampirisme; surtout en ces heures où une certaine saga à succès mêlant vampirisme et soupirs d'adolescent moderne entraine une surdose dans son sillage. Aussi je vous assure que de recevoir un livre s'intitulant "Vampire kisses" entre les mains ne m'a pas fait bondir de joie.

Comme de fait, dans l'absolu, le livre ne flirte pas avec une originalité démentielle. Jugez plutôt : une jeune gothique (comprenez qu'elle ne s'habille qu'en noir, passe son temps à regarder des films d'horreur et rêve de rencontrer un vampire) du nom de Raven (corbeau en anglais, subtil) s'ennuie ferme dans le trou perdu de Dullsville (grosso modo "ville de ringards" en anglais, re-subtil) petite ville sans histoire du fin fond des États-Unis où bien sûr elle est marginalisée par les habitants colorés dehors mais bien ternes au dedans, qui ne sont qu'un ramassis d'américains moyens sans saveur... y compris ses parents, d'anciens hippies rentrés dans le moule et de son frère qu'elle appelle le nerd. Évidemment avec tout ça Raven ne pouvait que s'entendre avec la tête de turc locale : Emilie, fille de modestes paysans, dont elle pris la défense au mépris de sa réputation. Et bien sûr elle s'est fait un ennemi mortel du quaterback-bô-gosse-fils-de-riche local qui ne peut pas la blairer juste parce qu'elle lui échappe. Le tout sur fond de vie lycéenne ponctuée de soirées qui me rappelle le populaire "Scream" de ma jeunesse. Mais tout bascule le jour où une famille bizarre que l'on soupçonne être des vampires s'installe en ville; et comme de bien entendu Raven va mener l'enquête et tomber amoureuse du jeune fils unique au passage. Blablabla, si tout cela vous laisse une énorme impression de déjà vu (lu?) rassurez-vous, c'est normal.

Ah oui, j'oubliais le fil rouge du roman au suspense insoutenable : le bô gosse en noir est-il vraiment un vampire ou non ? Tindiiiiiin !

 

Il n'empêche que malgré tout, l'auteur réussi à faire de "Vampire kisses" un livre agréable à lire; notamment grâce au personnage de Raven qui est somme toute très attachante. Raven VS le reste du monde avec sa grande gueule, son caractère bien trempé, sa malice et ses rêves pour convictions qui se reflètent en noir dans son style qui ne doit être original qu'à Dullsville ; et bien Raven est rigolote, sympathique et futée. C'est d'ailleurs à travers elle que l'on suit une histoire contée avec un ton très juste qui donne de la vie au personnage et rend très bien cette passion et cette révolte hautaine teintée de naïveté propre à l'adolescence. Ça fleure bon nos jeunes années.

Au passage, je trouve que la photo de couverture genre gothique sulfureux léger n'est pas vraiment dans le ton du roman.

Donc si l'on est un adolescent on aura tôt fait de se retrouver dans Raven, voire de vouloir être Raven qui est de la trempe dont on fait les héroïne adolescentes. Et si l'on est un adulte entre les mains duquel le livre est tombé, on se laisse aller à cette nostalgie qui nous rappelle une époque où l'on voyait le monde autrement et l'on sourit, condescendant comme le vieux(vieille) con(ne) que l'on est devenu, mais au fond on se dit que c'était vachement bien.

 

Car il faut prendre "Vampire Kisses" pour ce qu'il est : un livre pour la jeunesse. Non pas que la jeunesse n'ait pas droit à un semblant d'originalité, mais ce qui importe c'est avant tout qu'il soit plaisant à lire. Si la jeunesse moderne n'a pas définitivement tourné le dos à la lecture comme on le crie à chaque nouvelle génération depuis l'avènement des ordinateurs, c'est en partie grâce à cette littérature qui sait nourrir l'imaginaire tout en épousant les modèles et codes de l'époque. "Vampire Kisses" est un livre qui surfe sur la vague (enfin pour son édition française, le livre ayant été écrit il y a bien plus longtemps) mais qui le fait bien.

Si vous avez la trentaine passée je ne vous dirai pas de courir acheter le livre, mais si vous avez un petit cousin ou une nièce adolescente, il se pourrait que le livre trouve sa place sous le sapin de Noël (si tant est que le livre soit encore en rayon le jour où paraîtra cette chronique...). Vous pouvez aussi vous rabattre sur la version BD/manga (dessin de REM) au style graphique bien sympathique sortie chez Soleil.

 

Note : 7/10

 

Helëne


A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.ellenschreiber.com/

- Site de l'éditeur : http://www.castelmore.fr/

 

Vote:
 
7.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2542
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Aux frontières de l'aube Aux frontières de l'aube
Après la triste découverte des cadavres de plusieurs de ses congénères, un Fils de Dryade,  Anastase Lupescu, va se lancer à la poursuite des assassins,...
Alera 2 : Le Temps de la vengeance Alera 2 : Le Temps de la vengeance
Le Temps de la Vengeance s'ouvre sur le couronnement de Steldor et d'Alera. Cette dernière, déchirée entre son amour pour le beau Narian, et la raison, à sa...
Clan du Hameau 1, Le - Réveil Clan du Hameau 1, Le - Réveil
Les éditions du Chat Lune, toutes jeunes arrivées dans le panorama de la littérature fantastique, nous proposent ici leur tout premier roman, le premier t...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...