Dieu était dans la Lune, Le
Genre: Extraterrestres , Space-Opéra
Année: 2012
Pays d'origine: France
Editeur: Rivière Blanche
Auteur: Hervé Thiellement
 

Ces dernières années, le space-op a été mélangé à d'autres genres comme la Hard-SF et le cyber-punk, gagnant parfois une crédibilité scientifique, mais perdant souvent au niveau du fun. A mille lieux de Peter F. Hamilton ou Scott Westerfeld, Hervé Thiellement et Rivière Blanche nous propose ici un récit à l'ancienne où l'exotisme et l'action prédominent, proposant ainsi un roman divertissant et original.

L'histoire ? Un petit groupe d'aventurier va devoir lutter contre une menace cosmique ! Certes, c'est très classique, mais le ton et rythme du récit donnent tous on potentiel à cette histoire. Ça commence avec un capitaine perdu en plein milieu de l'espace qui va croiser Babette, un énorme extraterrestre capable de transporter une navette dans son ventre. Très vite, ils vont croiser un mécano qui va se joindre à leurs affaires.
Des affaires qui n'ont rien d'honnête et le trio va vite s'agrandir avec l'arrivée de deux jeunes femmes plutôt jolies et peu farouches. Mais pendant ce temps sur une planète déserte, ce qui ne semble être qu'un tas de boue commence à prendre conscience d'elle-même et du monde qui l'entoure ainsi que de ses immenses capacités. Et elle ne semble pas vraiment amicale envers l'Homme.
Gaude, ce dieu au féminin (Les plus anglophones apprécieront le jeu de mot), semble donc vouloir asservir la galaxie en se faisant passer pour un dieux, mais la destruction d'un vaisseau d'un nouveau type va emmener notre fine équipe sur sa route, mais seront-il assez puissant pour vaincre cet ennemi ? Pour le savoir, il vous faudra aller au bout de ce sympathique roman à la fois classique et très moderne.

Classique par son histoire, mais également pas son univers puisqu'on y trouve des tas d'extraterrestres que ce soit la Babette citée plus haut, les camgeek qui sont des babelfishs intelligents, d'autres avec des tentacules, d'autres avec plusieurs bras. Bref, on croisera des tas de vies différentes, mais toutes avec leurs particularités et leur scultures. L'exotisme n'y est pas uniquement jolie, il y est aussi malin.

Puis, il y a les personnages féminins, si l'on exclue Babette, les deux premières sont des prostituées utilisant de leur charmes pour se sortir de leur condition. Pourtant, elles sont loin d'être stupides comme on le pense au premier abords et se révéleront plutôt malignes, loin de la victime lascive qu'on aurait pu penser. D'autres personnages féminin viendront combler cette galerie et la plupart se révéleront à leur manière aussi forte que les hommes.
Il faut avouer que ce roman est aussi un hymne à la tolérance, à l'ouverture à l'autre quel que soit sa forme, mais il y a également un joli discours sur l'intelligence, comme quoi il vaut mieux parfois écouter sa raison que ses émotions. Une morale qui est incroyablement d'actualité et qui démontre que Le Dieu était dans la Lune est bien plus qu'un simple space-op, mais également une jolie fable inter-galactique.


Pour conclure, on a un roman avec plein d'extraterrestres, de jolies héroïnes, quelques batailles spatiales, de l'humour et beaucoup, beaucoup de fun, cette chose pas très sérieuse qui semble souvent fuir une SF actuelle qui a oublié son ambition de divertissement. On en retrouve donc avec beaucoup de plaisir dans ce space-op qui sort clairement de l'ordinaire et nous propose une jolie ballade à travers la galaxie.

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.noosfere.org/thiellement/index.html

- Site de l'éditeur : http://www.riviereblanche.com/index.html

Vote:
 
8.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 3438
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Skin Trade Skin Trade
George RR Martin devrait faire partie des écrivains qu'on ne présente plus, surtout depuis le succès du Trône de Fer et de son adaptation télé, mais don...
Apocalypse Zombie Apocalypse Zombie
Autant le dire clairement : à cause d'a priori solidement ancrés je n'avais jamais lu de livres de zombies, jusqu'à cet été où j'en ai lu deux ! Pour le p...
Vie en temps de guerre, La Vie en temps de guerre, La
Vous n'avez jamais pris de LSD ? Non?! Moi non plus je vous rassure! Mais si vous voulez vivre un vrai bad trip, connaître un vrai malaise hallucinatoire, br...

Autres films Au hasard...