Baroque'n'Roll
Genre: Horreur , Fantastique , Humour , Recueils de nouvelles
Année: 2012
Pays d'origine: France
Editeur: Midgard
Auteur: Anthelme Hauchecorne
 

Après "la Tour des illusions", Anthelme Hauchecorne revient donc avec un recueil de quinze nouvelles. On y trouvera donc des histoires dans la lignée de son roman, trash et provocant tandis que d'autres se contentent de raconter des histoires qu'elles soient drôles ou effrayantes. Avec une préférence pour ces dernières en ce qui me concerne, le coté engagé de l'auteur, très direct, nuisant parfois aux récits racontés. Et pour mieux expliquer cela, voici un petit panorama des nouvelles :


Dans "Nuages Rouges", un diablotin de seconde zone va croiser un mineur syndiqué, du style à ne pas prendre sa retraite pour continuer la lutte, qui va amener le démon à porter plainte contre son patron ! Un texte plutôt amusant où l'auteur flingue tout ce qui bouge, dont une chanteuse de variété dont la présence dans l'histoire n'est pas des plus utiles. Il y a certes un côté amusant dans ce texte, pas tous les jours qu'on voit un procès en enfer, mais du syndicaliste aux avocats, tous y est un peu trop caricatural pour que le texte soit hilarant.
Dans "Permission de Minuit", un vampire qui en pourtant vu des vertes et des pas mur, qui a lutté contre les hordes ottoman qui envahissaient l'Europe, va se retrouver à lutter contre le pire ennemi qui n'ait jamais croisé sa route : Deux enfants ! Pire que la guerre, il y a donc le baby-sitting pour nuire à un saigneur de la nuit. Un texte drôle où l'on comprend qu'il est plus facile d'éventrer ses ennemis que de le forcer à brosser ses dents.
Dans Le Jardin des Peines, on apprend que le jardin d'Eden est devenu le purgatoire, une jungle peuplé de créatures sauvages. Ceux qui y terminent doivent aller manger le fruit d'un célèbre arbre pour accéder au paradis. Très peu y arrive. On va suivre trois survivant qui veulent se sortir de ce cauchemar. Un récit d'aventure au premier degré où l'on découvrira le pire de l'être humain, sa face sombre et opportuniste.
Un autre texte plutôt sérieux vient après et il y sera également question du pire de l'être humain. Après un coup de grisou, deux frères qui veulent sortir de la mine où il travaillait vont rencontrer un génie qui leur propose exaucer leur voeux. Un récit fantastique et haletant, où le bien et le mal vont s'affronter et se poursuivre dans des coursives souterraines. De l'urban fantasy très sombre et assez efficace.
Vient ensuite "Madame Nécrose", un récit où les morts sont revenus à la vie, principalement en France et devenus une nouvelle source de tourisme. Deux flics, l'un ancien et l'autre jeune, vont se rencontrer dans un bar afin de parler d'un meurtre dont est suspecté le premier. Un récit qui commence avec beaucoup d'humour noir, mais s'enfonce peu à peu dans le glauque et le sordide, jusqu'à un final effrayant.
Six Pieds sous terre, malgré son titre, est un texte beaucoup plus léger où un jeune handicapé, souffre douleur de sa classe, n'a que trois amis, tous en provenance du cimetière local. Dans ce texte, la mort et la vie se croise d'une manière rafraîchissante, puisque même le fauteuil du héros ne semble pas être une fatalité. Bien que traitant de sujets graves, Six Pieds sous terre arrive à être une nouvelle optimiste.
Un autre texte écrit pour la jeunesse vient ensuite avec Fée d'Hivers, un jeune fugueur va rencontrer une étrange personne qui va vouloir jouer avec lui. À des jeux dangereux. Un texte d'urban fantasy où un enfant va être confronté à ses pires cauchemars. Une version sombre de Peter Pan en quelques sortes où les enfants vont vite avoir envie de grandir.
Le Diable en noir est la nouvelle Lovercraftienne du recueil, on y croise d'ailleurs la mer et un monstre effrayant. Un homme s'introduit dans un bateau échoué depuis des années espérant y trouver le butin d'un trafic de drogue. Ce qu'il va y découvrir va dépasser son entendement. On y trouve une ambiance sombre et oppressante, progressant de manière insidieuse jusqu'à un final très gore.
Dans "cons comme les blés", deux professeurs déguisés en extraterrestre et plus particulièrement en petit gris essaye de fabrique un cercle de culture (ou Crop Circle) afin de démontrer que ce ne sont pas des créations extraterrestre. Une surprise les attend pourtant au bout du chemin. Une histoire racontée à travers les dialogues des deux protagonistes, deux personnages qui ne semblent pas très malin et qui sont donc très drôles, bien que la chute soit assez facile.
Dans Trêves de Comptoir, on va découvrir le bar ou se retrouve les Super-Héros, dont une équipe qui vient de perdre un membre. Dans la préfaces, l'auteur précise qu'il n'aime pas les super-héros. Ça se sent malheureusement, puisque l'histoire est peu originale avec sa recherche d'un traitre. Du coup, la caricature est facile, très facile. Le texte n'est pas forcément mauvais, mais les lecteurs de Strange (comme moi) risque de ne pas l'apprécier, car il se moque du genre sans véritablement le connaître.
Avec "Logique d'ensemble", on retourne dans les textes engagés de l'auteur. Un pilote voit son avion explosé et son parachute refuse de s'ouvrir. Le responsable, un lutin qui se veut pacifiste, mais n'a étrangement aucun mal à tuer ceux qui ne sont pas avec lui, ne va pas tarder à se montrer. Le but de ce texte semble donc être de dénoncer la guerre et ça le fait avec une facilitée navrante (Bouh les bombardement!!). Si l'on ne peut-être que d'accord avec l'auteur, on peut se demander quel est l'intérêt de ce texte.
Dans "Enjoy the silence", il est question d'un candidat à une émission de télé-réalité qui arrive à gagner et à séduire sans chanter au grand dam de ses profs, de la production et des concurrents. Si cette idée est excellente, l'auteur, plutôt que de se concentrer dessus, s'amuse à mettre en scène tous les clichés de ce type de programme et sombre à l'instar du précédent dans la mauvaise satire. Dommage, car l'histoire fantastique est peu conventionnelle et aurait mérité plus d'attention.
Dans l'avant dernier texte, on va aller dans un orphelinat et un du genre lugubre. A faire passer celui d'Oliver Twist pour un club Med. En voilà un texte affreux et épouvantable. Dans le bon sens du terme puisqu'on va y découvrir une histoire de transformation affreuse à souhait. Anthelme Hauchecorne va jusqu'au bout de son histoire cradingue, sans laisser aux lecteurs le temps de respirer. On a affaire à un conte morbide où la crasse et la chair se croisent pour mieux effrayer.
Et voici donc le dernier texte : Fleurs de Cimetière où l'on plonge dans l'esprit d'un jeune homme qui a décidé que la mort faisait mal son travail et qu'il doit la remplacer. Une plongée dans un esprit qui va sombrer dans la folie jusqu'à un point inimaginable. Il faut dire qu'il va croiser un sérieux obstacle dans sa quête. Un texte qui donne dans l'humour noir et le vitriol avec le portrait d'un tueur en série plus pathétique qu'effrayant.


Le résultat est donc plutôt convaincant avec seulement trois nouvelles décevantes à cause d'un manque de subjectivité et d'une vision un peu manichéenne, une vision parfois croisé dans les autres nouvelles (tels les policiers forcément raciste dans la dernière), mais dans une moindre mesure. Sans surprise, les textes sans politiques et avec beaucoup de noirceur sont les plus réussis. Il faut dire que Anthelme Hauchecorne sait raconter une histoire et même des histoires. Du coup, le recueil est tout à fait recommandable.


Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://hauchecorne.populus.ch/

- Site de l'éditeur : http://blog.editions-midgard.fr/

Vote:
 
9.00/10 ( 2 Votes )
Clics: 3046
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Hunger games Hunger games
  Devant l'ampleur du bouche à oreille et la sortie prochaine de l'adaptation au cinéma, je me suis sentie obligée de lire "Hunger Games" pour enfin savoir...
Greg Mandel 1 - Mindstar Greg Mandel 1 - Mindstar
Dans une Angleterre ravagée par la pollution et sortant tout juste d'une dictature d'extrême gauche, seule la société Event Horizon a réussi à s'en sort...
Traité de Sorcellerie Traité de Sorcellerie
Après son "Traité de Démonologie", son "Traité de Vampirologie" et son "Traité des Anges" Edouard Brasey poursuit son travail en nous présentant, avec p...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...