Mystère du Chêne brulé, Le
Genre: Fantastique
Pays d'origine: France
Editeur: Terre de Brume
Collection: Terre Fantastique
Auteur: Céline Guillaume
 

Le calme semblait être revenu dans les bois des Monts-Noirs et le couvent de Sainte-Radegonde connaît un ère de paix sous la direction pleine de piété de Flore. Pourtant, Un évêque prévient Flore que plusieurs jeunes femmes sont retrouvées mortes, le coeur arraché, dans la région et qu'elle devrait quitter son couvent pour un endroit plus sûr. C'est alors que Mélisandre, la fille de Flore, disparaît...

L'un des points communs de ce roman avec son prédécesseur, "La baronne des Monts-Noirs", est son manichéisme avec d'un côté des gentils pleins de bonté et d'humanisme et de l'autre des méchants sadiques, tortionnaires et ambitieux, ou pour faire plus simple de gentils catholiques face à des méchants satanistes. Les premiers étant bien entendu porteur d'amour tandis que les seconds se complaise dans le péché !
Le roman est pourtant loin d'être fleur bleue et contient quelques passages de tortures plutôt sanglants et d'autres carrément féroce où les méchants de l'histoire laisse libre court à leur brutalité face à des victimes forcément innocente, incapable de leur résister. Comme Céline Guillaume aime à le répéter, qu'ils soient membre corrompu du clergé ou même une sorcière revenue d'entre les morts, ces personnages sont diaboliques.
Face à eux, il faut une certaine innocence, celle que possède Flore malgré ce qu'elle a vécu et qui l'aidera à aller de l'avant pour tenter de secourir sa fille ou tout innocents croisant son chemin, fusse une portée de chat. Bref, Flore est la bonté et la générosité même, incapable de se fâcher, même contre un garçon qui a abandonné sa fille en forêt ! Bref, elle est à l'opposé de ses ennemis, pleine de compassion.
L'une des différences avec le roman précédant est l'explosion de la narration. Là, ou La Baronne des Monts-Noirs se concentrait sur Flore, ce nouveau roman s'intéresse également aux aventures de sa fille Mélissandre prisonnière d'un étrange bossu et d'Albéric, fuyant des croisades auxquelles il ne croit plus pour retrouver son Morvan natal. Le style de Céline Guillaume restant égal à lui-même, mélangeant naïveté et cruauté selon les personnages.
Le Mystère du Chêne brûlé tout comme le précédant est également un roman fantastique, voire de fantasy, puisque la magie comme la sorcellerie y existent et s'y affrontent. Ce texte devient ainsi un peu épique et inquiétant, donnant parfois un peu dans l'épouvante. Céline Guillaume brasse ainsi les genres tout au long de ce roman et lui donne le brin de personnalité nécessaire pour arriver à toujours surprendre.
Le roman est également emprunt de catholicisme, du moins sa version idéalisé, celle où croyance et amour ne font qu'un. Certes, la période ou se passe le roman fait qu'on ne peut pas vraiment passer à côté, mais il est bien trop présent dans ce roman. Déjà très manichéen, Le Mysètre du Chêne brulé souffre ainsi d'une atmosphère qui peut sembler faire du prosélytisme, même si les personnages s'en sortiront par eux-même, sans aide divine.

Malgré ce qui semble être une maladresse, Céline Guillaume est assez clair dans son propos, vantant la douceur et dénonçant la méchanceté. Un propos très simple qui va très bien avec la simplicité de ce roman. Le Mystère du Chène brulé doit ainsi ses meilleurs passages à ses méchants et à leurs actes terribles plutôt qu'à ses héros et leur bravoure. Un paradoxe pour un roman qui semble vouloir vanter la bonté.

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.sorceline.fr/

- Site de l'éditeur : http://www.terredebrume.com/

Vote:
 
8.87/10 ( 38 Votes )
Clics: 1981
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Stoner Road Stoner Road
Rock et littérature fantastique ont toujours fait bon ménage que ce soit avec des vampires rocker comme Lestat ou Timmy Valentine ou Metallica faisant réf...
Landes d'Amevignes 1, Les : le Pays des Morts Landes d'Amevignes 1, Les : le Pays des Morts
Le jeune Roger a la possibilité, plutôt rare, de pouvoir voyager au pays des morts et d'en revenir. Hélas pour lui, son oncle sait parfaitement exploiter...
Zombie Story 1 – Zombie Island Zombie Story 1 – Zombie Island
Si l'on excepte "Un horizon de cendres" de Jean-Pierre Andrevon, le "Cellulaire" de Stephen King ou plus récemment  "World War Z" de Max Brooks, on ne peut ...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...