Maître de la matière
Genre: Science-fiction
Année: 2013
Pays d'origine: Allemagne
Editeur: L'Atalante
Collection: La Dentelle du Cygne
Auteur: Andreas Eschbach
 

Alors qu'on l'attendait avec la fin de la trilogie entamée dans "Black*Out", Andreas Esbach, l' auteur "Des Milliards de tapis de cheveux" et du "Dernier de son espèce", revient avec un nouveau roman de science-fiction, genre où il excelle. On retrouvera ainsi plusieurs thèmes propres à la sf à travers le portrait de quelques personnages, tous en quête d'un avenir et d'un bonheur inaccessible.

Charlotte, fille d'un diplomate, et Hiroshi, fils d'une blanchisseuse, n'aurait jamais dû se croiser, mais en réparant une poupée que la fillette a cassée, le garçon va provoquer une rencontre entre lui-même et celle qui va devenir sa nouvelle amie. Malgré leurs différences culturelles et sociales, les deux enfants sympathiseront et le jeune garçon fera une promesse à son amie : il créera un monde où tout le monde sera riche et où il n'y aura plus de pauvreté, ni de riche.
La première partie mets donc en scènes ces deux enfants qu'on verra grandir et évoluer, se rencontrer parfois par hasard, d'autres fois de manière volontaire. Lui deviendra un expert en robotique, cherchant à améliorer le monde, rendant tout travail complètement inutile, pendant qu'elle cherchera des preuves de l'existence d'une civilisation avancée qui aurait vécu sur Terre et disparu sans laisser de trace.
L'un des thèmes de ce roman est donc la robotique et plus particulièrement la nanotechnologie sur laquelle Hiroshi travaillera donc, cherchant seul et contre tous à offrir un monde meilleur à l'humanité. Andreas Esbach aborde donc ce thème souvent utilisé, mais dont la SF aborde rarement la difficile création, mais il ne livre heureusement pas un roman de hard-SF, préférant aborder les changements que pourrait avoir une telle technologie sur l'humanité.
Charlotte recherche quant à elle une civilisation disparue, mais diplômée de Harvard et possédant un don lui permettant de connaître la vie des objets, elle a aperçu cette civilisation en touchant un couteau qui aurait appartenu au premier empereur du Japon. Pas vraiment prise au sérieux par ces collègues, elle va partir sur une île de l'arctique dans une expédition à but météorologique, une île sous laquelle dormirait le diable selon les légendes locales.
Le roman va naviguer ainsi entre science-fiction, fantastique et une sorte de romance, puisque Charlotte et Hiroshi vont se croiser, sans jamais vraiment s'aimer, malgré leurs sentiments l'un pour l'autre, trop obsédé par leur quête respective pour vraiment s'en apercevoir. D'autres sous-intrigues vont également venir compléter ce roman, amenant parfois de nouvelles thématiques ou de nouveaux angles de réflexions.
Car derrière son aspect divertissant, Maître de la matière n'oublie pas d'être un roman de science-fiction spéculative, proposant de multiples pistes de prospections n'oubliant jamais une certaine forme de crédibilité, malgré une dernière partie plus proche du fantastique que de la sf. Le roman possède en effet une sorte de Deus Ex Machina, qui amènera une conclusion tout à fait logique, mais qui nuit à une partie de ses théories.
Ce qui n'empêche pas le roman de posséder également beaucoup de suspens et arrive à nous emmener là où ne s'y attends pas. Changeant d'ambiance selon les périodes et les personnages, ce roman propose beaucoup d'atmosphère différente et devient parfois même vertigineux, nous amenant à ces hauteurs que celle la science-fiction sait provoquer, celle qui nous fait dire que "Oui, c'est possible".

On a donc là un excellent roman de science-fiction, s'intéressant au futur, proposant une utopie impossible à attendre. Bien que se déroulant essentiellement à notre époque, ce Maître de la matière nous parle du futur, de l'avenir et même du présent, abordant entre autre les thèmes du travail et de la richesse sous tout leurs aspects et ne cherchant pas à être manichéens. Andreas Eschbach signe là aussi un roman passionnant.

Note : 8/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Site de l'auteur : http://www.andreaseschbach.com/

- Site de l'éditeur : http://www.l-atalante.com/

Vote:
 
8.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2198
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Jardin des délices, Le Jardin des délices, Le
Qui parle? Qui dort? Qui est mort? Qui est dans le coma? Je ne sais pas. Qu'ai-je lu? J'en sais rien non plus. D'ailleurs je n'ai pas lu, j'ai hurlé des mots...
Sumerki Sumerki
En manque de boulot, un traducteur accepte de traduire un manuscrit espagnol alors qu'il en maîtrise à peine la langue. Le manuscrit est celui d'une expédi...
Aventure de Sabina Kane 3, Une : Le démon de la vengeance Aventure de Sabina Kane 3, Une : Le démon de la vengeance
Après Sabina à Los Angeles dans "Métisse" et Sabina à New York, dans "Rouge sang, Noir magie" voici Sabina à la Nouvelle-Orléans avec "Le démon de la ven...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...