Vampires d'une nuit de printemps
Genre: Fantastique , Humour , Thriller-Polar , Vampirisme , Bit-Lit
Année: 2012
Pays d'origine: France
Editeur: Le Petit caveau
Collection: Sang-Neuf
Auteur: Lia Vilorë
 

Seule survivante de son accident de bus, Lia Faïl ne va devoir sa survie qu'à sa transformation en vampire par Maximilian. Transformation qui va également entraîner son départ pour Los Angeles puisque la jeune femme doit rejoindre son convent. Mais à peine la jeune femme a-t-elle eu le temps de lier connaissance avec ses congénères qu'un chasseur de vampire et son maître se font assassiner ! Et devinez qui on accuse ?

La Bit-Lit francophone est pour l'instant rare puisqu'en dehors de Marika Gallman et de son roman « Rage de dent » qui avait été publié par le même éditeur, peu d'auteurs s'y sont frottés, même si des romans aux dents longues ont étés publiés. Si on pensait le genre réservé aux auteurs américains, il semble pourtant que nos auteurs veuillent s'en emparer et apporter leur touche au genre, même si ce n'est pas gagné.
En effet, l'éditeur nous précise que Vampires d'une nuit de printemps est un roman teinté d'humour, ce qui n'est pas faux, mais le soucis est que les plaisanteries de l'auteur ne fonctionnent pas forcément et tombe souvent à plat. Après, il y a bien des personnes qui trouvent que Sir Terry Pratchett n'est pas drôle... Tout ça pour dire que si je n'ai pas accroché au côté décalé de Lia Vilorë, d'autres y trouveront peut-être leur compte.
Après, il y a d'autres choses dans ce roman comme l'idée des convents, des groupes de vampires constitués du même nombre de personne, chacun ayant son équivalent dans l'autre groupe. De plus, ils sont basés sur la mythologie celtique et les noms des personnages y font références comme Cúchulainn et Lia Faïl donc, du nom d'une pierre qui hurle si un homme digne du pouvoir s'assoie dessus.
Une autre bonne idée est de donner des pouvoirs aux vampires, dont celui original de l'héroïne puisqu'il lui permet de donner vie aux objets, ce qui nous vaut l'interrogatoire d'une porte-monnaie ou une conversation avec une pipe ! Le problème, c'est que l'héroïne est la seule à avoir un original et que les autres se contente de télékinésie ou d'un odorat sur-développé. D'ailleurs, le côté anonyme des autres vampires est le gros défaut du roman.
Si les convents sont supposés faire référence à la mythologie celtique, on ne sait pas à qui ou à quoi correspondent la plupart des vampires qui restent alors des figures croisées ici ou là dans le roman. Or c'est aussi du polar, mais on a du mal à s'y intéresser puisque les suspects sont tout juste des figures sans charisme. L'enquête se laisse alors suivre, mais la plupart des rebondissements ne sont pas aussi spectaculaire qu'ils le devraient.
Un petit mot également sur l'héroïne qui est également la narratrice, jeune femme qui se veut blasé suite à une déception amoureuse, sauf qu'elle reste incroyablement naïf et même immature, fantasmant à la moindre occasion sur son co-équipier, forcément sexy... Dommage qu'elle ne prenne jamais d'ampleur, ne semble jamais se rendre compte du danger qui la menace, puisque c'est quand même ça qui aurait rendu le roman un peu plus passionnant.

Si le roman ne démarre pas trop mal avec moult péripéties et la découverte du monde des vampires, il n'atteint jamais son plein potentiel, malgré des idées qui font mouches et des références amusantes, quoique trop sur-lignés par des notes de bas de pages. En tout cas, ce premier roman reste prometteur, même s'il en fait soit trop, soit pas assez. De bonnes idées pas assez exploités sur une intrigue trop classique constituent donc ce roman.

Note 6,5/10

 

Stegg

 

A propos de ce livre :

 

- Blog de l'auteur : http://lia-vilore.netai.net/

- Site de l'éditeur : http://www.editionsdupetitcaveau.com/

Vote:
 
6.00/10 ( 1 Vote )
Clics: 2454
0
Écrire un commentaire pour ce livre Écrire un commentaire pour ce livre
Les utilisateurs non-enregistrés ne peuvent pas poster des commentaires. Veuillez vous connecter en cliquant sur LOGIN...
En librairie En librairie...
Impulsion Impulsion
Derrière cette couverture représentant un satellite s'approchant d'une planète inconnue se cache un roman qui ne sera ni un space-opéra, ni un roman de ha...
Cité, La Cité, La
C'est avec beaucoup  d'espoir que j'attendais "la Cité" de Stella Gemmell car comme beaucoup de fans de fantasy je pense que David Gemmell a laissé une pl...
Code de Cambridge, Le Code de Cambridge, Le
Tony Gheeraert est professeur de Lettres à l'université de Rouen et ancien élève de la très prestigieuse Ecole Normale Supérieure. Une bien vilaine rume...

Autres films Achat en ligne
Autres films Au hasard...